Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté PMU du mardi 15 septembre 2020

Les interviews des entraîneurs

Gianluca Bietolini : Diluvien (1) a réalisé de grandes choses en 2019 qu'il a terminé sur une victoire dans une listed. Son programme est très compliqué, étant juste pour les groupes. Le revoilà dans un handicap mais porter 63 kilos est très compliqué. En plus, il aime beaucoup le terrain très souple à lourd et peut trouver la distance un peu courte...

Yann Barberot : Brokeback Mountain (2) s'est très bien défendu à Deauville alors qu'il n'était pas à 100%. Je crains un peu la corde à gauche mais je n'ai pas le choix des engagements. Sinon, il doit attendre le 15 octobre à ParisLongchamp. Cependant, ce n'est pas rédhibitoire. Il revient au mieux et devrait bien courir.

Andrea Marcialis : Checkpoint Charlie (3) est bien connu à ce niveau. Il apprécie le bon terrain et court toujours bien sur sa fraîcheur. Voilà pourquoi je l'ai gardé pour cette course. Il se plaît sur la piste de Saint-Cloud et s'annonce compétitif. Tout en sachant évidemment que ce bon numéro de corde est le bienvenu.

Yann Lerner : Breath of Fire (5) était dans un jour sans en dernier lieu, étant d'ailleurs victime d'une crise d'urticaire pour l'occasion. Il a rechargé ses accus depuis et paraît capable de redorer son blason. Il a un numéro de corde en dehors ici mais c'est une habitude pour lui...

Franck Forési : Port Deauville (6) est meilleur que jamais comme en attestent ses plus récentes sorties. Ceci dit, il est "raccourci" et le terrain s'annonce bon mardi. Ce qui va évidemment changer la donne. On peut cependant le monter un peu moins loin de la tête désormais. Enfin un plus petit numéro de corde aurait été bienvenu...

Yann Barberot : More Than This (7) m'a déçu lors de ses deux dernières sorties raison pour laquelle il sera muni d'oeillères australiennes. Certes, il vieillit mais il affiche une bonne forme le matin qu'il ne montre pas en compétition. Jugé sur sa quatrième place fin juillet à Compiègne, il aurait le droit d'accrocher une place.

Ecurie Patricia Butel et Jean-Luc Beaunez : Zillione Sun (8) aurait été mieux en terrain très souple. Auteur d'une belle saison l'an passé, les engagements étaient moins favorables cette année. De plus, en ayant couru à l'étranger, il a été difficile de la re-qualifier. Baissée au poids, sa marge de manoeuvre reste minime. J'espère la voir bien se comporter.

Stéphane Wattel : Folleville (9) est bien mais il n'en reste pas moins vrai que c'est une pouliche de terrain très souple. Elle a pris une surcharge logique mais lourde. Il va donc falloir qu'elle monte d'un cran. Elle n'a jamais été prise aussi haute mais a passé un cap cette année.

Romain Le Dren Doleuze : La Roseliere (10) a trouvé la distance trop courte la dernière fois. Cette fois, la distance est dans ses cordes et elle sera montée pour elle sans forcer en partant. Je pense qu'elle peut refaire parler d'elle à ce niveau car, jugée sur son avant-dernière tentative, elle nous avait montré sa compétitivité à ce niveau.

Didier Prod'homme : Allez Henri (11) a été rallongé dernièrement. Cela s'est bien passé. C'était sur la PSF, une surface qui lui convient bien. Maintenant, en bon terrain, il est aussi compétitif sur le gazon. Il se plaît à Saint-Cloud. Il se monte aux avant-postes, une stratégie qui fonctionne bien sur cette piste. Il a sa place à l'arrivée.

Jean-Pierre Gauvin : Cavan Joa (12) traverse une belle période de forme. Lors du quinté vichyssois, la distance était un peu longue et elle n'a pas bénéficié d'un bon déroulement. Maintenant, il est vrai que sa marge est plus réduite mais je veux retenter sur cette distance avant de revoir nos ambitions si cela s'avère compliqué.

Stéphane Wattel : Poet's Quest (13) vient de gagner dans un lot assez facile. J'ai toujours pensé qu'on retrouverait ce poulain dans les quintés. A 3 ans, il était extrêmement tendre et j'ai l'impression qu'il a passé un cap. Il a pris de la maturité. Mais il faut voir sa réaction pour sa première à ce niveau.

Markus Nigge : Trentino (15) a bien fini dernièrement sur plus court. Il gagne en maniabilité. Voilà pourquoi on le rallonge. Il n'avait d'ailleurs pas démérité sur cette distance lors de son avant-dernière course. Sur 2.500 mètres il est moins débordé. Et quand on allonge les distances, il y a moins d'aléas en termes de numéros de corde.

Alexis Badel : Linardo (16) a bien couru mais je n'ai pas eu la course que j'aurais voulu en dernier lieu, car j'ai reculé dans le parcours. Je pense que j'aurais pu être plus près.

Source : Geny courses