Prix des Vosges - course pmu du 10 février 2019

Pronostic quinté du 10 février 2019 – Prix des Vosges

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

pronostic pour le quinté+ du 10 février 2019

Ce pronostic quinté du 10 février aura comme support le prix des Vosges, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 48000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 265000 € au cours de leur carrière. Tous ces chevaux seront répartis sur deux échelons de départ (handicap de 25 mètres pour les concurrents ayant gagné 140000 € ou plus) et ils s’affronteront aux alentours de 15h15 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste. Beaucoup de concurrents n’ayant plus de marge, il faudra pas mal de chance pour trouver la combinaison gagnante dans l’ordre et empocher le tirelire d’un million d’euros.

Le favori du pronostic

Jugé sur ce qu’il a réalisé de mieux au cours de sa carrière, BALZAC (n°6) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce pensionnaire de l’écurie de Vincent Raimbault a, en effet, quelques titres à faire valoir. Voilà quelques mois, il s’était notamment octroyé le premier accessit d’un événement disputé sur la petite piste de Vincennes. Ce jour-là, ce fils de First de Retz et Jézabel de Vrie trottait 1’13’8, un chrono valable pour cette catégorie, et il devançait assez nettement le cheval entraîné par Aimé De Graeve, lequel sera certainement plébiscité par les parieurs ce dimanche. Avant le coup, sa chance théorique est donc de premier ordre si on se fie à cette performance de choix. Bien engagé en tête et confié à Anthony Barrier, un driver qui s’entend bien avec lui, il semble en mesure de lutter pour les premières places s’il reste au trot durant tout le parcours. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Si on se fie à ses bon résultats obtenus dans des lots plus relevés, CYRIEL D’ATOM (n°13) semble constituer une base solide dans ce quinté+. Ce rejeton d’Otello Pierji et Oliga d’Atom compte, en effet, des performances intéressantes face à des adversaires beaucoup plus huppés que ceux qu’il va affronter ce dimanche. Il a notamment déjà fait jeu égal avec des chevaux de la trempe Cocktail Julino, Cicero Noa, Colorado Blue, Coffee Look d’Eam, Titanium Gar, Tinamo Jet, Cérenzo Turbo, Delloro Védaquais et Direct Way. Autant de chevaux qui n’évoluent plus dans cette catégorie depuis bien longtemps. On peut donc estimer qu’il est en important retard de gains à l’heure actuelle. Auteur d’une prestation honorable le jour de sa rentrée, ce cheval de qualité devrait afficher des progrès et, malgré son handicap initial, il pourrait s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Toujours ingambe du haut de ses 10 ans, VEGAS DES PRES (n°10) semble être le bon tocard de ce quinté du 10 février. Ce cheval entraîné par Maxime Bézier vient de renouer avec la victoire en province. Ce jour-là, il dominait les bons Aribo Mix, Atino de l’Ormerie, Ce Bello Romain et Cantin de l’Eclair. Quelques mois auparavant,il avait bien tenu sa partie sur le parcours qui nous intéresse s’intercalant entre Auch et Vertige de Chenu sur le pied d’1’13’7, une réduction kilométrique intéressante. Il a donc des lignes favorables à faire valoir. Abandonné à tort par l’ensemble de la presse hippique il pourrait, malgré son handicap initial de 25 mètres, pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

Cheval très dur à l’effort n’ayant qu’un train, BLEU CIEL (n°11) est très à l’aise sur ce tracé sélectif mais il est souvent obligé d’enrouler de loin pour donner sa pleine mesure. De ce fait, il tire souvent les marrons du feu pour ses adversaires, raison pour laquelle il ne gagne pas souvent. Ce fils de Milord Drill et Quelle Action fait néanmoins preuve d’une louable régularité dans ses résultats rentrant aux balances quasiment après chaque tentative. Dimanche, il devrait encore défendre chèrement ses chances et, s’il parvient à rapidement trotter parmi les chevaux de tête, il pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix des Vosges. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Comme le montre sa dernière sortie à Vincennes, BIG BOSS (n°14) est en pleine possession de ses moyens à l’heure actuelle. Ce représentant de l’entraînement d’Hervé Chauve-Laffay vient, en effet, de s’emparer d’une probante quatrième place dans une course pmu qui se disputait sur le parcours classique des 2700 mètres de la grande piste. Ce jour-là, ce redoutable finisseur fournissait un bon effort final dans l’ultime ligne droite et il faisait jeu égal avec des trotteurs de le trempe de Chica de Joudes, Cérenzo Turbo, Carlo de Carsi, Candidat d’Ortige et Casting de Chenu. Autant de trotteurs qui auraient eu une première chance théorique à défendre s’ils avaient été déclarés partants dans cette compétition. Ce fils de Qualmio de Vandel et Rebecca Du Gite a donc des lignes favorables à faire valoir quand on analyse ses performances et il devrait participer activement à l’arrivée de cet événement s’il bénéficie d’un bon déroulement de course. VAPOCRAQUEUR (n°8) vient de courir à plusieurs reprises sous la selle mais il a déjà obtenu de bons classements au trot attelé. Bien placé au premier poteau de départ et déferré des 4 pieds, il aurait été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono. CROMA DU GUIBEL (n°2) n’est pas une championne mais se montre régulière. Dimanche, cette jument entraînée par Frédéric Héon aura l’avantage de partir en tête et d’être drivée par Franck Nivard, lequel la connaît parfaitement. Dans ces conditions, il était difficile d’aller contre sa candidature d’autant qu’elle a largement prouvé son aptitude au parcours. BALZAC DE SOUVIGNE (n°17) fera partie des belles possibilités. Espérons que son driver, Michel Lenoir, soit un peu plus inspiré qu’en dernier lieu où il a été battu de peu pour les accessits. On aurait pu en citer d’autres car c’est très ouvert.

