Prix du Chesnay - course pmu du 19 février 2018

Pronostic quinté du 19 février 2019 – Prix du Chesnay

L’analyse de la course avec le tocard et la base du quinté

Ce pronostic quinté du 19 février aura comme support le prix du Chesnay, une course de trot attelé inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Cette compétition dotée de 64000 € d’allocations a réuni 18 partants âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 451000 € au cours de leur carrière. Tous ces concurrents s’affronteront aux alentours de 13h45 sur le parcours des 2850 mètres corde à gauche de la grande piste et ils seront répartis sur deux échelons de départ (Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 257000 € ou plus).

Le favori du pronostic

En important retard de gains, COLT DES ESSARTS (n°5) semble largement capable de terminer à l’arrivée de ce tiercé. Ce représentant de l’entraînement de la famille Lagadeuc reste sur un facile succès obtenu dans un événement qui se déroulait sur ce champ de courses. Ce jour-là, il s’imposait assez facilement franchissant le poteau avec plusieurs longueurs d’avance sur ses adversaires. Mardi, ce fils d’Olitro et Navy Vaumicel va certes monter un peu de catégorie mais il sera de nouveau déferré des 4 pieds et il aura l’avantage de s’élancer au premier poteau de départ. De plus, il semble avoir encore une certaine marge de progression n’ayant couru qu’à 35 reprises, ce qui est peu pour un cheval âgé de 7 ans. Capable de prendre le train à son compte, ce cheval très dur à l’effort devrait parvenir à tirer son épingle du jeu. Il pourrait même doubler la mise à l’issue d’un bon déroulement de course. Il sera le favori de ce pronostic.

La base incontournable

Bien engagé au plafond des gains, CALIN DE MORGE (n°18) constitue une base solide dans ce quinté+. Ce pensionnaire de l’écurie de David Haon fait preuve d’une louable régularité dans ses résultats rentrant aux balances quasiment après chaque sortie. Dernièrement, il a prouvé qu’il avait encore un peu de marge dans cette catégorie en effectuant un joli retour après avoir pourtant concédé de précieuses longueurs au moment de la volte. Mardi, ce rejeton d’Ozio Royal et Paradise Princess courra de nouveau pieds nus et il sera encore associé à Franck Nivard, un driver qui s’entend bien avec lui. Capable de finir sur le pied d’1’10 et fractions lorsqu’il n’a rien fait du parcours, il devrait logiquement s’octroyer l’une des cinq premières places à l’arrivée de cet événement. Les amateurs de paris combinés en formule champ réduit pourront donc s’appuyer sur sa candidature sans prendre trop de risques.

Le tocard du quinté

Jugé sur ses meilleurs titres, VEGAS DES PRES (n°6) semble être le bon tocard de ce quinté du 19 février. Ce cheval entraîné par Maxime Bézier reste sur un échec mais il s’est retrouvé trop loin des chevaux de tête dans une course décousue. On ne le condamnera donc pas sur cette sortie en demi-teinte. On le jugera plutôt sur sa deuxième place acquise en septembre dernier sur ce tracé où il trottait 1’13’7, un chrono qui lui confère une belle chance en partant en tête. Il pourrait donc pimenter les rapports en cas de défaillance des favoris.

L’outsider spéculatif

CANDIDAT D’ORTIGE (n°1) sera le cheval le moins riche du peloton mais ce n’est assurément pas le moins doué. Ce protégé de Franck Leblanc reste sur des résultats mi-figue, mi-raisin dans des courses pmu à Vincennes mais il a souvent mieux couru que ne l’indique son classement. A sa décharge, ce redoutable finisseur est souvent tributaire des aléas du parcours et il faut donc qu’il bénéficie d’un parcours à sa convenance pour obtenir un bon classement. Mardi, le rythme sélectif devrait jouer en sa faveur. Bien placé au premier échelon et déferré des 4 pieds, ce représentant de la casaque de Jacques Cottel pourrait parfaitement jouer les trouble-fête à l’arrivée de ce prix du Chesnay si Yoann Lebourgeois parvient à suivre les bons dos dans la montée. Les amateurs de bons outsiders pourront donc s’intéresser à sa candidature.

