Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté PMU du dimanche 27 septembre 2020

Les interviews des entraîneurs

Maxime Busset : Dixit Danica (1) a gagné avec brio à Cavaillon. On avait effectué pas mal de réglages. Cela porté ses fruits. Bien sûr, il sera mis dans la même configuration. Pour son retour à Vincennes où il avait été malchanceux le 15 mai, il est bien placé aux gains. David Thomain le connaît. Je crains juste la courte distance.

Stéphane Provoost : Deganawidah (2) ne m'a pas surpris en dernier lieu. Cela s'était surtout mal goupillé lors de ses tentatives précédentes. Il est bien engagé, mais je reconnais qu'il ne sera pas sur sa distance de prédilection. Je fais confiance à Yoann Lebourgeois. Si tout se passe bien, alors il a sa place parmi les quatre premiers.

Jérôme-Michel Legros : Comète des Vaux (3) a fourni plusieurs efforts la semaine passée et n'a pu redonner un coup de reins décisif à la fin. Sur le coup, j'étais un peu déçu mais elle a des circonstances atténuantes. Elle a déjà brillé sur les 2.100 mètres. En courant moins offensif, elle devrait bien se défendre.

Anthony Muidebled : Delmonica (4) a connu un passage à vide. Je l'ai laissé décompresser et elle en a profité pour faire du marcheur aquatique pendant un mois. Elle n'est pas suffisamment affûtée et elle va garder ses fers. En dépit d'un engagement favorable, sa tâche ne sera pas facile. Je vous conseille de la revoir.

Mathieu Mottier : Benuro d'Auvillier (6) a bénéficié d'un bon déroulement de course dimanche dernier. Il n'a plus aucune marge, mais lorsqu'il peut être préservé, il finit toujours bien. Une fois encore, il devra compter sur des circonstances favorables mais l'opposition me paraît moins relevée. Je lui préfère Bambou Tahiti.

Julien Raffestin : Cabalera (8) traverse une belle période de forme. Elle est moins confirmée sur les tracés réduits même si elle s'était classée deuxième sur ce parcours l'hiver dernier. Étant sous le coup d'une mise à pied, j'ai fait appel à Franck Nivard. Elle affronte quelques sérieux clients, mais une place reste à sa portée.

Philippe Boutin : Charmante Fierté (9) est une jument pratique. Obligée de décliner la lutte aux Sables-d'Olonne, je l'ai courue dimanche dernier pour lui donner un parcours en vue de cet engagement. Bien sûr, l'opposition ne sera pas à prendre à la légère, mais elle sera sur une distance qui correspond parfaitement à ses aptitudes.

Eddy Planchenault : Diablo de Caponet (10) n'a cessé de reculer par le jeu des relais en dernier lieu. Alexandre (Abrivard), qui le connaît sur le bout des doigts, l'a respecté. Il a bien travaillé cette semaine. Avec le 10 derrière l'autostart, il va pouvoir pister, sa meilleure tactique. Pieds nus avec de la résine devant, il peut gagner.

Mathieu Mottier : Bambou Tahiti (11) a encore très bien couru dernièrement sur ce parcours. Il est resté au top et l'engagement est favorable même s'il doit s'élancer en seconde ligne. Il fait preuve d'une grande régularité et cherche son jour depuis quelques mois. Il pourrait bien le trouver dimanche. Je suis confiant.

Jean-Michel Bazire : Douxor de Guez (12) manquait d'une course à Cabourg. Son dernier parcours lui a aussi été profitable. Ce Prix de Bihorel constitue un objectif. Il est sérieux, brave et véloce. Il a également un bon numéro derrière l'autostart. Déferré des quatre pieds, il ne devrait pas décevoir, même si sa marge est minime.

Benoît Robin : Dzarof de Guez (13) répète ses courses et répond présent. Dernièrement, sur l'herbe, il a juste craqué dans les cinquante derniers mètres. Je l'aime bien sur les profils plats. Là, il ne rencontre que des sujets d'âge. Il peut accrocher une quatre, cinquième place d'autant qu'il se plaît sur les parcours de vitesse.

Romain Derieux : Bambi de Bry (14) a bien couru à Cagnes cet été dans une course peu rythmée. Dernièrement, c'était plus dur. Il est très bien le matin mais il faut qu'il répète en course. Le moral est peut-être un peu atteint. Les 2.100 mètres ne seront pas un problème. Cela peut le stimuler. J'ai besoin qu'il me rassure.

Hervé Sionneau : Désir de Bannes (15) n'est pas encore revenu au top. Sa dernière sortie m'a donné satisfaction. En revanche, la fois précédente à Laval, il ne m'avait pas plu. Même s'il est souvent rentré aux balances cette année, il est capable de faire mieux. Dimanche, il sera pieds nus. Il est toutes distances. J'espère avoir un bon parcours...

Alexandre Abrivard : Devise du Vivier (16) est en forme. On avait le choix entre cette course sur les 2.100 mètres, une distance qu'elle apprécie, et un engagement au Mans mercredi. Sa marge est réduite avec le 16, cela complique les choses. Elle n'est pas hors d'affaire pour une petite place mais pas mieux.

Source : Geny courses