Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du mercredi 18 novembre 2020

Les interviews des entraîneurs pour la 13ème Etape du Grand National du Trot Paris-Turf

Romain Roger Boucault : Bingo d'Attaque (1) n'a pas été revu depuis le 21 septembre car il a eu quelques soins. Il paraît bien au travail. Cependant, il affronte un bon lot mercredi. S'il termine cinquième ou sixième, alors il aura largement rempli son contrat. Généreux, il va faire sa valeur. Il n'est pas meilleur en étant déferré; il a besoin de confort. Peut-être sera-t-il chanceux comme lors de sa dernière sortie sur cette piste ?

Sébastien Guarato : Et Voila de Muze (2) m'a pleinement satisfait à Nantes lors de la dernière étape. Son partenaire n'a pas actionné les artifices. Il était bloqué au moment décisif alors qu'il avait les ressources pour s'imposer. Il avait fait un peu fort à Lisieux. Aussi, je l'aime autant à venir sur les autres. On va essayer de toucher au but. Il sait démarrer et se placer. C'est un peu sa course.

Jérôme-Michel Legros : Astor de Rozoy (3) a mieux couru que ne l'indique son classement le dernier coup à Vincennes. Comme il n'a pas de marge, il vaut mieux effectuer le petit parcours avec lui mais il a toujours suivi avec du "gaz". L'allongement de la distance ne sera pas plus mal. Il a conservé une bonne condition en cette fin de saison. A l'issue d'un parcours à l'économie, il peut "chopper" la cinquième ou la sixième place.

Stéphane Provoost : Atoll Danover (4) est allé en Corse cet été car il avait un programme attrayant sur des pistes en herbe qu'il affectionne. Malheureusement, il n'a pas réalisé les résultats escomptés et sur des sols fouillants, il a accusé le coup en fin de saison. Depuis qu'il est revenu à la maison, il paraît bien au boulot et il a un moral d'acier. En tête et pieds nus, il va tenter d'accrocher la cinquième place.

Mathieu Mottier :  Faute de bons engagements, nous avons retenté l'aventure sous la selle mais Delfino (5) n'est pas à l'aise dans cette spécialité. Il a été disqualifié alors qu'il avait passé le poteau en tête. Il prouvait malgré tout qu'il était en forme. Il est bien engagé et sera déferré des quatre pieds. Même s'il ne s'élance pas très vite, tout semble réuni pour qu'il refasse parler de lui. Sa place est dans les trois premiers.

Christian Bigeon : Classic Haufor (6) s'était imposé sur cette piste, au mois de juin, mais il n'a pas confirmé ensuite. Il reste insaisissable. Il y a du mieux à l'entraînement et il découvre ici de bonnes conditions de course. Face à une telle opposition, il devra toutefois bénéficier de circonstances favorables et se montrer sage pour accrocher une place.

Stéphane Meunier : Après sa victoire de début octobre, j'ai été un peu gourmand à courir à deux semaines. Django du Bocage (7) rendait la distance et n'a pas bénéficié d'un déroulement de course idéal. Il faut effacer cette sortie. Il a repris de la fraîcheur et j'ai préparé cette course. En tête, il dispose d'une belle chance. Delfino et Et Voilà de Muze sont à craindre en priorité.

Léo Abrivard : Après un excellent premier semestre, Défi Pierji (8) a connu une baisse de régime cet été. Il a prouvé, ces derniers temps, qu'il était revenu au top. En s'imposant à Beaumont-de-Lomagne, il se retrouve idéalement engagé à la limite du recul. Il va se plaire sur ce tracé et l'opposition n'est pas des plus relevée. Sa place est dans les trois premiers. Il peut même s'imposer si tout se passe bien.

Philippe Daugeard : Be One des Thirons (9) a bien tenu sa partie dans le Prix d'Arcachon sur une distance qui n'est pourtant pas sa préférée. Il sera davantage à son affaire mercredI. Le tracé de la piste de Manquenchy ne devrait pas lui déplaire. Il est idéalement situé à la limite du recul. Il sera déferré des quatre pieds. Sans incident, il a sa place à l'arrivée.

Matthieu Abrivard : Duel du Gers (10) a eu le droit à des vacances à la mer après avoir brillé tout au long de l'été. Il m'a bien plu lors de sa rentrée à Nantes, même s'il n'était pas prêt. Il a ensuite été éliminé à Vincennes. Je me rabats donc sur cette étape. Il n'a pas un très bon programme, mis à part une belle course fin novembre sur la grande piste. Mercredi, il restera ferré. Il n'a donc qu'une chance très secondaire.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Dernièrement, sur les 2.100 mètres de la grande piste de Vincennes, Baron du Bourg (11) s'élançait avec le numéro huit et n'a pas bénéficié d'un bon déroulement de course. Mercredi, il n'est pas bien engagé et il restera ferré. Cette course a pour but de le maintenir en condition et de le qualifier pour la Finale de ce tournoi. Il sera alors à la limite du recul. Cette fois, vous pouvez l'écarter.

Pierre Coignard : Al Capone Jet (12) a trotté à deux reprises 1'12" et fractions sous la selle cet été, donnant sa pleine mesure. Dernièrement, il n'a pu être jugé, partant au galop. Il est bien de condition, sans quoi je ne le présenterai pas. Par contre, rendre la distance à des jeunes capables d'aller aussi vite que lui n'a rien d'évident. Il est barré tout simplement. On va essayer encore au monté mais c'est bientôt la fin.

Mme Virginie Moquet : Blues d'Ourville (13) vieillit mais il donne toujours tout ce qu'il a. À Nantes, il court de première. C'était parfait. Faire mieux ne sera pas évident. Il rend encore la distance ; il faudra compter sur un déroulement favorable et le faire finir. Il a conservé une forme optimale. Il peut compléter l'arrivée.

Romain Derieux : Dreammoko (14) est sous mon entraînement depuis un mois environ. Je profite de cette étape à Manquenchy pour prendre un premier contact avec lui en compétition. Avec des fers, il ne montre rien à l'entraînement. Pour le moment, je préfère ne pas le déferrer. Dans ce quinté, avec des gros fers et aux vingt-cinq mètres, sa tâche s'annonce délicate.

Dominique Chéradame : Blues des Landiers (15) vient d'échouer à deux reprises et j'espère qu'il va me rassurer dans ce quinté. Bien sûr, aux vingt-cinq mètres, il aura encore fort à faire. L'objectif est de lui donner un parcours en dedans et de n'effectuer que le dernier kilomètre si possible. Il sera déferré des postérieurs. Au travail, il a l'air mieux après avoir eu quelques soins à la suite de soucis pulmonaires. On verra bien...

Philippe Allaire : J'ai hésité à présenter Arlington Dream (16) dans le Prix Reynolds directement au monté pour sa rentrée à Vincennes mais j'ai attendu cette course finalement. Il est bien de condition. Ici, il faut rendre cinquante mètres ce qui n'a rien d'évident. Il a aussi des capacités à l'attelé mais sa chance n'est pas prioritaire. Il va retourner au monté ensuite. Il fera son possible.

Source : Geny courses