Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 31 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 31 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de la Côte Fleurie à Clairefontaine-Deauville

Didier Guillemin : Pont Mirabeau (1) a été castré durant l’hiver, il a effectué une belle rentrée puisqu’il s’est imposé d’emblée. Il a très bien récupéré et on lui a laissé du temps car il aime courir bien frais. Pour son retour dans un handicap, j’en attends une bonne performance, même si à cette valeur, il n’a pas beaucoup de marge. C’est un attentiste, il faudra que tout se déroule au mieux. J’espère le voir à l’arrivée.

Yoann Bonnefoy : Not So Silly (3) est une récente recrue. Il vient, en effet, d’intégrer mon effectif suite à sa plus récente sortie, dans une course à réclamer. Le matin, il me plaît. Voilà pourquoi je l’aligne au départ de ce quinté. Face à ses seuls contemporains, c’est tentant, d’autant que l’allongement de la distance devrait lui plaire.

Bruno Audouin : Penclaudjeangreen (4) est un poulain sur la montante. Après sa victoire à Compiègne, cela s’est mal déroulé à Châteaubriant, mais il a su rectifier le tir dernièrement. Dimanche, il passe un nouveau test. Encore pénalisé, je le crois en mesure de bien courir. Je pense qu’il peut finir à l’arrivée, avec un bon parcours.

Jean-Marie Béguigné : Révoltée (5) va devoir composer avec le 16 dans les stalles, ce qui n’est pas un atout sur ce parcours. Elle est probablement un peu surestimée par les handicapeurs. Elle serait mieux en 33 de valeur et donc mal placée au poids ici. Tout cela mis bout à bout, sa tâche n’est pas des plus évidentes, mais je n’ai pas trop le choix des engagements. On va voir comment elle s’en sort.

Sascha Smrczek : Blue Horizon (6) avait besoin de sa course de rentrée. Des progrès de sa part sont espérés ici. Sa marge est toutefois assez mince et il aurait préféré une piste plus souple que ce qu’elle sera probablement dimanche.

Guillaume Courbot : Aer Turas (8) reste sur deux succès très probants. Dimanche, elle monte de catégorie en étant pénalisée. Elle doit franchir un palier, mais aborde cette course en pleine forme. Elle aime attendre et venir sur les autres. Une course rythmée et un parcours limpide sont donc nécessaires.

Ramón Avial-Lopez : Paper Trophy (9) m’a prouvé tout le bien que je pense de lui lors de ses deux dernières sorties. C’est un poulain qui a les moyens de remporter un quinté en 35 de valeur, mais il lui faudra bénéficier d’un bon déroulement de course. De plus, il serait avantagé si la piste venait à s’assouplir. Si tel est le cas, il faudra compter avec lui, d’autant que sa forme est restée excellente.

Grégoire Leenders : Trabuco (10) fait preuve de constance depuis sa castration. Dimanche, il va se présenter en pleine forme. Il a prouvé sa compétitivité à cette valeur. Face à ses seuls contemporains, un nouveau bon comportement est attendu. Il devrait, je pense, bien s’adapter au tracé de Clairefontaine.

Mlle Anne-Sophie Pacault : Idée Fixe (11) vient de renouer avec le succès en province. Dimanche, cet engagement est une suite logique dans son programme. Elle aborde cette course en forme et retrouve les handicaps avec des ambitions, d’autant qu’elle n’affronte que ses contemporains.

Yann Lerner : Queen Lady (12) est une pouliche qui nous fait plaisir. Maintenant, il faudra de nouveau surmonter une pénalité, mais sur sa lancée, on a le droit d’y croire. Sachez que sa forme est toujours bonne et ses derniers travaux matinaux sont excellents. Dès lors, on en attend une bonne prestation. A elle de nous prouver qu’elle peut franchir un nouveau palier.

Patrice Cottier : Diana (14) n’a pas beaucoup de choix dans les engagements. Sa forme étant toujours au beau fixe, j’en profite pour tenter l’aventure dans un quinté. Avant le coup, je serais content si elle venait à s’octroyer une place.

Eric Libaud : Full Flow (15) est une pouliche régulière. A ce poids et face aux seuls 4 ans, cela vaut le coup d’essayer. Sa régularité plaide en sa faveur, mais il y a du beau monde dans le haut du tableau.

Source : Geny courses