Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du lundi 16 novembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour le Prix d'Aigues Mortes

Ludovic Le Drean : Constantini Magic (1) a très bien travaillé tout au long de l'année et est toujours aussi bien, comme l'atteste d'ailleurs sa dernière réduction kilométrique à La Rochelle, où il était pourtant ferré. Il a peu couru sur cette distance, mais a de la vitesse et aime bien l'autostart. Il a la chance de partir en première ligne et sera déferré des quatre pieds. Bref, il est capable de se mettre en valeur.

Sébastien Ernault : Après un petit souci de santé, Caïd de Caponet (2) avait besoin de courir et ses deux sorties du mois d'octobre lui étaient nécessaires. Retrouvant sa meilleure corde à Laval, il a renoué avec une bonne performance. Lundi, il est bien placé aux gains. Désormais, je pense qu'il s'adapte à toutes les distances. C'est un "gentil", qui garde son mot à dire, d'autant qu'il a hérité d'un bon numéro en première ligne.

Grégoire Houel : Tout s'est bien goupillé à Laval, lors de sa plus récente sortie. Duc de Christal (3) a pu attendre non loin de la tête et a su sprinter pour s'imposer. C'était parfait. Il a bien récupéré de ses efforts. Cette course arrive un peu vite, mais c'est le programme qui veut cela. Il s'adapte à tous les parcours, tant qu'il y a du rythme. Il ne faut pas le déborder en partant. Il est à même de confirmer.

Romain Derieux : À Lisieux, Darling Lorraine (4) faisait sa rentrée après avoir décompressé. Éliminée depuis, il est possible qu'elle manque encore d'une course. Cela dit, elle se prépare assez vite. Les 2.100 mètres ne vont pas lui déplaire. Elle est bien lotie avec le numéro 4. Si elle bénéficie d'un parcours limpide et qu'elle ne parvient pas à disputer l'arrivée, alors seule sa condition physique sera à mettre en cause.

Jarmo Niskanen : Dernièrement à Graignes, il y a eu plusieurs faux départs et Olle Rols (5) a fini par s'élancer au galop, avant de revenir prendre la troisième place. Auparavant à Enghien, il s'était bien comporté dans un lot plus relevé. Nous avons attendu cet engagement sur mesure. J'espère que le départ en descendant ne va pas le déranger. Si tout se passe bien, il devrait finir dans les trois premiers.

Benjamin Goetz : Diamant de Larré (6) courait pas mal dans les courses à vendre. Aussi, on l'a acquis à réclamer lors de sa dernière sortie. Il est bien engagé et s'élance en première ligne. À la maison, il montre de la vitesse et paraît plutôt pas mal. J'ai la chance d'avoir Franck Nivard. Il est peut-être meilleur sur les tracés de tenue, mais on tente le coup.

Patrick Terry : Clara Maza (7) n'a qu'une course dans les jambes à Lisieux, où elle est partie au galop. Elle ne sera pas assez prête pour donner sa pleine mesure. À ce niveau, il faut être au top pour rivaliser. Elle aura des conditions similaires d'ici un mois. J'espère que cette sortie va lui être profitable. Elle va garder ses fers, malgré sa situation en première ligne, et cela s'annonce compliqué.

Pierre Louis Desaunette : Depuis son arrivée à la maison, Dream Gold (8) aurait pu être invaincu. À Laval, il a échoué de peu pour le succès. Il l'a bien fait à Vincennes le mois dernier, mais a été éliminé depuis. Aussi, pour préparer au mieux ce bel engagement, je l'ai emmené travailler à Paris. Il me paraît prêt et je le déferre des postérieurs. Le parcours des 2.100 mètres lui convient bien. Il devrait répondre présent.

Christophe Petrement : À Laval, Dame Denfert (9) a perdu du temps dans le dernier tournant, dans le mauvais wagon÷; dommage... Lundi, l'opposition me paraît à sa portée. Elle a besoin d'une course à l'économie, une tactique qui comporte des aléas. Elle a déjà réussi derrière l'autostart. Je ne peux la déferrer que des postérieurs et la protéger devant (fers collés). Malheureusement, elle n'a pas été gâtée par le tirage au sort...

Franck Leblanc : Mercredi, Ciel d'Azur (10) rendait la distance sur les 3.125 mètres d'Angers. Il a animé l'épreuve jusque dans le dernier tournant, où il s'est perdu dans ses allures. Son driver m'a avoué qu'il avait été trop vite. Toutes ses courses précédentes étaient bonnes. Lundi, il n'a que des 7 et 8 ans à affronter. Sa place est dans les cinq premiers.

Jean-Luc Bigeon : Les dernières sorties de Cagnard de Betton (11) ne lui ont pas fait de mal. De condition, il a l'air très bien. Lundi, avec le 11 derrière l'autostart, il va devoir boucler son parcours en dedans, ce qui lui convient. En revanche, il n'a pas de marge et aura besoin d'une course sur mesure. La distance lui est égale et il sera déferré des postérieurs. Une fois de plus, le parcours fera la différence.

Eddy Planchenault : Diablo de Caponet (12) est tombé sur un os (Democrate) dernièrement sur la petite piste. Après avoir joué de malchance à plusieurs reprises, j'avais demandé à son pilote d'être plus offensif et il a très bien couru. Les bons engagements s'enchaînent. Il apprécie particulièrement ce parcours et j'ai l'impression qu'il affronte des adversaires à sa portée. Il a encore une très belle carte à jouer.

Michael Nimczyk : Goldy Stardust (13) évolue au mieux de sa forme et vient de remporter la Breeder's Crown des juments à Berlin. Elle est toujours aussi bien. On retrouve les mâles et Vincennes. Elle y a déjà brillé il y a deux ans. Je vais la déferrer des antérieurs, chose impossible en Allemagne. Ce sera un plus. Le seul inconvénient est sa position en seconde ligne. Il faudra de la réussite, mais elle sait partir très vite.

Patrick Terry : Chantaco (14) n'a qu'une course dans les jambes depuis cet été. Il va être encore un peu trop juste au niveau condition et rythme de course pour être compétitif. Je le laisse ferré. Il n'a pas d'autres engagements à sa disposition en province. Aussi, je le déplace à Vincennes. Il est préférable de le revoir.

Giuseppe Lubrano : C'est un très bon cheval. Pacific Face (15) s'est déjà placé au niveau groupe I en Suède. Pour son premier test à Vincennes, il est en forme, mais c'est la courte distance qui m'inquiète. Il risque d'être pris de vitesse en partant et de se retrouver loin. C'est un sujet qui excelle sur les parcours de longue haleine. Une allure sélective l'avantagerait. Dur à l'effort, il est capable de trotter 1'12'' et fractions.

Christian Boisnard : À Laval, Cavalino Sacha (16) aurait pu tout aussi bien gagner. Il a fait une belle année et, avec lui, il faut impérativement venir sur les autres. Je suis ravi d'avoir Matthieu Abrivard pour les aptitudes de mon pensionnaire. Il faudra gérer le 16 à l'autostart. J'aurais aussi préféré une distance plus longue. Cependant, il sera déferré des quatre pieds. Sa forme est sûre et, sur un bout, il sait aller très vite.

Source : Geny courses