Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du jeudi 12 novembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le prix de Cognac

Philippe Billard : J'ai trouvé Clovis Montaval (1) nettement mieux lors de ses dernières sorties au niveau souplesse. On a fait quelques soins qui ont été bénéfiques. Il rendait la distance à Enghien mais sa course est bonne. Revenir sur la grande piste n'est pas fait pour le servir. Il continue son programme mais il est nettement plus à son affaire sur les profils plats. Je lui préfère nettement Abzac de Fontaine (2).

Philippe Billard : Abzac de Fontaine (2) a 10 ans mais encore de très beaux restes. Au travail, il affiche une forme resplendissante. Il a travaillé notamment avec les "bons" de l'écurie. Je le trouve au top. Sa dernière sortie ici-même est bonne. Je lui vois une très bonne chance de terminer sur le podium.

Sébastien Guarato : Ever Pride (3) avait des gains et ne rencontrait pas des tâches évidentes. Il a retrouvé des courses un peu moins compliquées. Il accroche des petites places. Dernièrement, il a bien terminé son parcours. Même si ce n'est plus trop un gagneur, il peut terminer dans le quinté en venant sur les autres. Il n'a pas les étrangers et les jeunes sur sa route.

Maxime Busset : Dixit Danica (4) a disputé le Grand Prix du Centre-Est en prévision de ce Prix de Cognac. Je ne tenais pas à le laisser éloigné trop longtemps de la compétition. Jeudi, il est capable de surprendre agréablement malgré la présence de quelques 6 ans. La distance est en plein dans ses cordes. Je ne peux pas le déferrer des quatre pieds trop souvent; il le sera peut-être le prochain coup. Sage, il a sa chance.

Hugues Lecoq : Certes, Belphégor du Paj (5) ne gagne pas souvent mais il répond souvent présent. Comme Jean-Philippe Monclin mènera Capital Charm, j'ai fait appel à Matthieu Abrivard, ce qui me convient très bien. La distance lui est égale. Il sera déferré des postérieurs et muni de plaques devant; il est nettement mieux ainsi. Dans cette catégorie, je le crois capable de tirer son épingle du jeu à l'issue d'un parcours caché.

Sylvain Marmion : Par le passé, quand il arrivait en fin de saison, Comte des Tithais (6) n'était plus bien, notamment dans ses allures. Aussi, il n'a pour le moment pas encore couru à Vincennes. Il ne sera pas dérangé par la grande piste. Il a trois cents mètres qu'il faut préserver. Eric Raffin vient de le mener deux fois à la victoire. On a commencé la saison plus tard et le cheval est toujours au top. J'y crois.

Grégory Thorel : Capital Charm (7) a encore joué de malchance en dernier lieu et a connu des problèmes de trafic alors qu'il avait des ressources. Il est toujours au top et a bien travaillé ce mardi matin. Il revient sur un parcours qu'il apprécie. J'avais déjà cet engagement en tête avant sa dernière sortie. Il vient d'être "poissard" à trois reprises donc, cette fois, il devrait terminer dans le quinté.

Eric Gilles Blot : À Enghien, je n'ai pas forcément senti Echo de Chanlecy (8) au mieux dans ses allures. Le manque de rythme a joué aussi. Il était nettement mieux à Nantes ensuite dans le GNT. Il a réussi de belles performances avec ses alus mais pour évoluer sur la grande piste, le déferrer des antérieurs et un petit plus. L'engagement est beau sans étrangers ni jeunes. J'espère bien le voir disputer le podium.

Dominique Mottier : Bambou Tahiti (9) traverse actuellement une période de forme favorable. Il a la particularité de répéter toutes ses courses. Il est complet et il s'adapte à toutes les distances. Il trouve des conditions de course favorables au départ de ce Prix de Cognac. Normalement, il devrait poursuivre sur sa lancée.

David Haon : La dernière sortie d'Elu de Dompierre (10) à Vincennes est excellente car il a effectué une belle fin de course. Pour l'instant, il répond à mon attente. Je l'ai volontairement peu couru cet été car j'avais l'intention d'effectuer le meeting hivernal avec lui. Jeudi, ce Prix de Cognac, sans la concurrence étrangère, arrive bien dans son programme. David Thomain le connaît. S'il s'élance correctement, il a sa chance.

Stéphane Provoost : Deganawidah (11) a très bien tenu dans le Prix Médusa réservé aux apprentis et sur une distance qui correspond tout à fait à ses aptitudes. Il a bien récupéré. Il sera mis de la même façon jeudi, c'est à dire pieds nus et muni d'un bonnet fermé. Les 6 ans sont à redouter en priorité mais si tout se passe bien, il me semble compétitif pour une éventuelle quatrième place.

Christophe Mirandel : Brandeis Jet (12) vient d'intégrer mes boxes depuis peu. Il n'avait plus beaucoup de courses en Suisse et sa propriétaire voulait qu'il change d'air. Il avait montré ses limites sur notre sol avant de partir. Jeudi, il aura l'avantage d'être bien engagé et d'être drivé par Pierre Vercruysse qui l'a longtemps entraîné. Je signe tout de suite pour la cinquième place.

Jean-Michel Bazire : Desperado (13) m'a déçu dans le quinté de jeudi dernier. Il a été dominé dans le dernier tournant après avoir avoir pris le commandement à mi-parcours. Je reste persuadé qu'il vaut beaucoup mieux que ça. Il faut gérer l'effort différemment. Sur ce qu'il montre à l'entraînement, il n'est pas incapable de se réhabiliter.

Sylvain Roger : Berlioz de Ginai (14) manque réelleement de référence et de maniabilité dans cette spécialité. Il est aussi un peu à court de compétition. Cette sortie va permettre de le maintenir en forme en vue d'un prochain engagement sous la selle. Ici, il va rester ferré. Il peut être éliminé sans risque.

Thibaut Le Floch : Les dernières sorties de Baccarat de Niro (15) sont moins bonnes mais on a commis l'erreur de baisser de rythme avec lui à l'entraînement. On a tout changé depuis et sa dernière sortie à Laval où il était ferré avait pour objectif de finir de le préparer en vue de ce Prix de Cognac. Autant vous dire qu'il nous a bien plu. Jeudi, tout semble réuni pour qu'il réalise une belle performance. Il a sa chance pour une place.

Jean-Michel Bazire : Douxor de Guez (16) a encore fourni une bonne valeur dans le quinté de jeudi dernier. Dans la foulée, il bénéficie d'un bel engagement au plafond des gains et sans les concurrents étrangers. Le rallongement de la distance ne va pas le déranger. Il me semble barré pour la victoire, notamment par Echo de Chanlecy et Bambou Tahiti, mais il a sa place dans le quinté. Moi, je suis sous le coup d'une mise à pied.

Source : Geny courses