Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté+ PMU du mardi 12 janvier 2021

Les interviews des entraîneurs pour le prix du Limousin

Mlle Christine Delamare : Duc d'Or (1) s'est retrouvé loin à Mauquenchy et, comme il n'y a pas eu de wagon de trois pour le ramener, il n'a pu être dangereux même s'il a terminé correctement. Il avait réalisé une bonne valeur la fois précédente. J'ai le sentiment que le lot est plus relevé ici. J'espère qu'il va s'élancer normalement. La 5ème place me satisferait.

Romain Derieux : Duc de Castelle (2) n'a pas l'air mal. C'est son premier bon engagement du meeting. Après avoir décompressé durant l'automne, il a effectué deux courses de rentrée. Il faudra bénéficier d'un parcours limpide car il n'a pas de marge. Il est impératif de lui cacher l'effort. Pour renforcer ses chances, il sera déferré des quatre pieds.

Charles Cuiller : Cyrus de Cayola (3) a connu des problèmes de jambes et soucis pulmonaires. Tout est rentré dans l'ordre. Il me laisse une impression vraiment favorable à l'entraînement. D'ailleurs, j'ai fait appel à un pilote. Je vais le déferrer des quatre pieds. Pour moi, il ne faut pas en faire une impossibilité pour une place.

Léo Abrivard : Dorus Well (4) est resté "collé sur la main droite" dans le Prix de Plesse, ce qui lui coûte la troisième place. Normalement, il est pratique. S'il fournit sa valeur, alors il est capable de terminer dans le quinté. Il devra compter sur un déroulement de course favorable car sa marge de manoeuvre est assez réduite.

Christian Bigeon : El Santo Haufor (5) est au mieux. Après un succès au début du mois dernier, il a confirmé en prenant la deuxième place derrière Express du Gers. Il découvre dans la foulée un engagement sur mesure en tête. Il court de façon rapprochée mais je ne peux pas laisser passer de si belles conditions de course. Je compte sur lui.

Mickaël Dollion : Cectar (7) vient de me surprendre agréablement. J'ai attendu cet engagement depuis. Il aura ensuite un break afin de préparer la saison provinciale. Il a repris de la fraîcheur. S'il me paraît encore compétitif, il est peut-être un peu moins bien... Il faut se frotter aux 7 ans. Je l'envisage davantage pour une place.

Arnaud Randon : D'Artagnan France (8) mérite d'être revu. Ses débuts au trot monté le mois dernier se sont soldés par un succès. En toute logique, on va le diriger vers cette spécialité cette année. Mardi, cette sortie à l'attelage lui permettra de se maintenir en forme en vue d'un prochain engagement sous la selle.

Alexis Philippe Grimault : Cabernet (9) a échappé à son partenaire le 1er janvier, sans quoi il aurait pu prétendre à une belle place. Il est monté en condition. Je le trouve nettement mieux. Il me paraît plus tonique même s'il n'est pas très démonstratif le matin. Il rend la distance et affronte les jeunes mais il peut se glisser à l'arrivée.

Jean-Michel Bazire : Espoir Wic (10) n'est peut-être pas aussi affûté que lors de ses dernières sorties. Il me paraît malgré tout en bonne condition physique et l'engagement est favorable, même s'il doit rendre la distance. L'opposition semble dans ses cordes et il devrait, une fois de plus, terminer dans les trois premiers.

Pierre Pellerot : Dreamer de Chenu (11) a été dominé par des chevaux qu'il avait devancés auparavant en dernier lieu. Le déroulement de la course ne l'a pas aidé. Il n'a pas "pris dur" et sera mis de la même façon, c'est à dire pieds nus, muni d'un débouche-oreilles et d'oeillères. Il y a des clients, les "E" notamment. Il faut que tout se passe bien.

Gabriel Angel Pou Pou : Caliu des Bosc (12) a connu des problèmes de santé à répétition. Entre les coups de sang et les maux de pieds, il est resté longtemps sur la touche. Il n'avait pas convaincu lors de sa rentrée, au mois d'octobre, et il a déçu le mois dernier à Vincennes. Il me paraît mieux mais ce n'est pas le Caliu des Bosc de l'an dernier. On verra bien.

Jean-Michel Bazire : Douxor de Guez (13) n'a plus de marge de manœuvre mais il fait preuve d'une belle régularité. Il fait face à un engagement idéal au plafond des gains. Ce n'est jamais facile de rendre la distance mais il est maniable et nous ne sommes pas nombreux. Il va encore faire sa course et jouer les bons rôles du quinté.

Source : Geny courses