Les autres chevaux à jouer

Cet hiver, ABYDOS DU VIVIER (n°17) ne cesse de repousser ses limites enchaînant les bons résultats dans des lots bien composés. Ce représentant de la casaque de Mlle Claudine Minier a, en effet, signer trois succès au cours du meeting faisant jeu égal avec des chevaux de la trempe de Coach Franbleu, Vertige de Chenu, Mindyourvalue W.F et Dragon des Racques. Autant de chevaux de qualité qui auraient été plébiscités par les parieurs s’ils avaient été déclarés partants. Jugé sur ces lignes favorables, il détient une chance de premier ordre à défendre en pareille société. Mardi, ce fils de Diamant Gédé et Osmie du Vivier aura certes le handicap de rendre la distance. Il faudra donc qu’il connaisse un bon déroulement de course pour rivaliser avec les chevaux du premier échelon. Néanmoins, si son driver Jean-Michel Bazire, parvient à se faire ramener sur les chevaux de tête sans avoir à fournir trop d’efforts alors il devrait prendre une part active à l’arrivée de cet événement où il sera bien engagé au plafond des gains. CONTREE D’ERABLE (n°2) est une bonne jument mais elle n’a qu’un train et son driver, David Thomain, est souvent obligé de la lancer de loin pour qu’elle parvienne à se mettre en évidence. Dans cette épreuve, elle aura l’avantage de partir en tête et d’être déferrée des antérieurs mais elle risque de tirer les marrons du feu pour ses adversaires durant le dernier kilomètre. Il aurait toutefois été hasardeux de ne pas l’inclure dans ce prono vu l’excellence de sa condition physique. En dernier lieu, CANTIN DE L’ECLAIR (n°14) a montré quelques limites étant incapable de poursuivre son effort en haut de la montée. A sa décharge, il a été drivé de manière offensive par François Lagadeuc. Mardi, il retrouvera Tony Le Beller, un driver qui le connaît parfaitement. A l’issue d’un parcours plus préservé, il essaiera de compléter la combinaison gagnante. CHARLY DE L’AUNAY (n°3) est un cheval de qualité qui possède un joli palmarès mais il a rarement été vu sur la grande piste de Vincennes car son entraîneur, Laurent-Michel David, l’a surtout couru en province. Mardi, ce fils de Qualmio de Vandel et Fleur Vinière aura l’avantage de partir en tête et il pourrait s’octroyer une quatrième ou cinquième place s’il peut suivre les chevaux de tête sans avoir à fournir trop d’efforts le nez au vent. On aurait pu en citer d’autres.

La dernière minute

Lors de sa dernière tentative, ASTRAL VIRETAUTE (n°12) n’a jamais donné d’espoirs  ses preneurs mais il courait au trot monté, une discipline qui ne correspond pas à ses réelles aptitudes. Mardi, il retrouvera sa discipline de prédilection et il sera déferré des 4 pieds, une configuration qui lui avait permis de prendre l’accessit d’honneur d’un événement à Vincennes en fin d’année dernière. Ce protégé de Pascal Godey est donc loin de constituer une impossibilité dans cette compétition. Il sera toutefois associé à Bernard Piton et, de ce fait, le retenir ou non dans une sélection sera surtout une affaire d’impression.

Le pronostic quinté gratuit

Pronostic en huit chevaux pour ce quinté du 19/02/2019 : 5 – 18 – 6 – 1 – 17 – 2 – 14 – 3

A la recherche des meilleurs pros

Statistiques des 5 meilleurs drivers dans les événements :

  • Laurent-Michel David (n°3) : 66% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°17) : 62% de réussite
  • Franck Nivard (n°18) : 56% de réussite
  • Tony Le Beller (n°14) : 50% de réussite
  • Benoît Vassard (n°10) : 50% de réussite

Statistiques des 5 meilleurs entraîneurs dans les événements :

  • Rodolphe Lagadeuc (n°5) : 100% de réussite
  • David Haon (n°18) : 75% de réussite
  • Jean-Pierre Thomain (n°2) : 56% de réussite
  • Jean-Michel Bazire (n°17) : 55% de réussite
  • Laurent-Michel David (n°3) : 50% de réussite

Les meilleures réductions kilométriques

Les 5 chevaux possédant le meilleur record absolu :

