Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté PMU du dimanche 20 septembre 2020

Les interviews des entraîneurs

Pierre-Edouard Mary : Cabernet (1) s'est bien comporté à Laval où je l'avais "plaqué" pour lui apporter un peu de confort. Je préfère le déferrer à Vincennes. Il avait très bien fait précédemment sur cette piste avec Matthieu Abrivard. Il a eu du temps depuis sa dernière sortie. Il est meilleur ainsi. Sa préparation s'est parfaitement déroulé..

Mathieu Mottier : Benuro d'Auvillier (2) n'était pas au top et affrontait de très bons chevaux en dernier lieu. Il a gagné en condition depuis et va se présenter au mieux. Il a besoin d'un bon déroulement pour être compétitif. Même si ce n'est pas sur la grande piste qu'il est le plus à l'aise, il me paraît en mesure d'accrocher une place.

Jean-Michel Bazire : Sobel Conway (3) a des références dans son pays d'origine. Jugé sur certaines lignes, il doit avoir la possibilité de disputer l'arrivée d'une telle épreuve, d'autant qu'il sera déferré des quatre pieds. En revanche, je ne peux pas dire qu'il m'a fait bailler au travail.

Björn Goop : Say That Again (4) n'a pas démérité lors de ses dernières courses sur l'herbe de Compiègne. Sa forme ne fait aucun doute, mais à 9 ans, il est un peu vieillissant. À Vincennes, le rythme sera plus soutenu. L'engagement reste correcte et il peut accrocher la cinquième place à l'issue d'un déroulement de course favorable.

Virginie Moquet : Donuts Deladou (5) n'a cessé de reculer en dernier lieu. Il était trop loin à l'entrée de la ligne droite. Cette sortie ne l'a pas marqué. Il est au top. Il sera déferré des quatre pieds. Dimanche, l'engagement est intéressant. Il faut juste souhaiter que le déroulement de course lui soit plus favorable.

Alexandre Abrivard : Solcio ZL (6) aligne les bonnes performances sous la selle. Faute d'engagement au trot monté, nous le présentons à l'attelé. Il ne m'avait pas déplu lors de son unique sortie dans cette spécialité chez moi. Dimanche, il sera présenté en "mode compétition" et je pense qu'il serait risqué de l'écarter totalement.

Michel Dabouis : Braquo (7) n'a pas été heureux sur la petite piste, sans quoi il aurait pu avoir le sillage de Desperado. Cela aurait changé les choses et il aurait pris une allocation. Il a bien récupéré et apprécie de courir de façon rapprochée. Les 6 ans sont absents. C'est une bonne course. Maintenant, le parcours sera déterminant.

Jean-Michel Bazire : Desperado (8) a couru en amélioration dernièrement mais il a calé peu après l'entrée de la ligne droite. Je pense que cette sortie lui était encore nécessaire. Dimanche, il faut s'attendre à le voir disputer les premières places. L'engagement est favorable et il sera pieds nus. Je vais aussi le munir d'oeillères coulissantes.

Franck Pellerot : Dreamer de Chenu (9) a demandé à souffler en dernier lieu. Il s'agissait pour lui d'une rentrée car il s'était donné un coup après un travail. Arrêté pendant quelques semaines, il avait besoin de cette reprise. Il risque de ne pas être encore suffisamment affûté. Je pense qu'il vaut mieux le revoir.

Thibaut Le Floch : Baccarat de Niro (10) est au top. A Châteaubriant, j'ai voulu le déplacer à mi-ligne droite et il s'est désuni. C'est dommage car il aurait disputé l'arrivée. Pour son confort, je vais le munir de plaques devant et de petits fers italiens de 70 grammes derrière. Je ne connais pas l'opposition, mais il fera son maximum.

Jean-Paul Piton : Dancing Love (11) a un bon mental et sa forme est sûre. Cette épreuve est ouverte aux chevaux âgés de 7 à 10 ans. Il s'agit d'un bel engagement. A Vincennes, il n'a jamais été trop "guerrier" mais il n'a pas revu ce champ de courses depuis le début de l'année. Sa présence à l'arrivée ne m'étonnerait pas.

Sébastien Guarato : Dayan Winner (13) répète toutes ses courses. Il est vraiment sympa car il s'adapte à tous les parcours. À La Rochelle, il ne pouvait pas faire mieux que troisième. Il a fait ses preuves sur les 2.850 mètres de la grande piste. C'est sa catégorie. Il faudra craindre les étrangers mais il a sa place à l'arrivée.

Franck Boismartel : Bel Air (14) n'est pas de tous les jours. A Laval, il a apprécié la piste plate et a bénéficié d'un déroulement de course favorable. Dimanche, sa tâche se complique. Il n'est pas performant sur les parcours de tenue de la grande piste. De plus, il restera ferré. Vous pouvez l'écarter.

Source : Geny courses