Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 2 janvier 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Bourgogne (Prix d’Amérique Races ZEturf Q5)

Sylvain Roger : Délia du Pommereux (1) est parfaite au niveau condition physique et évolue sur sa distance préférée. A l’issue d’un bon parcours, sa place est à l’arrivée.

Eric Hansen Bondo : Cokstile (2) n’avait pas travaillé vite avant sa bonne rentrée. Il devrait monter là-dessus mais devrait être encore mieux la prochaine fois. Le but est de l’avoir bien pour le Prix d’Amérique. S’il veut avoir une chance dans la grande épreuve du 30 janvier, il va devoir bien se comporter ici.

Jean-Michel Bazire : Davidson du Pont (3) a eu un bon comportement pour sa rentrée, dans le « Bourbonnais ». Il a gagné en condition depuis et me paraît plus réveillé. Il apprécie les courtes distances et a hérité d’un bon numéro derrière l’autostart. Il est en mesure de terminer dans les cinq premiers.

Daniel Redén : Don Fanucci Zet (4) a trois courses à son actif désormais, où il m’a donné entière satisfaction. Il a travaillé un peu plus dur après sa plus récente sortie et je le trouve très bien. Toutefois, il n’est pas encore au top de sa forme. J’ai un peu peur de la descente mais il sera très fort dans la montée. L’objectif est de le voir terminer dans les trois ou quatre premiers.

Junior Guelpa : Bahia Quesnot (5) n’a pas démérité lors de ses tentatives italiennes. Ces sorties lui ont permis de monter en puissance. Elle revient en forme et son moral est intact. Elle a déjà bien couru sur ce parcours. Avec dix-huit partants, il faudra bénéficier d’un bon déroulement de course mais je pense qu’elle est capable, dès ce dimanche, de s’immiscer dans le quinté.

Philippe Allaire : Feeling Cash (6) était muni de gros fers dans le Prix du Bourbonnais et découvrait évidemment une tâche compliquée. Il aura, cette fois, des Top Gum (lamelles en plastique collées) aux antérieurs. Cette course a pour but de peaufiner sa préparation en attendant le Prix du Cornulier. Il n’aura pas la partie facile.

Alessandro Gocciadoro : Vivid Wise As (7) est en bonne forme. Nous pensons qu’il peut bien se comporter, même si cela fait deux mois qu’il n’a pas été revu en compétition. Il est performant sur sa fraîcheur.

Jean-Michel Bazire : Zacon Gio (8) a très bien tenu sa partie, dans le Prix du Bourbonnais. Il est resté bien et le raccourcissement de la distance ne va pas le déranger, au contraire. Alexandre Abrivard devrait le driver aussi dans « l’Amérique ». Mieux vaut commencer à former les couples. Malgré son numéro en dehors, il a sa place dans le quinté.

Thierry Duvaldestin : Flamme du Goutier (10) a pris un coup de tampon au début dernièrement et s’est rapidement montrée fautive. À l’entraînement, elle montre qu’elle revient bien. Dimanche, elle a hérité du numéro 10, ce qui va l’obliger à patienter à la corde. Il faudra donc que tout se passe très bien pour qu’elle accroche une petite place. Le but est de l’avoir au mieux pour le Prix de Cornulier.

Jean-Luc Dersoir : Détroit Castelets (11) tarde à retrouver son meilleur niveau même s’il a couru en léger progrès, lors de sa plus récente sortie. Il semble sur la montante à l’entraînement mais il n’est pas encore au top. Il aura pour lui de se présenter sur une distance qu’il apprécie particulièrement. Terminer dans les cinq premiers ne sera pas facile mais il devrait bien courir.

Vincent Martens : Alcoy (12) a repris du moral et me plaît bien au travail, mais il s’agit d’une rentrée ici, où il aura besoin de se remettre dans le bain. Il aura deux très belles courses ensuite à Cagnes-sur-Mer. Il court avec des alus mais reste ferré.

Alain Laurent : Chica de Joudes (13) avait moins bien travaillé les derniers jours précédant la course au trot monté. En revanche, le lendemain, elle était très joyeuse et a bien travaillé ensuite. A un cheval près, elle partait en première ligne mais elle n’a pas un mauvais numéro. Avec un peu de chance, elle est capable de bien réussir.

Fabrice Souloy : Gu d’Héripré (14) a très bien travaillé lundi matin. Il est parfait et devrait faire l’arrivée d’entrée de jeu. Il est plus affûté qu’il ne l’aurait été dans le Prix du Bourbonnais et je pense avoir bien fait en décalant sa rentrée.

Philippe Allaire : Feliciano (16) a très bien couru dans le Prix Jean Dumouch alors qu’il devait rendre vingt-cinq mètres. Il a fourni un très bon dernier kilomètre. Il est resté au mieux et la courte distance ne va pas le déranger. Il va falloir gérer ce numéro mais il s’élance dans le sillage de Vivid Wise As. Une place est à sa portée.

Daniel Redén : Missle Hill (17) a vraiment hérité d’un mauvais numéro mais c’est un très bon cheval. S’il peut bénéficier d’un déroulement de course favorable, il sait finir très vite et a les moyens de faire une bonne performance. Il est prêt et je pense que la grande piste sera très bien pour lui.

Source : Geny courses