avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté PMU du mardi 8 septembre 2020

Les interviews des entraîneurs

Bruno Marie : Elmika de Viette (2) courait très bien à Vichy pour sa rentrée après le confinement. Elle a connu quelques petits ennuis de santé ensuite et n'a pas réellement confirmé. Dernièrement à Vincennes, elle m'a laissé un peu sur ma faim. Elle retrouve un bon engagement en tête à droite, ce qui l'aide. J'espère la voir se racheter.

Guillaume Richard Huguet : Climax de Bapre (4) devait rendre la distance à Vichy. Comme il n'est pas toujours courageux... Même si le lot est relevé, il aura l'avantage de partir en tête. Il est capable de belles choses, comme le prouve sa sortie du mois dernier à Cagnes-sur-Mer. Si tout se passe bien, alors il a sa place à l'arrivée.

Denis Brossard : Campione Mio (6) a aussi bénéficié d'un peu de soins après ses disqualifications. Ses deux récentes sorties sont bonnes. Il est meilleur derrière l'autostart car il est délicat à partir. Il faut que tout se passe bien. Vu ce qu'il vient de réaliser, il est capable de disputer l'arrivée mais il n'est pas toujours constant.

Pierrick Le Moel : Démocrate (7) est en forme. Il retrouve ici des conditions de course sur mesure à la limite du recul. Il connait la piste de Beaumont-de-Lomagne. Il sera déferré des postérieurs et allégé devant. En tête, il a sa place parmi les trois premiers si tout se passe bien.

Julien Foin : Damour Jiel (8) est un cheval super sympa qui répète bien ses courses. A Auch, il s'est remarquablement bien comporté, sans pouvoir s'exprimer pleinement. Il a pour lui de partir en tête, ce qui est un avantage sur cet hippodrome. En revanche, il faut lui cacher l'effort. Le parcours fera encore la différence.

Franck Marty : Clédère de l'Airou (9) a connu un souci à l'automne dernier et n'est arrivée chez moi qu'en début d'été. Elle m'a agréablement surpris à Castera. Elle évolue sur la montante depuis au travail. Pour autant, elle n'est pas des mieux engagée et rendre la distance à Beaumont reste délicat. Elle reste capable de se placer.

Jacques Henri Treich : Amicalement Vôtre (10) traverse une belle période de forme depuis plusieurs semaines et répond présent. Il doit rendre la distance ce qui n'est pas évident mais il va encore donner le meilleur de lui même. À 10 ans, il est toujours compétitif même si je le préfère sur une plus grande piste et à main gauche.

Eric Prudhon : Boxing Day (11) a connu une baisse de régime et j'ai préféré lui accorder un break. Depuis qu'il a repris l'entraînement, il progresse régulièrement. Cependant, il s'agira pour lui d'une rentrée. Cette sortie lui sera nécessaire avant un prochain déplacement à Toulouse où il disposera d'un bel engagement.

Jonathan Asselie : Crazy Horse (12) a encore l'envie. Après plusieurs mois d'absence à la suite de problèmes d'arthrose, j'ai opté pour lui donner un parcours au moral à Castéra, sans artifices. Il a bien terminé. Il est de mieux en mieux. Il ne va faire que la ligne droite mardi. Mais je ne l'empêcherai pas d'être à l'arrivée.

Pierre Louis Desaunette : Bloomer (13) est surtout confirmé au monté mais il a montré des moyens à l'attelage. Il avait gagné avec brio cette année à Caen. A Bréhal, il aurait disputé l'arrivée s'il n'avait pas été gêné. Il a besoin d'un parcours limpide et il est capable de suivre tous les trains. Il est meilleur corde à droite et le déplacement s'impose.

Léo Abrivard : Défi Pierji (14) a bénéficié d'un petit break et a repris de la fraîcheur. Il a l'air de retrouver le moral. À l'entraînement, il montre de l'envie. Je vais le préserver un maximum et attendre pour utiliser sa pointe de vitesse. Dans ces conditions et sans courir de manière très offensif, il doit être capable de disputer l'arrivée.

Léo Abrivard : Brillant Madrik (15) a gagné derrière l'autostart, un mode de départ qui lui convient bien. À la volte, il est plus délicat à gérer. Quand il reste sage, il peut encore faire de belles choses. À Enghien, au monté, sans sa faute, il l'aurait nettement emporté. S'il reste appliqué, il a sa place à l'arrivée.

Bruno Marie : Chicago Blues (16) est arrivé à la maison il y a quinze jours avec un peu de travail derrière lui. C'est un très bon droitier. Maintenant, il va se retrouver à court de rythme. Sa marge est réduite. Il restera ferré. Il a un programme à venir à l'automne et sera plutôt à suivre après un ou deux parcours.

Source : Geny courses