Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 26 septembre 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 26 septembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix d’Ancenis

Arnaud Desmottes : La dernière fois, Design Jénilou (1) a fait sa course mais cela se complique pour lui, car il ne prend que des petites places. Il va essayer d’accrocher quelque chose mais cela risque d’être assez difficile de terminer dans les cinq premiers. Il a l’habitude de courir corde à droite mais, sur la grande piste, cela ne devrait pas être un souci. Il n’aura pas le droit de faire d’efforts supplémentaires.

Matthieu Varin : Cimarron (2) est tombé sur un os, Elmagnifico de Lou, après lui avoir mis la pression, la semaine passée. Sa deuxième place est excellente. Il semble avoir bien récupéré et m’est apparu bien en éveil mercredi quand je l’ai baigné. Aussi, j’ai pris l’option de recourir après avoir hésité. Il sera autant à son affaire.

Bruno Marie : Après un très bon premier semestre, Caïd Doré (3) manquait de souplesse lors de ses dernières courses. Il a été soigné d’un boulet et tout semble rentré dans l’ordre. Jugé sur ses derniers exercices, il me paraît être revenu à son bon niveau. Dans ces épreuves pour chevaux d’âge, le déroulement de course fait la différence. Si tout se passe bien, il peut s’immiscer dans le quinté.

Bertrand Le Beller : Diamant Roc (4) réalise encore une excellente saison et va se présenter au top comme l’attestent ses dernières performances. Il arrive désormais à négocier correctement les tournants à gauche ce qui m’incite à tenter l’aventure parisienne. Il faut voir également s’il s’adapte à la grande piste. Cela dit, l’engagement est favorable et il ne déçoit jamais. Je compte sur lui pour terminer dans le quinté.

Léo Abrivard : Vlad del Ronco (5) s’est encore montré très régulier tout au long de l’été. Nous lui avons volontairement laissé le temps de reprendre de la fraîcheur. Il découvre un engagement idéal face uniquement à des chevaux d’âge. Il s’est déjà mis en évidence sur ce parcours. Il faut juste lui masquer l’effort le plus longtemps possible. S’il peut s’exprimer au bon moment, il devrait prendre une part active à l’arrivée.

Recevez nos pronostics dans votre boîte mail

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pierre Belloche : Eagle Meslois (6) nous avait déçu depuis le printemps. Il a repris de la fraîcheur et a effacé une série d’échecs lors de sa dernière course. Certes, son driver lui a donné un excellent parcours mais le chrono est très bon. Il se présente de façon rapprochée mais je ne peux pas laissé passer un si bel engagement. Même si je le préfère sur les plates, il me paraît en mesure de confirmer.

Matthieu Varin : J’ai Chtiot de Bellande (7) depuis un mois à l’entraînement. Physiquement, il est prêt. Il a l’air d’avoir encore envie de se battre. Cette course a valeur de test. Il est barré pour les premières places. S’il me montre qu’il peut figurer à ce niveau, on continuera, sinon il sera dirigé vers les réclamers. Il va courir en dedans et fera de son mieux même si la grande piste n’est pas forcément un atout.

Patrick Terry : Eddy du Vivier (8) a été héroïque à Pornichet dans le GNT dans le sens où il ne détenait pas une toute première chance et courait à quatre jours. Il n’a échoué que de peu. Depuis, il est resté en pleine forme. Il est plus performant sur les profils plats mais la grande piste peut lui convenir en courant à l’économie ; il l’a prouvé cet été. Il n’affronte que les sujets d’âge. Il a beaucoup de choses pour lui.

Charles Cuiller : Duc de Christal (9) s’est bien comporté sur la petite piste récemment. Il rendait la distance et sa tâche n’était pas évidente. Il a répondu à mes attentes et a confirmé sa sortie précédente. Il a repris un peu de fraîcheur depuis et paraît toujours aussi bien. S’il peut bénéficier d’un parcours caché et limpide, il peut terminer à l’arrivée.

Benjamin Goetz : Dans le GNT de Pornichet, Cadet (10) n’a pas démérité à la sixième place. Il trotte 1’13 » ce qui est bien. Il découvre un engagement intéressant pour son retour sur la grande piste. Pour autant, pour les toutes premières places, ce ne sera pas facile. C’est le cheval type pour réussir dans les bons réclamers. En attendant, il peut accrocher une petite place.

Pierre Louis Desaunette : En dernier lieu, Enzo River (11) a été non partant. Ce n’était pas quelque chose de grave mais on a préféré ne pas le courir. Du coup, sa dernière sortie remonte au 12 août et il va manquer, face à des chevaux en pleine compétition, d’autant qu’il aime bien courir rapproché. Je le cours, car il travaille bien mais il va courir sage. C’est dommage, car il aurait la qualité d’un lot comme ça.

Arnaud Desmottes : En dernier lieu, au monté, Espoir d’Elphigny (13) n’a pas voulu se livrer. Il faut revoir ce que cela donne dans cette spécialité. Depuis quelques temps, il est plus performant à l’attelé ; il s’y est bien mis et c’est très bien en ce moment. Il peut rentrer dans la combinaison gagnante du quinté. Sachez qu’il peut aller devant comme attendre.

Romain Derieux : Eileen (14) s’est reposée après son excellent hiver. Elle a tout d’abord passé deux mois au pré avant de faire de la piscine. Elle travaille depuis un mois et demi et me paraît bien mais elle n’est pas affûtée pour cette rentrée. De plus, elle restera ferrée avec du confort. Pour cette rentrée après cinq mois d’absence, il est préférable de l’écarter.

Christophe Petrement : En dernier lieu, la prestation de Dame Denfert (15) est très bonne. Elle s’est retrouvée un peu loin et puis cela ne s’est pas passé au mieux dans le dernier tournant. Elle aurait pu gagner un rang ou deux. Il faut la préserver mais elle nous fait toujours plaisir depuis l’âge de 2 ans. Si elle arrive à s’immiscer dans le quinté, cela sera super. On ne lui en voudra pas si cela se passe mal. Elle n’a aucune marge.

Antonio Ripoll Rigo : Dimo d’Occagnes (16) se montre régulier ces derniers temps en province. Il a repris du moral à la campagne. Cette fois, le lot est mieux composé et le rythme sera plus élevé. Cela dit, il est idéalement engagé et ses moyens ne font aucun doute. J’espère qu’il sera suffisamment « réveillé » pour accrocher une place à ce niveau mais il en est capable.

Source : Geny courses

A lire également