Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du 11 mai 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du 11 mai 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix des Grandes Ecuries

Ulrich Kerick/Stall Laurus : Waleed (1) n’aura pas la tâche facile. On a cherché une course sur PSF pour lui mais il n’a pas tellement le choix des engagements. Le parcours proposé est à sa convenance. Cependant, avec 60 kg, ça s’annonce dur. S’il prenait une petite allocation, il aurait alors rempli sa mission.

Adrien Fouassier : Senator Frost (2) a bien couru en dernier lieu mais il n’a plus de marge. En effet, il a été pénalisé et paye un peu cette surcharge. Il reste ici compétitif, retrouvant un parcours à son entière convenance. Il va une nouvelle fois donner le meilleur de lui-même pour essayer d’être dans le quinté.

Alessandro Botti : Sandyssime (4) a effectué une rentrée discrète. Dernièrement, je trouve qu’il a pas mal fini. Il y avait du mieux. A l’entraînement, il se rapproche de sa meilleure forme. De plus, à cette valeur, il n’est pas hors d’affaire. Avec un bon parcours, je ne serais pas surpris de le voir accrocher une place.

Jérôme Reynier : Intérieur (5) a bien tenu sa partie dernièrement à Vivaux. Le tracé n’était pas fait pour l’avantager. Il court bien frais et cette course arrive à point nommé. Je trouve qu’il a gagné avec un peu de marge à Cagnes et je le crois en mesure de rééditer une bonne performance. Je ne serais pas surpris de le voir à l’arrivée.

Nos Tuyaux par mail !

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Mme Jutta Mayer : Special Appeal (6) a le droit de bien faire. C’était un peu dur lors de sa dernière prestation. Après cela, elle a eu un petit break. Elle est en forme et fait bien la PSF. La distance est un peu plus courte mais je ne pense pas que cela soit un problème. Elle court avec des ambitions.

Vaclav Luka : Troizilet (7) a été pénalisé pour son succès hivernal et n’est pas dans sa meilleure forme en ce moment. Peut-être que la distance plus longue va l’aider dans sa tâche. Toutefois, je n’attends pas grand-chose de spécial avec lui.

Carlos Lerner : The Big Smoke (8) vient de très bien se défendre au niveau qui nous intéresse. Ce jour-là, il a été pugnace jusqu’au bout, d’autant qu’il a du entamer son effort assez tôt dans la ligne droite. Il vient de prouver sa forme sur le gazon et retrouve cette fois la PSF. Sur sa lancée une confirmation est espérée.

Joakim Brandt : Green Curry (9) a bénéficié d’un break mérité après sa dernière sortie. Mardi, c’est une rentrée. Il a du travail derrière lui et a bien « galopé ». Maintenant, c’est un « vieux » qui, quand il veut, peut faire de jolies choses. Il connaît très bien son boulot. On mise sur la fraîcheur pour le voir bien courir.

Mme Myriam Bollack-Badel : Passefontaine (10) n’arrive pas à se retrouver pleinement. Certes, elle vient de terminer sixième pour son premier handicap mais, sincèrement, je m’attends à mieux. Comme le règlement ne nous laisse pas le choix, je vais la déclarer sans bonnet pour tenter autre chose. J’ai surtout besoin qu’elle rassure.

Georgios Alimpinisis : Talap (12) a bénéficié d’un bon parcours dernièrement, mais il s’est retrouvé complètement bloqué dans la ligne droite et n’a pu s’exprimer. Il est toujours aussi bien et j’espère que cela se passera mieux cette fois-ci…

Domingos Miguel Batista Ribeiro : Hot Spot (13) est mieux en bon terrain ou sur PSF. Toutefois, il est difficile à saisir. Je n’ai pas trop le choix des engagements avec lui. Ici, c’est un lot relevé. Il marche surtout au moral ! S’il sent que c’est trop dur pour lui, il se démotive.

Stéphan Cerulis : Lettyt Fight (15) a été contraint de voyager nez au vent en épaisseur le jour de sa rentrée. Il a logiquement marqué le pas pour finir. Cette fois, je vais demander à son jockey de patienter. A cette valeur, il faut le suivre mais pour la course qui nous intéresse, sa tâche me semble compliquée.

Christophe Lotoux : King Cobra (16) n’a pas de marge de manoeuvre au niveau qui nous intéresse. J’ai choisi cet engagement pour lui car il se plaît sur la fibrée. Maintenant, on raccourcit le tir eu égard à sa plus récente sortie. Il me semble toutefois capable de s’adapter. Il a déjà gagné sur le mile.

Source : Geny courses

A lire également