Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du 21 mai 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Jacques de Saint Sauveur

Mélanie Gibon : Be Bop Marceaux (1) s’est retrouvé un peu loin, la dernière fois, dans une course peu rythmée. C’était compliqué de refaire du terrain. Il n’a pas un gros programme en ce moment mais il est de mieux en mieux avec l’arrivée des beaux jours. Comme le lot est un peu relevé, il aurait rempli son contrat s’il terminait cinquième.

Jean-Michel Bazire : Express du Gers (2) n’a pas démérité la semaine passée. Je l’ai mené de façon un peu trop offensive. Il a bien encaissé ses efforts. Il découvre un engagement intéressant. Il faudra qu’il se montre appliqué dans les premiers mètres. À ce niveau, il est capable de disputer les premières places en restant sage.

Jean-Luc Dersoir : Esteban Jiel (3) n’a pas démérité dernièrement sur les 2.100 mètres de la grande piste. Il est resté au top. Le rallongement de la distance ne va pas le déranger. Il avait d’ailleurs gagné sur ce parcours au mois de mars. Il fait face à un engagement favorable et s’entend bien avec Alexandre Abrivard. Sa place est dans les cinq premiers.

Jérémy Koubiche : Emencourt Bléquin (4) a participé au meeting de Cagnes-sur-Mer cet hiver, après avoir déjà réalisé une bonne année. Il a eu le droit à des vacances. Il est prêt à faire sa rentrée. Il n’est pas confirmé à Vincennes mais je n’ai pas le choix des engagements. Il restera ferré et sa tâche s’annonce compliquée.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Benoît Blachet : Emphasis Turbo (5) est assez particulier à gérer au quotidien mais, en course, c’est un cheval gentil. Il est sur la montante. La dernière fois, il a bien couru après être parti au galop. Il aura cette fois l’avantage d’être déferré des antérieurs et muni d’un débouche-oreilles. Je ne serais pas surpris s’il finissait quatrième ou cinquième.

Christophe Clin : Eminent d’Orgères (6) était déferré des antérieurs dernièrement. Il n’est pas à l’aise dans cette configuration. Il ne faut pas le juger là-dessus. Je le trouve en bonne forme. Il sera plaqué cette fois. Il n’a pas les plus jeunes à affronter. L’engagement est valable. Il peut nourrir des ambitions pour les places.

Didier Gaudin : Caballo d’Aure (7) a fait trop d’efforts dans la première partie la dernière fois. Il lui faut un parcours à l’économie. C’est un cheval qui est difficile à travailler. On le court déferré, car, dans ces courses-là, il faut mettre un maximum d’atouts de son côté. Il y a de l’opposition. S’il terminait cinquième, cela serait bien.

François Giard : Eastwood Park (8) se montre irréprochable. Il a décompressé un peu après sa dernière course, tout en ayant en point de mire ce bel engagement. J’ai essayé de le préparer au mieux. Il sera mis comme d’habitude et Éric le connaît bien. Tout est réuni pour qu’il joue les premiers rôles. Il faudra battre Django des Charmes.

Benjamin Goetz : Béguin d’Ali (9) n’a pas bénéficié de déroulements favorables « à réclamer » à deux reprises ces derniers temps. Il est en forme. Les étrangers et les 6 ans sont absents. On va essayer d’en profiter. L’engagement est bon. Il faut le cacher un maximum. Pour le podium, ce sera difficile mais il peut accrocher une petite place.

Nicolas Bridault : Eadshot Josselyn (10) était un peu sur ses fins mais se serait sans doute imposé dernièrement quand il a commis une faute. C’est dommage. Revenir sur un parcours de tenue ne sera pas un souci. Il faudra juste le préserver. Il est resté en bonne forme. L’engagement est favorable. Il devrait trouver une compensation.

Antonio Ripoll Rigo : Darwin Maza (11) a dû se contenter de petites allocations ces derniers mois. À Elbeuf, il a eu un bon comportement alors qu’il effectuait une petite rentrée. Il me paraît mieux. En province, il doit constamment rendre vingt-cinq mètres. Cette fois, il va s’élancer au même poteau que ses rivaux. Il n’est pas hors d’affaire.

Christian Bigeon : El Santo Haufor (12) ne m’avait pas convaincu lors de sa dernière course à Vincennes, début avril. J’ai donc préféré le présenter à deux reprises en province afin de lui changer les idées. Vendredi, il découvre un engagement sur mesure. L’opposition semble dans ses cordes. S’il montre son vrai visage, il ne devrait pas être loin.

Sébastien Ernault : Django des Charmes (13) s’attaquait aux 6 ans pour son retour à Paris-Vincennes et avait été un mois sans courir. Il a dû se contenter de la cinquième place. Les plus jeunes seront absents cette fois. Il a connu de gros problèmes. Il a été diminué. Il ne retrouvera jamais totalement son niveau. Je vise les places.

Source : Geny courses

A lire également