Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du 26 mai 2021

Les interviews des entraîneurs pour la 5ème Etape du Grand National du Trot Paris-Turf

Benjamin Aubert : Baron du Goutier (1) a souffert à deux reprises de la « rhino », ce qui l’a affaibli. Il faut qu’il montre toujours la même envie en compétition que le matin. Le moteur n’est pas atteint mais le mental peut-être… Il a connu une petite alerte en début d’année et j’ai levé de pied. Avant coup, il n’aura pas la partie facile.

Julien Le Mer : Euro du Chêne (3) a pris la cinquième place de la dernière étape à Maure-de-Bretagne où la montée pour finir l’a désavantagé. Il traverse une belle période de forme et l’engagement au premier poteau est favorable. Il a besoin d’un bon déroulement pour finir vite. Il garde son mot à dire pour les places.

Frédéric Prat : Général du Parc (4) n’apprécie plus les 2.850 mètres de la grande piste de Vincennes. À Maure-de-Bretagne, il s’est montré fautif peu après le départ, puis à Lyon, il n’était pas à l’aise à droite. Il affiche une bonne forme. L’engagement au premier échelon est favorable. À l’issue d’un bon déroulement, il peut accrocher une place.

Manager de l’écurie : Darlington Park (5) bénéficié d’un bon engagement à Laval. Il en a profité. Mercredi, il monte de catégorie et sa tâche se complique sérieusement. Certes, il s’est déjà bien comporté à plusieurs reprises sur cette piste, mais face à une telle opposition, nos ambitions se limiteront aux petites allocations.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Dominik Locqueneux : Copsi (6) est resté en pleine forme depuis sa victoire sur les 2.100 mètres à Paris-Vincennes. Je le confie à nouveau à Gabriele Gelormini. L’engagement est parfait en tête et la piste du Croisé va lui plaire. Fire Cracker est un client mais sans sous-estimer l’opposition, il détient une belle chance à ce niveau. Il peut tout faire !

Jean-Michel Bazire : Firello (7) a très bien travaillé en vue de cette étape. Le profil du Croisé-Laroche devrait parfaitement lui convenir. Fire Cracker et Copsi sont des rivaux sérieux avant l’heure mais il apparaît très compétitif au premier échelon. Il a ma confiance et peut disputer activement l’arrivée.

Stéphane Provoost : Bad Julry (8) découvre un très bel engagement en tête. C’est une course qu’on a préparé. Il a encore de beaux restes à 10 ans. Il n’est pas en mesure de rivaliser avec Copsi et quelques autres mais il peut accrocher la quatrième ou la cinquième place. Il est sérieux et pratique dans un parcours.

Patrick Terry : Crack Money (9) a l’objectif de Laval dans deux semaines mais on ne va pas le priver d’une bonne place, s’il peut la prendre. S’il a la chance d’avoir un bon dos qui le ramène, ça peut être bien. Il est en forme et les grandes lignes droites du Croisé-Laroche vont lui rendre service.

Stéphane Provoost : Deganawidah (10) est en tête du classement général, ce qui m’incite à le présenter dans cette étape. Il a très bien tenu sa partie au monté la semaine passée. Il pourra être revu dans la spécialité. Il a parfaitement récupéré de ses récents efforts. Il ne faut pas l’écarter totalement pour une petite place.

Grégory Thorel : Dollar Soyer (11) a effectué un break après avoir raté son hiver. Sa rentrée, sur les 2.100 mètres de Vincennes, était bonne mais il s’est rapidement montré fautif la semaine dernière à Caen. Comme il avait eu une seime après le meeting, il sera plaqué devant. Il n’est pas hors d’affaire pour la cinquième place.

Stéphane Meunier : Django du Bocage (12) a été examiné et a été testé positif à la maladie de Lyme après Cagnes. Il a repris le travail depuis trois semaines. Il risque de manquer de rythme même s’il court bien sur sa fraîcheur. Je le laisse ferré. Il a des engagements intéressants à venir. La cinquième place serait très bien.

Grégory Thorel : Fire Cracker (13) n’était pas spécialement affûté à Bordeaux. Depuis, il est revenu à Grosbois, où il a travaillé plus sérieusement et n’a pas mangé d’herbe. Je vais le munir d’artifices. La grande piste du Croisé-Laroche va lui convenir. Sa condition physique est optimale. Je le crois capable de remontrer son vrai visage.

Christian Bigeon : Dexter Chatho (14) n’a pas changé de vitesse pour finir en dernier lieu. Il avait besoin de se faire réveiller. Il me paraît mieux à l’entraînement. Ce n’est jamais facile de rendre la distance, mais la longue ligne droite du Croisé-Laroche devrait servir ses intérêts. Si tout se passe bien, il peut finir sur le podium.

Tanguy Devouassoux : Bad Boy du Dollar (15) devait faire sa rentrée dans le Trophée Vert, en vue de cette course-là, mais il a été éliminé. Il a du travail derrière lui. Ici, il y a de l’opposition et, à son âge, il n’a pas des tâches faciles. On va courir petits bras pour la cinquième place. Il sera plaqué devant. Il faut voir ce que cela donne.

Julien Le Mer : Fric du Chêne (16) découvrait une tâche compliquée à Rambouillet, où il devait rendre cinquante mètres, sur une surface qu’il n’a pas apprécié. Il avait gagné l’an dernier sur ce parcours avant de prendre la quatrième place de cette même étape. S’il est à portée de fusil à l’entrée de la ligne droite, il ne va pas être loin.

Source : Geny courses

A lire également