Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 6 novembre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 6 novembre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Pays de Bray à Deauville

Christophe Escuder : Dragonet (1) a réalisé un bel été, il vient toutefois de nous montrer que c’était désormais plus dur à cette valeur. Néanmoins, comme je le trouve en pleine forme, je le ramène sur son parcours de prédilection. Au regard du lot, j’espère qu’il pourra accrocher une place. Le voir lutter pour les premières places me semble compliqué.

Christophe Ferland : Watch Him (2) est resté en belle forme depuis sa dernière sortie, où il s’est très bien comporté. Il n’a pas beaucoup de marge au poids et j’espère qu’il bénéficiera d’un bon déroulement de course, ce qui est important sur ce parcours. Logiquement, il a sa place à l’arrivée.

Philippe Decouz : Hooking (3) s’est bien défendu sans avoir le meilleur déroulement de course dernièrement. Il n’a pas souvent couru sur la PSF et avait, peut-être, besoin de retrouver cette surface. Cependant, à cette valeur, il n’a pas beaucoup de marge au poids mais je le crois toujours compétitif. A l’issue d’un bon parcours, il a les moyens de jouer les premiers rôles d’autant qu’il est en super forme.

Gavin Hernon : Sky Power (4) n’a pas apprécié le terrain pénible dernièrement. Il vaut évidemment mieux que la valeur réalisée ce jour-là. C’est un cheval particulièrement à l’aise sur la fibrée. Il me l’a d’ailleurs montré lors de son exercice matinal sur la PSF. Confirmé sur ce tracé et bien placé dans les stalles de départ, il s’élancera avec de légitimes ambitions dimanche.

Carmen Bocksai : Vents Contraires (5) va retrouver une distance qu’il affectionne et une surface qui ne le gêne pas. Avec un bon déroulement de course, nul doute qu’il soit en mesure de lutter pour la victoire.

Didier Prod’homme : Khochenko (7) est en forme et se plaît tout particulièrement sur le sable. C’est un attentiste et la corde 2 n’est pas nécessairement un avantage pour lui. Une course rythmée serait la bienvenue. J’espère le voir épingler son quinté cet hiver !

Alessandro Botti : Rock Joyeux (8) sera certainement plus à son affaire sur la PSF. J’en attends une réhabilitation, mais à cette valeur, il n’a pas beaucoup de marge au poids. Une place me satisferait.

Didier Guillemin : Pont Mirabeau (10) nous a laissés sur notre faim sans réelles excuses. En dernier lieu, il s’est complétement racheté prouvant qu’il demeurait compétitif pour le succès. Maintenant, comme tout attentiste, il faut un bon déroulement de course. Il est resté dans un bel état de forme et va découvrir la PSF. Il n’a jamais galopé sur cette surface et je n’ai donc pas de recul.

Jean-Pierre Gauvin : Pink Intellectual (12) reste sur des sorties correctes au niveau qui nous intéresse, sans pour autant pouvoir prétendre aux premiers rôles. Sa marge est mince à la valeur qui est la sienne. Elle va découvrir la PSF. Il sera intéressant de la voir dans ce contexte. Ses origines la prédisposent à apprécier les pistes souples.

Romain Le Dren Doleuze : La Roseliere (13) aborde cette compétition avec fraîcheur et moral. Et s’élancera avec ma légitime confiance. Norbert Leenders : Ker Welen (14) est en belle condition, mais n’a pas de marge au poids. Quant à la fibrée, il n’y a pas particulièrement brillé pour le moment.

Stéphane Gouyette : Fayona (15) est une chic pouliche qui répond toujours présente. Cependant, à cette valeur, sa marge de manoeuvre n’est pas importante, il lui faut un bon parcours. La PSF ne la dérangera pas, seul un mauvais déroulement de course peut l’empêcher de bien courir. Une place dans les cinq premiers me satisferait.

Nicolas Caullery : Bobydargent (16) retrouve progressivement une valeur à laquelle il doit pouvoir se montrer compétitif. Au vu de ses plus récentes sorties, on ne peut déborder d’optimisme, mais sa situation sur l’échelle des poids s’améliorant, j’espère le voir courir en progrès dimanche.

Source : Geny courses