Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 18 septembre 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Critérium des 5 ans à Vincennes

Benoît Robin : Hamlet du Vivier (1) suivait bien dans le Prix Jockey. Il s’est précipité au moment de l’accélération. Il aurait pu prendre une petite allocation d’après son partenaire. D’ordinaire, il est plaqué aux antérieurs. Ici, il sera totalement pieds nus, ce qui peut l’avantager un peu. C’est avant tout un plaisir courir à ce niveau. Il n’est pas incapable d’accrocher une cinquième ou sixième place.

Stéphane Bourlier : Hold Up Dream (2) a très bien travaillé cet été, franchissant des paliers. Là, il monte nettement de catégorie. Je pense qu’il est au top, mais on dispute cette épreuve surtout pour se faire plaisir. Etant attentiste, il est meilleur quand la course est rythmée. Il peut être sixième ou septième, si le déroulement de course lui est favorable.

Pascal Jean Cordeau : Hinden (3) a ramené tout le monde. Le manque de rythme n’a pas été à son avantage. Il a fait sa course mais il est davantage dur que vite sur une pointe. Il a bien encaissé sa course. Il a bien travaillé lundi matin. Les 3.000 mètres seront à son avantage. Il n’est pas hors d’affaire et peut terminer quatrième ou cinquième.

Pierre Belloche : Horsy Dream (4) s’est plutôt bien défendu en dernier lieu dans une course pas très sélective. C’était un test face aux meilleurs, il a montré qu’il pouvait bien faire dans cette catégorie. Les 3.000 mètres peuvent l’avantager. Cela fait un moment qu’on le prépare pour être déferré des quatre pieds. Dans un groupe I, c’est l’occasion de le faire. Il a le mental pour lui, n’ayant pas eu de courses dures.

Matthieu Abrivard : Have a Dream (5) reste sur des performances qui ne sont pas si mauvaises. Dernièrement, il a perdu sa place après la faute d’Hastronaute. Lors de sa sortie précédente, j’ai dû le rapprocher en épaisseur. Il va se présenter au top mais il faut impérativement lui masquer l’effort, avec tous les aléas que cela comporte. Cette édition est très bien composée, mais il peut accrocher une place en se faisant ramener.

Jean-Michel Bazire : Héraut d’Armes (6) est en constants progrès et évolue bien depuis plusieurs mois. Cela fait un moment que j’ai envie de le déferrer des quatre pieds. L’occasion s’y prête bien. Il ne devrait pas être dérangé dans cette configuration. Il est très bien physiquement. J’envisage sérieusement le podium.

Paul Hagoort : Hadès de Vandel (8) reste sur une bonne performance à Wolvega, contre Feydeau Seven. Il est en forme et la distance proposée l’avantage. Il est meilleur en venant de derrière. Dès lors, il a besoin d’une allure sélective pour revenir. On espère une place dans les cinq premiers.

Yannick Henry : Hastronaute (9) a malheureusement heurté la roue du concurrent qui le précédait dans le Prix Jockey, suite à un ralentissement. Il s’est ensuite très bien comporté en retrait, refaisant notamment pas mal de terrain dans la montée. Il me paraît aussi bien que lors de sa victoire dans le Critérium des 4 Ans. Il n’a pas été « D4 » depuis l’hiver dernier. J’espère le voir terminer dans les trois premiers.

Christian Bigeon : Hip Hop Haufor (10) n’a été devancé que tout à la fin par Hooker Berry dans le Prix Jockey, après avoir longtemps trotté en dehors de Hohneck. Il arrive au mieux pour cet objectif et a bien travaillé lundi matin. Les 3.000 mètres vont servir ses intérêts. Le déroulement de course sera primordial, mais il fait partie des possibles lauréats de ce Critérium très bien composé.

Charles-Antoine Mary : Hatchet Man (11) débute sous notre entraînement. Il a bien travaillé. Il n’a pas fait de course de préparation, sa dernière sortie étant à Cabourg (une très bonne prestation datant du 5 août). Il est allé à Meslay-du-Maine en vue de cette épreuve, mais je ne lui vois qu’une sixième chance au papier. Le 14 octobre, il aura un Groupe II au monté, qui sera un peu plus son objectif.

Jean-Luc Dersoir : Hokkaido Jiel (12) va se présenter au top. C’est vrai qu’il n’a pu se mettre en évidence lors de ses deux essais pieds nus, mais il n’était pas dans le même état de forme. Tout sera une question de parcours mais il a déjà prouvé qu’il pouvait briller à ce niveau.

Benoît Robin : Hussard du Landret (13) n’était pas trop dans le collier dans le Prix Jockey. Il était ferré aussi. Peut-être l’ai-je trop travailler. Il était un peu mou. Depuis, il a repris de la fraîcheur. Il me paraît bien. Je le déferre des quatre pieds et lui retire les protections aux jambes. Ce sera la deuxième fois. Il avait terminé non loin de Hooker Berry et Hohneck ainsi. Il va bien courir et peut se placer comme plusieurs.

Alexandre Abrivard : Hanna des Molles (14) a connu plusieurs pépins de santé, mais ses dernières courses sont encourageantes. Elle sera, cette fois, déferrée des quatre pieds. Certes, elle est barrée par quelques mâles mais elle n’est pas hors d’affaire pour les places.

Jean-Michel Bazire : Hooker Berry (15) monte en puissance au fil de ses courses cet été et a gagné le Prix Jockey, sur une pointe comme il sait le faire. Je n’ai pas inventé grand-chose au travail avec lui depuis. Il a juste travaillé un peu plus dur en début de semaine. Il lui faut la bonne course et placer sa pointe au bon moment. Si tel est le cas, il a un premier rôle à jouer et peut s’imposer.

François Lagadeuc : Hohneck (16) est très bon sur la vitesse et on en profitait pour aller de l’avant sur les parcours réduits. Dernièrement, dans le Prix Jockey, il est battu à la fin mais sans démériter. Il termine tout proche. Sur les parcours de tenue, il est sans doute préférable de le cacher. De plus, il sait aller vite sur une pointe. Il a prouvé qu’il pouvait aller avec les « vieux ». Ici, on vise la victoire.

Source : Geny courses