Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du dimanche 9 mai 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Albert Demarcq

Anne-Françoise Donati Marcillac : Galiléo Bello (1) n’a pas pu s’exprimer dans de bonnes conditions en dernier lieu. Sa performance est meilleure que ne l’indique son classement à l’arrivée. Cela lui a fait une bonne préparation. Je le trouve mieux qu’avant sa dernière sortie. C’est plutôt sa distance. On va essayer de venir prendre un lot.

Pascal Castel : Guide Moi Forgan (2) avait été victime d’une tendinite après sa deuxième place dans le Prix du Président de la République, il y a bientôt un an. Il vient d’effectuer une très bonne rentrée à l’attelage. Je pense qu’il sera compétitif à l’avenir dans cette spécialité. Dimanche, il peut encore manquer de condition.

Thierry Raffegeau : Goût Baroque (3) a joué de malchance en dernier lieu. Quand son driver a débouché, il a pris le mors et a tapé dans le pont du sulky du cheval qui était devant lui. C’est dommage, il n’était pas battu. Ici, il y a de l’opposition mais, avec un bon parcours, j’espère qu’il sera dans les quatre premiers.

Sylvain Roger : Girolamo (5) n’a pas trop le choix des engagements. Il a effectué une bonne rentrée avec ses fers à Argentan. Il va évoluer sur la montante. L’objectif était de lui donner un parcours avant ce groupe II. Il a besoin d’un déroulement favorable pour placer sa pointe de vitesse. Si tel est le cas, il est capable de disputer l’arrivée.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Jean-Michel Bazire : Ganay de Banville (6) a sa chance. Certes, il s’est montré fautif dans le Prix Henri Levesque mais il avait du bon gaz. Il m’a montré qu’il pouvait bien faire à ce niveau. J’ai effectué quelques réglages et il a bien travaillé depuis. Sauf incident, il devrait se réhabiliter et prendre une part active à l’arrivée.

Hansen Erik Bondo : Grand Art (7) mérite d’être repris. En dernier lieu, son partenaire a dû donner un coup de guidon pour éviter un rival fautif et le mien s’est trompé. Il affiche une très bonne forme au travail. Il faut le courir à l’économie mais, avec un déroulement limpide, il peut fort bien terminer à l’arrivée.

Romain Derieux : Gainsborough (8) a été non partant en dernier lieu en raison d’un peu de fièvre. L’an dernier, il a eu des soucis de jambes suite à sa quatrième place dans le « Président ». Il se remet en route gentiment. Il est en phase de préparation à l’attelé, surtout que, dans cette spécialité, il n’est pas évident.

Alexis Prat : Général du Parc (9) ne doit pas être jugé sur ses dernières disqualifications. À Maure-de-Bretagne, j’ai voulu garder ma place et il s’est montré fautif. Lors de sa sortie précédente, il n’a pas apprécié la corde à droite. Cette course va surtout lui permettre de préparer un bel engagement le 15 mai. Il n’est pas hors d’affaire pour la 5ème place.

Damien Lecroq : Gangster du Wallon (10) a besoin de peaufiner sa préparation à l’attelé, avant de retourner sous la selle, où il est cependant décevant depuis sa victoire dans le Prix de Vincennes. Il y fera un dernier essai cet été. S’il n’est plus performant au monté, on se contentera de le courir à l’attelé. Il ne s’est pas mal comporté à Cholet.

Matthieu Abrivard : Goldy Mary (11) n’était pas à l’aise en dernier lieu alors qu’elle avait beaucoup de gaz. Je pense qu’elle aurait pris la deuxième place sans sa faute à la sortie du dernier tournant. Nous avons effectué quelques réglages qui semblent bénéfiques. Le lot s’étant creusé, je pense qu’elle a un premier rôle à jouer.

Philippe Allaire : Gallant Way (12) est en forme. J’ai essayé de l’alléger à Cholet dernièrement mais il a perdu un fer et a pris le galop. Il sera remis comme précédemment. Il a besoin d’un peu de poids. Revenir sur un parcours de tenue de la grande piste ne sera pas un problème. Ce ne sera pas évident mais il peut terminer à l’arrivée.

Gilles Curens : Gladys des Plaines (14) était fatiguée en fin d’hiver. Elle a passé deux semaines au pré, chez Alexandre Chevrier, avant de partir pour quatre semaines en thalasso au Haras de Rollon. Je ne veux pas lui infliger une rentrée éprouvante sous la selle, sachant que la route sera longue jusqu’au Prix de Normandie. Vous pouvez l’écarter.

Sébastien Guarato : Green Grass (15) s’est trompée dernièrement dans le Prix Henri Levesque alors qu’elle aurait pu terminer à la deuxième place derrière Gu d’Héripré. Précédemment, elle aurait terminé plus près si elle avait eu l’ouverture. Elle est en pleine forme et prête à disputer les premières places.

Source : Geny courses

A lire également