La dernière minute

Contrairement à sa plus récente sortie dans un événement à Vincennes, BEACH JULRY (n°16) aura le handicap de rendre 25 mètres cette fois-ci. Cette protégée de Jean-Paul Gauvin devra donc compter sur un bon parcours pour se mettre en évidence. Avant le coup, la retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 10/02/2019 : 6 – 13 – 10 – 11 – 14 – 8 – 2 – 17

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Jean-Michel Bazire (n°7) : 63% de réussite
  • Jean-Paul Gauvin (n°16) : 55% de réussite
  • Franck Nivard (n°2) : 55% de réussite
  • Michel Lenoir (n°17) : 54% de réussite
  • Matthieu Abrivard (n°15) : 44% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Aimé De Graeve (n°13) : 100% de réussite
  • Guy Verva (n°4) : 100% de réussite
  • Frédéric Héon (n°2) : 80% de réussite
  • Franck Ouvrie (n°18) : 70% de réussite
  • Michel Lenoir (n°17) : 58% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Vixel (n°18) : 1’12’1
  • Bleu Ciel (11) : 1’12’3
  • Cyriel d’Atom (n°13) : 1’12’6
  • Balzac de Souvigné (n°17) : 1’12’9
  • Bora Bora Jiel (n°15) : 1’13’0

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Cyriel d’Atom (n°13) : 1’12’8
  • Balzac de Souvigné (n°17) : 1’13’1
  • Bora Bora Jiel (n°15) : 1’13’4
  • Big Boss (n°14) : 1’13’5
  • Végas des Prés (n°10) : 1’13’7

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des mâles, femelles et hongres âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 265000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 140000 € ou plus. Distance à parcourir : 2850 mètres. Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 18 partants. Allocations totales : 48000 € (Vainqueur : 21600 €, 1er accessit : 12000 €, 2ème accessit : 6720 €, 4ème place : 3840 €, 5ème place : 2400 €, 6ème place : 960 €, 7ème place : 480 €).

Les interviews des entraîneurs

Frédéric Héon : Lors de sa plus récente tentative au trot attelé, Croma du Guibel (n°2) a fourni un bel effort final dans la ligne d’arrivée. La jument a parfaitement récupéré de ses efforts. Elle sera déferrée uniquement des postérieurs car elle a besoin de confort aux antérieurs. Son driver, Franck Nivard, a déjà eu l’occasion de la driver mais cela s’était mal passé. Avant le coup, je lui accorde toute ma confiance. Selon moi, elle est parfaitement capable de figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté du 10 février. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Michel Dabouis : En dernier lieu, Braquo (n°3) aurait pu conclure à la cinquième place. À sa décharge, il était muni de plaques de cuir, ce qui ne l’a pas aidé sous la neige. De plus, il ne courait pas sur sa distance de prédilection. Sa performance est donc meilleure que ne l’indique son résultat brut. Dimanche, mon cheval sera déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière. Il va trotter aux avant-postes. A mon avis, il pourrait prendre une part active à l’arrivée de ce tiercé si le déferrage joue en sa faveur.

Guy Verva : Lors d’une course pmu disputée en fin d’année dernière, Bonheur Nocturne (n°4) avait pris une bonne deuxième place à l’issue d’un bel effort final. Malheureusement, le programme est tellement bien fait qu’il a dû rester au box depuis cette bonne prestation. Néanmoins, Il a travaillé normalement. Dans ce quinté+, mon pensionnaire aura l’avantage de bénéficier d’une avance de vingt-cinq mètres. Il va courir proprement.