  • Blues des Landiers (n°16) : 1’10’8
  • Abydos du Vivier (n°17) : 1’11’2
  • Câlin de Morge (n°18) : 1’11’3
  • Blooma d’Héripré (n°15) : 1’11’8
  • Best du Hauty (n°11) : 1’12’0

Les 5 chevaux possédant le meilleur chrono sur le parcours :

  • Colt des Essarts (n°5) : 1’12’7
  • Câlin de Morge (n°18) : 1’12’9
  • Blues des Landiers (n°16) : 1’13’0
  • Blooma d’Héripré (n°15) : 1’13’1
  • Best du Hauty (n°11) : 1’13’1

Les conditions de course

Course de trot attelé s’adressant à des mâles, femelles et hongres âgés de 7 à 10 ans inclus (C à V) n’ayant pas gagné 451000 € au cours de leur carrière. Handicap de 25 mètres pour les chevaux ayant gagné 257000 € ou plus. Distance à parcourir : 2850 mètres. Corde à gauche. Grande piste. Mâchefer. 18 partants. Météo : ciel partiellement nuageux (12°). Allocations totales : 64000 € (Vainqueur : 28800 €, 1er accessit : 16000 €, 2ème accessit: 8960 €, 4ème place : 5120 €, 5ème place : 3200 €, 6ème place : 1280 €, 7ème place : 640 €).

Les interviews des entraîneurs

Franck Leblanc : Candidat d’Ortige (n°1) a joué de malchance à plusieurs reprises cet hiver. Il faut le mener à l’économie le long de la corde, une tactique qui comporte souvent des aléas. Cela dit, il vient d’avoir un très bon comportement lors de ses trois dernières sorties. Pendant ce temps, il n’a pas de courses dures et, en cette fin de meeting, mon cheval est resté en excellente condition physique. Certes, l’opposition est relevée mais il pourrait figurer dans la combinaison gagnante de ce quinté du 19 février.

David Thomain (son driver) : Lors d’un récent tiercé à Vincennes, Contrée d’Erable (n°2) a bien tenu sa partie. Il a fallu qu’on vienne les premiers, avant de se faire toiser aux abords du poteau d’arrivée. Ma jument a parfaitement récupéré de ses efforts. C’est ce qui nous a incité à la déclarer partante ce mardi. Bien placée en tête, elle découvrira un bel engagement. Il y a certes de l’opposition avec les mâles notamment mais, si elle répète ce qu’elle a fait cet hiver, elle est capable de tirer son épingle du jeu.

Laurent-Michel David : Certes, Charly de l’Aunay (n°3) vient de gagner plusieurs courses pmu mais cette fois-ci, les données changent. Vincennes, ce n’est pas la province. L’opposition ne sera donc pas à prendre à la légère. Mon pensionnaire a bien travaillé mais il n’a pas été revu en compétition depuis plus d’un mois. Il a également peu couru sur la grande piste. Il va donc devoir prouver son aptitude au parcours. Il aime user ses adversaires au train. J’espère que tout ira bien mais je ne compte pas lui donner une course dure pour gagner à tout prix ce quinté+.

Erno Szirmay : J’estime qu’Agi de Crennes (n°4) a bien tenu sa partie lors d’un événement qui se déroulait sur ce champ de courses. Peut-être n’est-il pas venu au bon moment ? Il a bien travaillé depuis cette tentative. Je le trouve même encore mieux, avec davantage de tonus. C’est un cheval généreux qui va encore se donner à fond. Certes, il part devant mais débouler n’est pas son fort. Il a toujours un temps mort durant le parcours et doit souvent subir. A mon avis, une place est à sa portée dans ce prix du Chesnay.

François Lagadeuc : En dernier lieu, Colt des Essarts (n°5) a gagné facilement en venant de derrière. On avait fait quelques modifications et il était plus à l’aise. Il a l’habitude de se présenter à un mois. Là, à trois semaines, il a l’air d’être en forme à l’entraînement. Il n’aura que des trotteurs français sur sa route mais il y a, tout de même, des bons chevaux au second poteau de départ. Il est capable de tout faire, étant assez dur à l’effort. Je pense qu’il devrait lutter pour la victoire dans ce quinté du 19 février. Je pars confiant. Tous les feux sont au vert.

