Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 13 février 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de France à Vincennes

Matthieu Abrivard : Vivid Wise As (1) s’est très bien comporté en dernier lieu. J’ai eu une bonne course et il n’y a rien à lui reprocher. Il retrouve son vrai parcours. Avec le 1, on est obligé de faire un effort prématuré pour sortir du piège de la corde mais il est vraiment très bien. Davidson du Pont est le cheval de la course. Après, c’est ouvert. Je pense qu’on est prêt à jouer un premier rôle.

Junior Guelpa : Bahia Quesnot (2) a été plus performante sous la selle cet hiver mais c’est surtout les circonstances de course qui ont entraîné cela. Elle a bien récupéré de sa troisième place du Prix de l’Île-de-France. On a hérité d’un bon numéro, le 2, qui évite de fournir de gros efforts au départ. Elle va encore faire son maximum comme elle le fait à chaque fois.

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (3) a mal couru, et n’a pas bien fini dernièrement. Elle a été un bon moment nez au vent et a un peu contré Bahia Quesnot. Or, maintenant, il faut vraiment courir battu et venir finir. Elle est en pleine forme. En plus, désormais, elle est meilleure sur 2.100 mètres. Elle a un bon numéro. Il faut qu’elle rassure, car on est un peu dans le doute avec elle. J’espère la voir briller de nouveau.

Sébastien Guarato : Billie de Montfort (4) a eu un bon comportement dans le Prix d’Amérique. Il a fallu contourner Power et la jument a perdu un peu de temps sans quoi la sixième ou la septième place était à sa portée. Elle a prouvé dans le Prix de Bourgogne qu’elle était compétitive malgré son âge. Elle va faire de son mieux encore et peut disputer l’arrivée avant de terminer sa carrière à Cagnes.

Jean-Michel Bazire : Zacon Gio (5) a bien travaillé après le Prix d’Amérique dans lequel il est parti au galop et a rapidement compromis ses chances. Il sait démarrer, c’est important. Il est possible qu’on aille de l’avant. C’est ainsi qu’il a réalisé ses meilleures performances. Je ne serais pas surpris de le voir terminer dans la bonne combinaison.

Thierry Duvaldestin : Flamme du Goutier (6) a moins de vitesse pure que certains de ses rivaux. Elle possède surtout de la tenue. C’est une pisteuse et il faudra que le déroulement de course lui soit favorable. Elle a fait de l’entretien depuis sa troisième place dans le Prix d’Amérique. Elle paraît être restée très bien. On ambitionne une place dans le quinté à nouveau. Ensuite, elle disputera le Prix de Paris.

Hansen Erik Bondo : Cokstile (7) était trop loin la dernière fois pour jouer un rôle intéressant. Il vaut mieux oublier cette prestation. Il a l’air bien. J’espère un bon numéro (N.D.L.R. : il a hérité du 7). Il doit attendre, mais près de la tête, car il n’aime pas avoir beaucoup de chevaux devant lui ; c’est un vieux monsieur. S’il bénéficie d’un déroulement de course favorable, je suis confiant pour une bonne performance.

Nicolas Bazire : Davidson du Pont (8) est aussi bien qu’avant sa victoire dans le Prix d’Amérique. Il est gai et content. Le numéro 8 n’est jamais un avantage mais être au centre du paquet n’est pas un atout le concernant. Les 2.100 mètres ne lui poseront pas de problème. Il affronte des concurrents rompus à ce genre d’exercice comme Vivid Wise As. Maintenant, il me paraît apte à jouer un tout premier rôle à nouveau.

Richard Westerink : Etonnant (10) a pris la tête sur le pied de 1’05 » au début de la montée face à Galius dans l’Amérique. Il a logiquement eu les jambes un peu lourdes. Il termine à trois longueurs. Depuis, il affiche un bon niveau de forme à l’entraînement. Malheureusement, on est en seconde ligne avec le 10. Ce ne sera pas facile à gérer.

Robert Bergh : Power (11) sera déferré des quatre pieds cette fois. Cela ne pourra que lui être bénéfique. C’est sa dernière sortie de l’hiver avant de partir au haras. J’essaye et je n’ai rien à perdre. Je lui associe Eric Raffin.

Tomas Malmqvist : Express Jet (12) a facilement pris la tête avant de subir un peu dans le Luxembourg. Ici, en seconde ligne face aux meilleurs, il faudra que tout se passe bien. Sa forme est toujours bonne. Il va courir pendant la saison de monte. Il va essayer de prendre une allocation.

Jean-Michel Bazire : Rebella Matters (13) aurait accroché la quatrième place dans le Prix d’Amérique sans sa faute à mi-ligne droite. À l’entraînement depuis, elle n’a rien perdu de sa bonne forme. Elle va faire ce qu’elle peut en seconde ligne. Elle sera dépendante du parcours. Si elle peut se faire ramener, elle peut terminer à l’arrivée.

Alain Laurent : Chica de Joudes (14) a fait une super performance dans l’Amérique sans avoir eu un bon parcours une fois de plus. Avec un déroulement de course plus limpide, elle aurait dû finir troisième. Elle a super bien récupéré. Avec un bon parcours, même en seconde ligne, elle est capable de venir jouer les trouble-fête.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (15) est descendu un peu vite la dernière fois et avait besoin de ça lors de cette semi-rentrée. On court ici en vue du Prix de Paris, car il est mieux sur plus long. S’il terminait cinquième ou sixième en finissant bien, cela serait bien. Ce n’est pas évident avec son numéro 15 et l’opposition.

Source : Geny courses