Olivier Raffin : Dernièrement, Baron de Majuag (n°5) courait bien à Cordemais en étant ferré. Récemment à Nantes, mon cheval avait encore le handicap de rendre vingt-cinq mètres et il a bien terminé en retrait. Il revient courir sur l’hippodrome de Vincennes. Il s’élancera en tête et sera déferré des antérieurs pour ce prix des Vosges. Avec un parcours à l’économie le long de la corde, il pourrait accrocher un accessit.

Vincent Raimbault : Lors de sa dernière sortie, Balzac (n°6) m’a fait plaisir. Ce jour-là, mon protégé a été devancé par deux chevaux qui ont gagné par la suite. Il va découvrir un engagement intéressant au premier poteau de départ. La distance à parcourir ne va pas le déranger. J’ai longtemps hésité avant de le déferrer ou pas. Il évoluera en plein dans sa catégorie. Je l’estime capable d’obtenir un bon résultat dans ce quinté du 10 février s’il se montre sage d’un bout à l’autre du parcours.

Guillaume Gillot : Alabama Blue (n°7) m’a agréablement surpris en s’imposant sur l’hippodrome de Pontchâteau. Il avait mal couru dans une précédente épreuve à réclamer. Il n’a pas couru depuis un mois et demi mais il a l’air d’être en forme à l’entraînement. Je ne pouvais pas laisser passer un si bel engagement. Je l’ai donc déclaré partant dans ce tiercé. Sa tâche se complique sérieusement et il lui faudra un bon déroulement de course pour se mettre en évidence. La cinquième place me satisferait pleinement.

David Lemarchand : Vapocraqueur (n°8) s’est reposé après sa dernière sortie au trot monté. Dans le même temps, il n’avait pas de bons engagements en province. Il revient au trot attelé, une discipline où il a déjà obtenu de bons classements par le passé. Mon cheval découvre un engagement favorable en tête et il courra pieds nus. Le profil sélectif de la grande piste de Vincennes ne sera pas un souci. Avant le coup, il peut prétendre à une petite place parmi les cinq premiers de ce quinté+.

Romain Derieux : Lors de son retour sur l’hippodrome du Plateau de Gravelle Vincennes, Aruna des Jacquets (n°9) n’a jamais donné d’espoirs aux parieurs qui avaient misé sur ses chances. Ce jour-là, la piste très collante ne lui a pas convenu. Sachez aussi qu’avec ses grandes allures, la montée de la grande piste ne joue pas en sa faveur. Depuis, il n’avait pas de bons engagements à son programme. C’est un trotteur qui court souvent bien sur sa fraîcheur. Je tente ma chance dans ce prix des Vosges avant de retourner courir en province où il sera plus à son aise.

Maxime Bézier : Dernièrement, Végas des Prés (n°10) a gagné une course pmu. À 10 ans, il n’a toujours pas été déferré mais je tenterai le coup cette année. Il est en forme et dans sa catégorie mais il aura le handicap de rendre la distance. Il faudra donc que tout se passe bien. S’il peut se faire ramener jusqu’à la sortie du tournant final alors la troisième ou la quatrième place reste à sa portée.

Jean Morice : en dernier lieu, Bleu Ciel (11) a été mis hors course par un adversaire. C’est vraiment dommage… Il n’est rentré qu’avec une petite atteinte, sans gravité. Lors des séances d’entraînement, mon cheval est en pleine possession de ses moyens. Le parcours des 2850 mètres de la grande piste vont l’avantager. Ce quinté du 10 février représente une belle opportunité. Néanmoins, au second poteau, il faudra que tout se déroule sans encombres pour qu’il obtienne un bon classement.

Ecurie Eric Lemaitre : Brelan du Vivier (n°12) a bénéficié d’une période de repos après la saison. Ce n’est pas vraiment un cheval d’hiver et on a pris notre temps. Il affiche un bon degré de forme à l’entraînement. J’ai tout de même fait appel à Björn Goop pour ce tiercé afin de mettre tous les atouts de notre côté. Mon pensionnaire aura cependant la lourde tâche de rendre la distance. Après ce tiercé, il ira courir dans le Sud-Ouest.