Maxime Bézier : Dernièrement, Végas des Prés (n°6) avait le handicap de rendre 25 mètres et le peloton était en file indienne. Il était alors impossible de revenir de l’arrière-garde. Sa forme ne fait aucun doute au travail et il s’élancera cette fois au premier échelon. Comme il est moins à l’aise sur les hippodromes à main gauche, je vais essayer de lui donner un bon parcours à la corde. Avant le coup, je le crois capable de s’immiscer dans la combinaison gagnante de ce tiercé.

Alexandre Pillon : En dernier lieu, Benjamine Gédé (n°8) a très bien couru alors qu’elle devait s’élancer au deuxième poteau de départ. Dans la foulée, elle découvre un bel engagement au premier échelon. Ma jument s’assagit au trot attelé et elle a prouvé dernièrement qu’elle pouvait s’élancer vite. Je vais donc demander à son driver, Damien Bonne, de prendre rapidement la direction des opérations. Je pense qu’elle est en mesure d’obtenir un bon résultat dans ce quinté+.

Franck Blandin : Amigo Turgot (n°9) semble être en bonne forme à l’entraînement, avec du tonus et de la souplesse mais, en course et à Vincennes, il se montre décevant, manquant de courage. Cet hippodrome n’est pas son terrain de jeu préféré. Il est difficile à recommander aux parieurs. Il n’a vraiment pas beaucoup d’atouts dans son jeu. Il sera néanmoins très bien engagé en tête et va tenter de faire de son mieux pour obtenir un bon classement. Ce prix du Chesnay va surtout lui permettre de se maintenir en bonne condition physique pour une épreuve à réclamer qui se courra sur l’hippodrome d’Enghien Soisy au début du mois prochain

Estelle Dessartre : Suite à des problèmes de santé, Bob (n°10) a dû être longuement éloigné des pistes. Lors de sa rentrée après plus de huit mois d’absence, il a logiquement demandé à souffler dans la dernière ligne droite. Mon pensionnaire a progressé mais il n’est pas encore revenu au top. Ce bel engagement arrive un peu trop tôt dans son programme. Il devrait courir en progrès mais je pense qu’il aura du mal à finir parmi les cinq premiers de ce quinté du 19 février.

Olivier Bizoux : Best du Hauty (n°11) avait très bien terminé l’année 2018 en s’adjugeant la troisième place d’un tiercé à Vincennes. Comme pas mal de ses compagnons d’écurie ont été victimes de la grippe, j’ai préféré le ménager et ne pas le courir mais il n’a pas été malade. Mardi, cette épreuve est davantage une remise en route. Mon protégé va donc boucler son parcours le long du rail. De toute façon, il aura le handicap de rendre 25 mètres. Sachez qu’il disposera d’un meilleur programme dans les prochaines semaines.

Pascal Godey : Dernièrement, Astral Viretaute (n°12) a tenté sa chance sous la selle mais cela n’a pas été concluant. Il ne sera pas revu dans la spécialité. Par contre, cela ne peut pas lui avoir fait de mal. Mon élève n’avait pas d’engagements favorables depuis son accessit d’honneur obtenu en fin d’année dernière mais il est prêt à défendre ses chances. Il lui faudra un bon parcours car il devra rendre la distance. Pour son dernier quinté+ de l’hiver, je le déferre des quatre pieds. Il visera une petite place.

Guillaume Moinon : La dernière sortie sous la selle de Clara du Pontseuil (n°13) n’est pas mauvaise car elle n’était pas affûtée. Ce jour-là, ma jument a été desservie par le manque de train. Cette sortie au trot attelé lui fera du bien. Elle aura plusieurs engagements à venir dans cette spécialité notamment sur l’hippodrome de Caen. Mardi, elle aura le handicap de rendre la distance dans ce prix du Chesnay mais, au vu de l’opposition, elle n’est pas hors d’affaire pour un accessit.

Grégory Thorel : Blooma d’Héripré (n°15) avait réalisé quelques bonnes performances en début de meeting mais elle m’a déçu dernièrement à Cagnes-sur-Mer. Même si elle travaille bien, j’ai l’impression qu’elle est un peu vieillissante. Elle a beaucoup donné et a peut-être perdu l’envie de se battre. Mardi, j’espère qu’elle va se rappeler au bon souvenir des turfistes mais je suis dans le flou. Si elle court mal, elle entrera au haras.

