Avis des entraîneurs et jockeys pour le Quinté du dimanche 16 janvier 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Belgique (Prix ​​d’Amérique Races Zeturf Q6)

S. Raimond : Galius (1) a réalisé une grande course dans le Prix Ténor de Baune. Je l’ai trouvé encore mieux que dans le Critérium des 5 Ans. Il a bien travaillé depuis. Je vais le laisser ferré pour cette course. Être présent à quinze jours du Prix d’Amérique est nécessaire. Il faut qu’il coure. On affronte les aînés cette fois. Il peut néanmoins être à l’arrivée.

Paul Hagoort : Mister F Daag (2) va courir sans pression. On a essayé à l’entraînement le trot monté mais ce n’est pas son sport, sans quoi il aurait couru le même jour le Prix Djérid. Son objectif reste le Prix du Luxembourg à la fin du mois. Il lui fallait recourir une fois. J’ai préféré cette course plutôt que de rester en Hollande. Il aura fort à faire mais il est très bien.

Jean-Michel Bazire : Feydeau Seven (3) a gagné très facilement le Prix de Lille la semaine passée. Il évolue vraiment en pleine forme. C’est amusant de tenter le coup à ce niveau. Il sera totalement pieds nus cette fois, ce qui sera un plus. Il est capable de rivaliser avant coup pour terminer à l’arrivée. Je ne serai nullement surpris du contraire. C’est jouable.

Jean-Michel Bazire : Rebella Matters (4) a très bien tenu sa partie dans le Prix Bar-le-Duc alors qu’elle rendait la distance. Je la déferre des quatre pieds cette fois. Elle va être meilleure de quinze mètres. Elle dispose d’une très bonne pointe de vitesse. Elle détient encore une bonne chance pour une place à ce niveau.

Tomas Malmqvist : Express Jet (5) doit faire face à des engagements compliqués. Je pense qu’il a bien couru en dernier lieu, à Cagnes-sur-Mer. Il semble bien au travail. Ce dimanche, c’est une course très difficile. S’il a un bon parcours, on serait très content qu’il termine cinquième ou sixième.

Bertrand Le Beller : Diable de Vauvert (7) n’a pas démérité dans le Prix du Bourbonnais. À sa décharge, les deux premières « B » se sont disputées dans des temps records. De plus, il n’était sans doute pas assez affûté. Il est au top désormais. Il faut lui masquer l’effort. L’absence de Face Time Bourbon ou d’Etonnant vont peut-être lui permettre de terminer dans les trois.

Philippe Allaire : Feliciano (8) n’a pas été heureux dans le Prix de Bourgogne sans quoi il aurait pu finir près près. Précédemment, alors qu’il rendait la distance, il courait très bien. Il est très bien physiquement. Il va bien courir et peut terminer parmi les quatre premiers.

Alain Laurent : Chica de Joudes (10) n’a pas été heureuse en dernier lieu. Profitant d’un gros ralentissement en plaine, je suis venu mais je me suis fait sortir et contrer, ce qui lui a été préjudiciable. Elle n’était pas mal. Sa tâche est un peu dure dans ce Prix de Belgique mais elle ne fait pas partie des impossibilités, d’autant qu’elle sera déferrée des quatre pieds.

Robert Bergh : Power (11) avait besoin de retrouver la compétition lors de son retour à Paris-Vincennes. Il a couru en amélioration dans le Prix Ténor de Baune. Il est sur la montante, sans pour autant être au top. Je le juge à 80 %. Il est capable de terminer parmi les cinq premiers avec une course limpide. Il devrait encore évoluer sur la montante sur cette sortie.

Hansen Erik Bondo : Cokstile (12) est qualifié pour le Prix d’Amérique. Maintenant, il est nécessaire de courir ce Prix de Belgique pour être au mieux dans deux semaines. Je lui laisse les fers cette fois. On va courir différemment, davantage en dedans sans chercher à être dans le combat. Il sait aller vite pour finir. Avec une très bonne course, il fera de son mieux dans la phase finale.

Jean-Michel Bazire : Zacon Gio (13) a été trop allégé dans le Prix de Bourgogne et il a perdu la cadence au début de la descente. Au travail, il paraît très bien. Il est mieux qu’à son arrivée cet automne, plus démonstratif. Il a besoin de réaliser une vraie course avant le Prix d’Amérique. Il a son mot à dire.

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (14) est bien. En dernier lieu, sans enrênement, il lui a manqué un point d’appui en bas de la descente, d’où son incartade. Donc, on le lui remet. Elle a bien travaillé après sa faute. Elle ne sera que plaquée, pour préserver ses pieds en vue du Prix d’Amérique, mais, l’an passé, elle a fini deuxième de ce Prix de Belgique dans cette configuration.

Jean-Michel Bazire : Davidson du Pont (15) ne peut pas être jugé sur le Prix de Bourgogne dans lequel il a été malheureux. Il a travaillé plus durement pour cette course. Je garde le déferrage pour le Prix d’Amérique. Il sera plaqué des antérieurs. On va courir de manière plus offensive cette fois. Il devrait terminer à l’arrivée.

Source : Geny courses