Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 26 juin 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 26 juin 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Bertrand Deloison à Vincennes

Jean-Michel Bazire (2) : Dernièrement, il a couru moyennement sur les 2.850 mètres qu’il va retrouver. Il a surtout besoin de courir de façon régulière pour donner sa pleine mesure. Il montre du potentiel à l’entraînement. Je ne suis pas négatif concernant sa candidature. Il n’est pas hors d’affaire.

Christian Bigeon (3) : Il fait toutes ses courses et s’est imposé dans un bon style en dernier lieu. Cet engagement arrive bien. On monte un peu de catégorie, car il y a de très bons chevaux au poteau des vingt-cinq mètres. Cela dit, il est resté en bonne condition et je pense qu’il n’y a pas de raison qu’il ne fasse pas sa course et qu’il ne soit pas dans le quinté gagnant.

David Haon (4) : Il n’a pas toujours bénéficié de bons déroulements de course, ces derniers temps, mais il n’a pas démérité. Il sera, cette fois, déferré des quatre pieds. Il ne l’a pas été depuis l’hiver dernier. Il va se présenter au mieux mais le lot est très bien composé. Il n’a pas de marge à ce niveau mais, avec l’aide d’Éric Raffin, il me paraît en mesure d’accrocher une place.

Jean-Michel Bazire (5) : Il a répondu à mes attentes il y a peu plus d’une semaine derrière Kennedy avec lequel il a très bien lutté. Il est très bien rentré de sa course. Je le trouve apte à fournir la même valeur. Il va assurément bien courir et ne doit pas sortir des cinq premiers.

Hugues Monthulé (7) : Il a été parfait cette année avec trois bonnes prestations. Lors de la plus récente, à Marseille, c’était une course un peu bloquée et il avait en plus eu un long voyage ; il n’a pas démérité. La grande piste ne le dérange pas mais il lui faut le bon parcours. Si cela se passe bien, on va essayer d’être dans les cinq premiers. Cela ne serait déjà pas mal, car il semble que c’est un bon lot.

Rodolphe Lagadeuc (8) : Dernièrement, à Enghien, il s’est retrouvé trop tôt en tête et n’a été devancé qu’à la fin. Dimanche, il découvre un engagement idéal. Il sera pieds nus pour la deuxième fois de sa carrière. Cet hiver, il s’était classé deuxième dans cette configuration mais n’était peut-être pas aussi bien. Il affronte de bons chevaux mais j’espère le voir jouer les premiers rôles de ce quinté.

Loïc Chaudet (9) : Pierre-Yves Verva m’avait conseillé d’insister à l’issue de sa dernière sortie à Paris-Vincennes. Il avait raison. La jument a gagné à Laval. Le déroulement de course lui a été particulièrement favorable ce jour-là mais elle a su sprinter. L’engagement est très bon en tête mais l’opposition aussi. Je n’appréhende pas de la revoir dans la capitale. Ce sera une question de parcours.

Thierry Duvaldestin (10) : Il aligne les bonnes sorties depuis son retour à la compétition. À Toulouse, il n’a pas démérité. Il est moins à l’aise à droite et meilleur lorsqu’on lui masque l’effort. C’est vrai qu’il avait devancé Gently de Muze, le mois dernier, mais en le pistant alors que notre rival avait trotté le nez au vent. Il devrait mettre à profit sa forme et ce bel engagement pour accrocher une place.

Jean-Marie Monclin (11) : Après avoir enregistré plusieurs bonnes performances, il m’a déçu, dernièrement, à Enghien. Il a été scopé et avait la trachée sale. Tout semble rentré dans l’ordre. Dimanche, il est idéalement engagé à la limite du recul. Jugé sur son chrono de 1’12”2 sur ce pacours, le mois dernier, il détient une chance mais l’opposition est relevée et il y a de sérieux clients au second poteau.

Hansen Erik Bondo (12) : Je suis dans l’expectative, car il ne répète pas en course la bonne forme qu’il montre au travail. Ici, il est bien placé aux gains mais j’ai besoin qu’il me rassure en compétition. Je pense qu’on devrait être content s’il prenait un peu d’argent.

Jean-Luc Dersoir (13) : Elle est actuellement en plein boum, comme l’attestent ses derniers résultats. Elle retrouve notamment Goéland d’Haufor qui l’avait devancée dans les mêmes conditions dernièrement. Le lot est mieux composé ce dimanche. Nous profitions de sa grande condition physique pour tenter le coup. Une place est encore à sa portée avant des vacances méritées.

Jean-Michel Baudouin (14) : J’ai préparé cet engagement avec soin. À l’entraînement, elle est splendide le matin et me donne entière satisfaction. Elle rend la distance mais je l’en crois capable de le faire. La piste de Vincennes lui convient parfaitement. Elle a ma confiance pour la victoire.

Charles Cuiller (15) : La dernière fois, c’était surtout pour le qualifier pour l’étape du GNT de Cabourg mais cela l’a aussi aidé à préparer cet engagement. Lors de sa sortie précédente, il s’était retrouvé assez loin dans le parcours avant de bien finir. Il lui faudra bénéficier d’un bon déroulement de course. Si tout se passe bien, il devrait avoir une bonne chance.

Source : Geny courses