Dominique Chéradame : Lors d’un récent événement disputé sur cette piste, Blues des Landiers (n°16) s’est bien comporté. Ce jour-là, il a bien démarré et a suivi le rythme avant de donner un bon coup de reins dans la ligne d’arrivée. Le chrono est excellent également. Mon cheval est en forme mais il va devoir partir au deuxième poteau. Il y aura aussi quelques chevaux de qualité. Avec un bon déroulement de course et, s’il peut progresser dans le bon wagon, alors il reste capable de venir disputer les premières places.

Jean-Michel Bazire : Abydos du Vivier (n°17) réalise un superbe meeting d’hiver mais il n’a rien perdu de sa superbe. En dernier lieu, mon pensionnaire a couru de très bonne manière dans un événement mais, en restant à la corde, il aurait peut-être pu s’emparer de la deuxième place car il était dans le dos du partenaire de Romain Derieux. J’ai préféré faire l’impasse sur un engagement récemment. Il faudra néanmoins rendre la distance à quelques bons chevaux.

David Haon : Lors de sa dernière tentative au trot attelé, Câlin de Morge (n°18) est parti sur une petite faute sur une portion de piste en dégel. Il a ensuite réalisé sa valeur. Il rendait la distance comme ici, mais l’opposition est peut-être un peu moins relevée. Il a été devancé par deux bons éléments. Physiquement, il paraît toujours aussi bien. Il faudra un déroulement de course à sa convenance mais il est capable d’obtenir un bon résultat. Je vous conseille de lui accorder un large crédit.

Source : Geny courses

Les meilleurs pronostics de la presse et du web

Gros handicap en plat ou gros handicap en obstacles organisé par France Galop, course de trot attelé organisée par la SECF (Société d’encouragement du Cheval Français)… Quelle que soit la discipline retenue, ces quotidiens de la presse hippique et ces quelques sites de turf gratuit vous offrent les pronos de leur spécialiste pour le tiercé quarté quinté+ du jour proposé par le PMU. Retrouvez, ci-dessous, la synthèse des meilleurs pronostiqueurs de la presse hippique et des pronostics quinté gratuits des meilleurs sites de turf : Equidia (la chaîne des courses hippiques), Turfomania.fr (prono de Michel Pons, Sylvain Kerichard, Celestin Antunes ou Loïc Chaoudour), Canalturf.com (Prono de Stéphane Davy ou Nicolas Labourasse), Genybet et Geny courses (la rédaction : Bruno Diehl, Johan Gérard, Yann Daigneau, Christophe Meyer, Sébastien Longubardo ou Mario Putrino), Zeturf.fr (Le bookmaker qui vous promet les plus belles cotes et les meilleurs rapports), La Gazette des Courses, Radio Balances (Guillaume Covès), Bilto, RTL (On refait les courses avec Bernard Glass, Claude Piersanti, Dominique Cordier), Tierce Magazine (Prono Vérité).

La Gazette51886173142
Turfomania.fr581718211415
Equidia5283171814
Geny Courses5171838124
Canalturf.com53218181711
Zeturf.fr175182312116
Radio Balances51718321518
Bilto5183178642
RTL175318121516
Tierce Mag.518172131511

L’analyse de Paris Turf

Analyse et pronostic gratuit de Paris Turf pour cette course support du tiercé quarté quinté du 19 février 2019 avec le défilé des partants, la course référence, les chevaux de base incontournables et les outsiders spéculatifs à grosse cote capables de pimenter les rapports. Ne manquez pas également le cheval repéré pour une autre course pmu inscrite au programme de la réunion premium qui aura lieu sur l’hippodrome de Vincennes. Les consultants : Damien Bazerque et Thierry Carosini.

Comment regarder ce tiercé quarté quinté en direct ?

Comme tous les mardis, le départ de l’épreuve événement support du quinté+ sera donné en début d’après-midi aux alentours de 13h45. Sur votre téléviseur, il existe deux solutions pour regarder cette course pmu en direct depuis l’hippodrome de Vincennes. Vous avez le choix entre Equidia, la chaîne des courses hippiques, et LCI (canal 26 de la TNT). Pour les parieurs qui préfèrent regarder les courses de chevaux sur internet, il existe plusieurs manières de procéder. Sachez que la plupart des opérateurs de paris hippiques dont le PMU propose, sur leur site web, un live de toutes les courses du jour. En général, ils prennent l’antenne 3 minutes avant le départ de chaque compétition. A noter que le trot.com et france-galop.com proposent également aux turfistes un service de streaming en live pour certains hippodromes.

