Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté PMU du samedi 19 septembre 2020

Les interviews des entraîneurs

David Smaga : Vilaro (1) vient de prouver sa bonne condition physique. Il n'a plus à faire ses preuves à ce niveau de la compétition. La corde 2 ne gâche rien avant l'heure. C'est une chance logique.

Henk Grewe : Kenbaio (2) n'a pas aimé courir sur 1.600 mètres en ligne droite. Le contexte est meilleur ce samedi. Il n'aime pas les pistes souples et apprécie l'état du terrain actuel. Tout se passe bien pour lui à l'entraînement et il devrait mieux courir cette fois.

Edouard Monfort : Tonnencourt (3) mérite d'être repris. Il faut oublier sa dernière performance ; le terrain lourd n'est son truc. Il n'a pas du tout aimé et j'attends une réhabilitation de sa part ce samedi. Même sous un gros poids, il a vraiment son mot à dire dans le quinté. Le contexte de ce samedi est parfait pour lui.

Yann Barberot : Go To Hollywood (4) a très bien couru dans le Grand Handicap de Deauville. Par contre, il aime bien les terrains bien souples. Or, j'ai peur qu'il trouve une piste rapide, à part s'il y a des orages. Il a déjà fait l'arrivée en bon terrain mais est plus performant quand c'est lourd.

Mikel Delzangles : Arise (6) a eu un bon parcours en dernier lieu mais n'a pas très bien fini sa course. On va changer de tactique. On va le monter derrière, en souhaitant qu'il finisse le mieux possible. Il n'a plus beaucoup de marge. Il faut qu'on le monte en espérant venir prendre une place.

Henri-Alex Pantall : El Caliente (7) a eu un petit break suite à sa sortie de ParisLongchamp. On l'a laissé un peu tranquille et le cheval revient bien. Il peut être prêt à bien courir d'entrée de jeu.

Carmen Bocksai : Darshano (8) a très bien couru sur ce même tracé la dernière fois. Malheureusement, il a perdu un fer à un antérieur, ce qui lui coûte la deuxième place. Il retrouve les mêmes conditions de course. Les quintés sont toujours des compétitions difficiles, mais il est facile à monter et a encore sa chance.

Mathieu Boutin : Larno (9) n'a pu s'illustrer ces dernières semaines. Je note du mieux ces derniers temps au travail que j'espère le voir confirmer en course. Il a cependant du mal à encaisser sa très bonne saison 2019. Samedi, il risque hélas de ne pas trouver le terrain souple qu'il affectionne.

Mario Baratti : Saga Timgad (10) a fait ses meilleures valeurs sur des pistes très souples, voir lourdes. En bon terrain, il n'a que très peu de marge de manoeuvre comme on a pu voir dernièrement. Il est en forme, raison pour laquelle je cours car samedi le terrain devrait être rapide. Il essaiera toutefois d'accrocher une place.

Yann Lerner : The Big Smoke (11) a été préservé pour Saint-Cloud. Il a bien réussi sur cette piste en début d'année. Cela s'est avéré concluant, car il s'y est imposé brillamment dès sa rentrée. Il a l'air d'être resté en très belle forme. Il a sûrement plus de marge qu'il n'y paraît mais a toujours un peu de caractère...

Carina Fey : Esperitum (12) vient de remontrer le bout de son nez à ce niveau se défendant efficacement jusqu'au bout. Actuellement, il est dans un très bel état de forme et se plaît à Saint-Cloud. Toutefois, en valeur 37, difficile de le recommander chaudement pour la victoire mais une place est complètement à sa portée.

Stéphane Wattel : Meri Senshi (13) est régulière mais attentiste. Evidemment, on subit les aléas des déroulements de course. Elle aime le bon terrain et évolue sur sa distance. Cela lui laisse une possibilité pour de nouveau disputer l'arrivée.

Jutta Mayer : Key To Magic (14) a bien couru à Chantilly. Entre-temps, il devait courir mais s'était fait mal en marchant sur un caillou. Il est mieux que lors de sa rentrée à Lyon, avec deux courses dans les jambes. Nous le pensons compétitif même s'il est plus à l'aise en terrain souple. Il aime bien galoper avec les chevaux de tête.

Anastasia Wattel : Maksab (15) va patienter. A Royan, j'en attendais un peu mieux mais il rentrait sur un terrain trop lourd. De plus, mes chevaux ont toujours besoin de courir une ou deux fois. Il va probablement avoir besoin d'une 2e course pour être à 100 % mais devrait bien mieux courir. On va prendre la température.

Mikel Delzangles : Moonlight Symphony (16) vient de très bien courir à Clairefontaine. Cela dit, le terrain était un peu plus souple. C'est une jument qu'il faut monter derrière pour qu'elle se relaxe bien mais, avec le bon terrain actuel, cela lui complique sa tâche. Quant au raccourcissement de la distance, il sera à son avantage.

Source : Geny courses