Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 23 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 23 octobre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Botzaris à ParisLongchamp

Didier Prod’homme : Prince de Montfort (1) vient d’enlever une épreuve similaire. Il a été pénalisé au poids et se présente de façon rapprochée. On veut profiter de sa forme, d’autant qu’il a été ménagé en vue de l’automne et des terrains lourds. La corde 16 ce n’est pas très gênant pour lui. Il n’aime pas être “enveloppé”. Les 2.200 mètres sont un peu sa distance limite, mais il devrait s’adapter.

Elias Mikhalides : La dernière fois, Hayzum (5) a été malheureux en sortant des boîtes de départ, puis il s’est retrouvé un peu loin, avant de venir finir très fort à l’extérieur. Il a réalisé une superbe performance. J’espère que le terrain sera très souple, car il aime beaucoup ça. Je lui vois une première chance.

Gavin Hernon : Well and Truly (6) était malade en fin d’année passée. On a pris notre temps avec elle, d’autant qu’elle s’était fait “galoper dedans” le jour de sa rentrée au Lion-d’Angers. On lui a donc concocté un programme provincial afin de lui donner du moral. Dernièrement, dans une listed, elle a eu un très joli passage. Elle est compétitive à la valeur qui est la sienne. On en espère un bon comportement.

Mme Pia Brandt : Depuis son arrivée à l’écurie, tout va dans le bon sens. Septième à Dieppe en courant très correctement, Woot City (7) vient de nous montrer qu’il progressait encore et qu’il était compétitif dans les quintés. Il n’a pas énormément de marge sur l’échelle des valeurs, mais avec un parcours sans encombre, il peut lutter pour les premières places, d’autant qu’il affectionne les pistes très souples.

Andreas Suborics : Comme Blind Buy (9) a bien récupéré de ses récents efforts, qu’il aime le terrain lourd et qu’il n’a pas le choix des engagements, je l’ai supplémenté. C’est une bonne opportunité de courir. Cela ne sera pas facile maintenant qu’il est sous le coup d’une pénalité, mais il a gagné assez facilement en dernier lieu.

Jean-François Gribomont : Lepti Prinsadi (10) est un chic cheval qui n’a plus de marge au poids, à cette valeur. Actuellement, il tient une forme étincelante, raison pour laquelle il est au départ. Difficile d’être affirmatif pour le succès mais une place reste possible.

Andreas Wöhler : Manganelli (11) a bien couru en dernier lieu et semble de mieux en mieux. Je suis très content de lui. En outre, il aime le terrain très souple. C’est la première fois qu’il dispute un handicap en France mais j’ai hâte de voir son comportement.

Yann Lerner : Queen Lady (12) reste sur plusieurs bonnes sorties à ce niveau. On l’aligne ici, car elle est vraiment au mieux et adore les pistes pénibles. Les 2.200 mètres représentent peut-être le maximum de sa tenue. Elle devrait s’adapter avec bonheur aux conditions de course du jour. On y compte !

Marian-Falk Weissmeier : La dernière fois, Calcutta Cup (13) a gagné très facilement à Strasbourg. Il aime le terrain souple. Comme il est sous le coup d’une pénalité, cela ne sera pas facile, mais il est en très belle forme et je pense qu’il a une bonne chance d’être dans les cinq premiers.

Georgios Alimpinisis : Naishan (15) a bénéficié d’un repos mérité durant l’été. Dimanche, c’est une rentrée. Certes, c’est un cheval confirmé à ce niveau et très à l’aise en terrain souple, mais cela reste avant tout une reprise de contact.

Dalibor Torok : On a essayé au niveau Listed mais c’est trop dur pour Zaracampa (16). La distance devrait être parfaite et elle aime le terrain bien souple. Ce n’est pas une course facile, mais elle est en bonne forme et sa situation au poids lui permet de bien se défendre. On va essayer d’obtenir un bon résultat.

Source : Geny courses