Combien coûtera votre pari PMU ?

Retrouvez, ci-dessous, les tarifs de vos jeux en formule combiné. Les montants sont indiqués en fonction de la mise de base pour chaque pari. Au tiercé, la mise de base est de 1 euro. Au quarté, ce montant minimum s’élève à 1.30 euro. Si vous jouez au quinté, il vous faudra débourser 2 euros. Pour le couplé, cette somme atteint 1.50 euro. A noter qu’il est possible de diviser ces montants par deux en pariant suivant la formule Flexi proposée par le PMU (50% de la mise de base). Les parieurs qui jouent au quinté+ peuvent même diviser le coût de leur jeu par 4 en jouant à 25% de la mise de base.

Nombre de chevaux désignésMontant du pari (en euros)
TiercéQuartéQuinté+Couplé
314.50
441.309
5106.50215
62019.501222.50
73545.504231.50
8569111242
984163.8025254

Le cheval du jour

Ce prono exclusif et gratuit s’adresse aux turfistes qui aiment parier en ligne au jeu simple gagnant ou placé. Ce n’est pas forcément une base solide ni un coup sûr gagnant à l’arrivée car il s’élance souvent à une cote spéculative. Cet outsider capable de générer de beaux rapports possède toutefois une belle chance théorique à défendre lorsque l’on analyse ses résultats. Pariez en ligne sur les chances de ce cheval en jeu simple gagnant et jeu simple placé. Vous pouvez également l’inclure dans vos paris combinés Trios, Couplés, Multi, 2 sur 4 ou Pick 5 si la course est support de ce jeu.

HIPPODROME DE VINCENNES – Réunion premium n°1 – Course pmu n°4 (Prix de Fontainebleau) – Départ prévu aux alentours de 15h30 – Trot attelé – Course Européenne – Mâles –  Allocations totales : 47000 € – Distance à parcourir : 2700 mètres – Grande piste – Cendrée – 14 partants – Corde à gauche – Pour chevaux entiers et hongres âgés de 5 ans (E) ayant gagné au moins 30000 € mais pas 141000 € au cours de leur carrière. Sont seuls admis à participer à cette épreuve les chevaux n’ayant pas, dans les 12 mois précédant la course, été classés, au trot attelé, à l’une des trois premières places d’une épreuve de niveau Groupe I ou gagné une épreuve de niveau Groupe II. Deux réunions premium réservées aux trotteurs seront au programme sur Equidia ce mardi. La première se déroulera sur la piste en mâchefer de Vincennes et la seconde aura lieu sur l’hippodrome de Cagnes sur mer, dans le sud-est de la France. C’est sur la cendrée de l’hippodrome du Plateau de Gravelle que se produira PORTLAND (n°8), le cheval du jour de FT. Ce trotteur d’origine allemande possède une chance théorique de premier ordre si on le juge sur l’ensemble des résultats obtenus depuis ses premiers pas en piste. L’an dernier, il avait gagné deux courses pmu au cours du meeting d’hiver faisant jeu égal avec des chevaux de la trempe d’Earl Simon et Etonnant. Mis au repos par la suite, il avait effectué une excellente rentrée le jour du Prix d’Amérique terminant à la troisième place d’une épreuve de vitesse. Il n’a pas confirmé à sa sortie suivante alors qu’il était installé grand favori des parieurs. A sa décharge, il se rapprochait facilement des chevaux de tête quand il a pris le galop dans le dernier tournant. Mardi, il trouvera une belle opportunité de se rappeler au bon souvenir des turfistes. On suivra donc sa performance avec un grand intérêt.

Comment jouer ce prono ?

Le conseil de jeu de Fréquence turf pour gagner : Pariez au PMU sur ce cheval en jouant au jeu simple car c’est le pari qui possède le meilleur taux de retour joueur. Son TRJ est, en effet, de 85%. Jouez 1/3 de votre mise en jeu simple gagnant et 2/3 de votre mise en jeu simple placé. En misant de cette manière, vous toucherez un rapport lucratif même s’il ne franchit pas le poteau d’arrivée en vainqueur.