Bart De Graeve : Cyriel d’Atom (n°13) est tombé boiteux après sa première tentative cet hiver et il a dû observer une période de repos. Le jour de sa rentrée, mon cheval a bien tenu sa partie même s’il a été retardé par une faute au début de la montée suite à un accrochage. Il était déjà bien prêt. Dimanche, il aura le handicap de s’élancer au second échelon mais Éric Raffin saura parfaitement s’en servir. Avant le coup, je pense qu’il est capable de participer activement à l’arrivée de ce quinté+. Tous les feux sont au vert.

Hervé Chauve-Laffay : Big Boss (n°14) a besoin d’un déroulement limpide et d’un train sélectif pour donner sa pleine mesure. Lors d’une récente course pmu à Vincennes, mon protégé aurait pu obtenir un meilleur résultat si le rythme avait été plus sélectif. Physiquement, il est resté dans le même état de forme au boulot. David Thomain s’en est bien servi lors de sa dernière sortie à Vincennes. Il faudra certes rendre la distance dans ce prix des Vosges mais, selon moi, il est capable de tirer son épingle du jeu.

Jean-Luc Dersoir : Bora Bora Jiel (n°15) a beaucoup de mal à retrouver son meilleur niveau. Dernièrement, ma jument était déferrée des quatre pieds mais elle n’a jamais donné d’espoirs à ses preneurs. Peut-être n’a-t-elle pas apprécié le rythme élevé. Je vais demander à son driver de partir doucement. Au vu de ses dernières performances, je ne peux pas vous conseiller de l’inclure dans votre prono.

Jean-Paul Gauvin : Lors d’un récent événement à Vincennes, Beach Julry (n°16) s’est bien comportée terminant en tête des battus. Elle a couvert les 2.850 mètres de la grande piste sur le pied de 1’14’5. Ma jument devrait logiquement répéter et fournir sa meilleure valeur. Les conditions de course sont favorables. Personnellement, je pense qu’il va falloir se méfier du pensionnaire de Michel Lenoir.

Michel Lenoir : En dernier lieu, Balzac de Souvigné (n°17) a plafonné pour finir tout en conservant la cinquième place. Je suis peut-être sorti un peu tôt. Cette fois, le lot est moins relevé mais mon protégé aura le handicap de rendre 25 mètres. À l’issue d’un bon déroulement de course, il devrait accrocher un accessit.

Franck Ouvrie : Vixel (n°18) ne doit pas être condamné sur sa dernière tentative. Mon élève n’avait pas d’engagements favorables à son programme et il a eu un mois pour reprendre de la fraîcheur. Dimanche, il découvrira des conditions de course idéales au plafond des gains. Il devra s’élancer au deuxième échelon alors qu’il préfère être rapidement dans la bagarre mais une place reste à sa portée.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette1131716131082
Turfomania.fr131516171411182
Equidia1311171421636
Geny Courses11131417216718
Canalturf.com2136311181417
Zeturf.fr131114171516182
Radio Balances1321411163517
Bilto16141113172318
RTL21618131711147
Tierce Mag.11132717181416

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 10 février 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Paul Casabianca et Mathieu Mortagne.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Ce dimanche, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 15h15. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, elle s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au nouveau quinté, elle passe à 2 euros. Pour le couplé, elle est fixée à 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ce montant par 2 en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°7 (Prix Jean le Gonidec) – Départ prévu aux alentours de 17h00 – Trot attelé – Femelles – Allocations totales : 100000 € – Distance à parcourir : 2100 mètres – Départ à l’autostart (9 chevaux en premières ligne) – Grande piste – Cendrée – 12 partants – Corde à gauche – Pour juments de 5 ans (E) ayant gagné au moins 38000 € au cours de leur carrière. Sont seuls admis à participer à cette épreuve les drivers ayant gagné au moins 35 courses pmu dont 10 dans la discipline du trot attelé (en étant titulaire d’une autorisation de monter à titre professionnel). En ce dimanche de Grand Prix de France à Vincennes, une seule réunion premium réservée aux trotteurs sera au programme sur Equidia. C’est donc sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle que se produira ERMINIG D’OLIVERIE (n°12), le cheval du jour de FT. Cette pensionnaire de l’écurie de Franck Leblanc n’est autre que l’actuelle meilleure jument de sa génération. Cette fille de Scipion du Goutier et Thèze d’Oliverie domine, en effet, allègrement ses contemporains depuis plusieurs saisons. Cet hiver, elle a encore aligné les bons résultats n’échouant que dans le Critérium Continental. En dernier lieu, elle a certes été battue mais elle avait le handicap de s’élancer au deuxième poteau de départ. Sa deuxième place est donc meilleure qu’il n’y paraît. Associée à Franck Nivard et déferrée des 4 pieds, elle semble en mesure de renouer avec la victoire. On suivra donc sa prestation avec un grand intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.