Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Tiercé Quarté Quinté PMU du samedi 29 août 2020

Les interviews des entraîneurs

Thierry Duvaldestin : Flamme du Goutier (1) s'est enlevée dans le tournant final dernièrement. Je ne l'ai pas "barrée". Elle aurait gagné sans cela. Cela vaut le coup de tenter l'aventure à ce niveau. Ce sera dur évidemment mais si on peut accrocher la cinquième, ce serait très bien pour sa future carrière de poulinière.

Robert Chauvin : Fiesta du Belver (2) a recouvré tous ses moyens. C'est une jument que j'ai toujours estimé. Sa dernière sortie est excellente. Samedi, l'objectif est de terminer parmi les cinq premiers. Derrière les trois mâles qui s'annoncent durs à devancer, ça me paraît ouvert pour les places. Elle sera déferrée des quatre pieds.

Sébastien Guarato : Fronsac Madrik (3) vient de renouer avec la victoire à main droite. Il apprécie ce style de piste plate. D'ailleurs, pour lui, le confinement lui a rendu service dans le sens où il n'a pas eu à se produire sur la grande piste. Il va faire son possible. Avec ses propriétaires, on se fait avant tout plaisir. Une allocation serait bien.

Alexandre Abrivard : Free Man (5) vient de s'imposer plaisamment sur les 2.850 mètres de la grande piste. Certes, il possède un gros moteur mais il monte sérieusement de catégorie et il n'est pas assez "pratique" pour ce genre d'épreuves. Cela dit, si le rythme est très soutenu, il peut revenir accrocher une place.

Maik Esper : Flora Quick (6) n'a pas été chanceuse lors de ses dernières courses. À Enghien, elle s'est montrée fautive dans la ligne droite alors qu'elle finissait bien. Dans ce Critérium, elle s'attaque à trop forte partie mais elle n'a pas un bon programme. Il est préférable de l'écarter.

Jean-Luc Bigeon : For You Madrik (7) avait encore des ressources au moment de sa faute dans le Prix Jockey. Il n'avait pas trop de place à cet instant. Il a prouvé qu'il pouvait tenter sa chance à ce niveau. Il arrive désormais à maturité. Je le déferre des quatre pieds à nouveau. Il n'est pas incapable de terminer quatre, cinquième.

Jean-Michel Bazire : Feydeau Seven (8) a eu un bon comportement dans le Prix Jockey et affiche une condition optimale. Il est aussi bien que lors de ses succès de l'hiver. Il sera cette fois déferré des quatre pieds, ce qui n'a pas été fait depuis le mois de janvier. Je serais déçu qu'il ne termine pas dans les cinq. Il vaut Fairplay d'Urzy.

Alexandre Abrivard : Féerie Wood (9) s'est très bien comportée dans le Prix Jockey. Il faut dire qu'elle a bénéficié d'un déroulement de course sur mesure. Samedi, l'opposition est nettement plus relevée. Elle est barrée par plusieurs rivaux. Le rythme devrait être élevé, ce qui l'avantagera. Elle peut accrocher une place.

Maik Esper : Fun Quick (11) a très bien couru dans le Prix Hervé Ceran-Maillard, derrière Feeling Cash. Il est plus performant sous la selle. À l'attelage, il doit souvent se contenter de petites places à ce niveau. Il n'est pas hors d'affaire mais cette course va aussi lui permettre de préparer au mieux le Prix de Normandie.

Jean-Michel Bazire : Fairplay d'Urzy (12) s'est imposé sur sa classe à Saint-Malo, sans être prêt. Dans le Prix Jockey, j'ai tenté de me sauver mais il a été devancé tout à la fin. Cette sortie lui a fait du bien et il a gagné en condition depuis. Face Time Bourbon est "inapprochable" mais les places sont à sa portée.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (13) nous a rassurés dans le Prix Jockey où il a terminé en tête des battus. Il a bien pris sa course. Evidemment, il est barré pour les premières places mais il est toujours capable d'exploit, surtout si l'épreuve est particulièrement sélective d'un bout à l'autre. François Lecanu le connaît bien.

Richard Westerink : Frisbee d'Am (14) était peut-être un peu fatigué et trop gros après la saison de monte. Sa tentative dans le Prix Jockey est encourageante. Depuis, il a travaillé en progrès. J'ai donc décidé de le présenter au départ du Critérium. Il a besoin d'un rythme soutenu pour placer sa pointe. Je le crois capable d'accrocher une place.

Thierry Duvaldestin : Falcao de Laurma (15) est parti au galop dans le Prix Jockey comme cela lui arrive parfois. Ensuite, il s'est couché dans le tournant final et s'est trompé. C'est une question de réglages. À la maison, on lui a remis un petit piquant pour qu'il tourne mieux. Cela met un peu dans le doute mais il est prêt à donner son maximum.

Sébastien Guarato : Face Time Bourbon (17) a fait forte impression lors de ses deux récentes victoires et a gagné vraiment facilement à Mons. Depuis à l'entraînement, tout va bien. Il est prêt à faire de son mieux pour son objectif de l'été. Björn avisera de la tactique de course mais le cheval peut aussi bien aller de l'avant que courir caché.

Source : Geny courses