Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du 29 mai 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de l’Obélisque

Alexandre Abrivard : Beppe Am (1) s’est retrouvé un peu trop dans la course pour son retour sous la selle. Il a demandé à souffler. Auparavant, il avait aligné deux bonnes performances, dont une sur ce parcours. Il est en forme. Cela dit, il a besoin d’un bon déroulement pour placer sa pointe. Si c’est le cas, il devrait terminer dans le quinté.

Romain Derieux : Conchitana Jénilou (2) avait peut-être besoin de ça en dernier lieu. En plus, elle était partie au galop ce jour-là. Ici, Il y a de l’opposition. En outre, je ne pourrai pas la déferrer mais je ne suis pas plus inquiet que ça. Elle me paraît bien et devrait courir beaucoup mieux. Il faut du train. Elle peut ambitionner une place.

Sébastien Guarato : Et Voilà de Muze (3) ne s’est pas trop adapté à la piste de Toulouse dernièrement. Il ne faut pas tenir compte de cette sortie. Précédemment, à deux reprises, et notamment pour sa rentrée, il courait de première à Paris-Vincennes. Il possède de la vitesse mais aussi de la classe. Il a sa place sur le podium.

Sylvain Roger : Derby du Dollar (4) est allé se ressourcer après son bon meeting d’hiver. La dernière fois, comme il n’avait pas un bon numéro, il est resté ferré. Il a fait une bonne rentrée. La courte distance n’est pas un problème. Il faut qu’il soit caché. Si le déroulement de course lui est favorable, je le vois à l’arrivée.

Jean-Luc Dersoir : Equinoxe Jiel (5) a encore bien tenu sa partie dernièrement sur les 2.100 mètres GP. Il n’a été devancé que par Calle Crown, qui court au niveau supérieur vendredi. J’ai été un instant tenté de le courir dans le « Crépuscule ». J’espère qu’il sera aussi bien à Enghien. Il se plaît sur les tracés réduits et devrait jouer les premiers rôles.

Philippe Daugeard : Whole Lotta Love (6) est resté ferré à Toulouse, ce qui ne l’a pas empêché de s’imposer. Je lui ai redonné un peu de fraîcheur. Il est prêt. C’est un super engagement. J’aurais préféré un numéro plus en dedans mais il va s’adapter. On ne va pas toutes les gagner mais j’aborde l’engagement avec optimisme…

Thierry Duvaldestin : Carnaval du Vivier (7) est adorable. Il fait toutes ses courses. Il nous a fait très plaisir en dernier lieu à Paris-Vincennes. Le lot me paraît un peu plus relevé cette fois-ci mais il va faire sa course. Sa place est dans le quinté gagnant. Sachez qu’il a déjà gagné sur ce parcours et qu’il préfère venir de derrière.

Emmanuel Ruault : Datcha (8) est partie au galop lors de ses deux dernières sorties. Ce n’est pas une question de forme. Elle est même encore mieux au boulot, parfaitement tonique. Je vais la laisser ferrée de façon très légère. La vraie Datcha détient une chance de terminer à l’arrivée. Il faudra qu’elle fournisse sa bonne valeur avec le 8 en dehors.

Sydney Van den Brande : Say That Again (9) avait été à la mer et n’était pas prêt à trotter 1’10’. Il n’est pas capable de le faire au top déjà. Il a logiquement lâché prise. Cette course lui a fait du bien. Pour autant, il n’est pas encore au top. Le profil d’Enghien lui convient bien. Il va faire son possible avec ce numéro favorable en dedans.

Aymeric Thomas : Dénicheur du Vif (10) a bien tenu sa partie à Copenhague. Il aurait même pu finir à la troisième place avec de la réussite à l’entrée de la ligne droite. Il paraît avoir bien récupéré. Le numéro 10 est parfait en seconde ligne. Il est 1’11’5 sur les parcours de vitesse à l’issue d’un bon parcours. Il a son mot à dire.

Laurent-Michel David : Charly de l’Aunay (11) avait besoin de ça en dernier lieu après avoir été arrêté quinze jours suite à un abcès dans un pied. Il est bien monté en condition. Cependant, il peut encore être un peu juste. Je prépare surtout une course à Lignières, où il sera déferré des quatre pieds. En plus, c’est plutôt un cheval de longues distances.

Yannick Desmet : Vincent Ferm (12) reste un peu délicat à la volte. Il est parti à l’amble à Caen. L’autostart va l’aider à s’élancer. Précédemment à Paris-Vincennes, il était parti dernier et revenir était difficile. Il est très bien au travail. Ces dernières sorties ne reflètent ni sa valeur, ni sa forme. Il y a de l’opposition mais j’attends un rachat.

Thierry Roussel : Candidat d’Ortige (13) avait connu des problèmes de jambes et a été arrêté plus d’un an. Il a couru à quatre reprises cette année et a laissé une bonne impression, dernièrement à Vincennes. Il a bien travaillé depuis et les 2.150 mètres d’Enghien ne vont pas le déranger. Il peut surprendre en accrochant une place dans le quinté.

Pierre-Alain Rynwalt-Boulard : Belle Emotion (14) devait aller courir à Copenhague mais elle a eu de la température et a dû sauter trois boulots. Cela sera une reprise de contact. Elle va rester ferrée et va manquer de condition physique. En outre, lorsqu’elle est en deuxième ligne, elle n’est pas trop motivée.

Source : Geny courses

A lire également