Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 15 septembre 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de la Table à ParisLongchamp

Philippe Decouz : Hooking (1) s’est très bien comporté dernièrement, mais nous ne nous sommes pas retrouvés dans le bon wagon. Il retourne sur quelque chose qu’il sait faire, en espérant que le terrain ne soit pas trop souple. Il reste tout à fait compétitif à cette valeur, même si ce n’est jamais simple les handicaps en étant chargé. Je le crois capable de bien faire.

Olaf Profft : Simons King (2) redescend de catégorie ici. Lui qui vient de se produire dans un Groupe III. C’est un cheval bien connu à ce niveau. Tout comme son compagnon d’entraînement et de couleurs Have Dancer, il apprécierait une piste souple jeudi. Si tel est le cas, il a sa place parmi les quatre premiers de ce quinté.

Mme Mireille Desvaux : Full Précieux (3) avait besoin d’un peu de vacances et est prêt à faire sa rentrée désormais. Il ne faut pas qu’il en fasse trop sur la fraîcheur ; il a besoin de rythme. Il doit encore supporter une grande partie de sa pénalité et il faut également voir s’il va être aussi efficace sur le gazon que sur la PSF.

Olaf Profft : Have Dancer (4) nous a fait très plaisir dernièrement. Malgré un terrain un peu ferme à son goût ce jour-là. Il a été pénalisé au poids. Mais est resté au mieux. Si le terrain est souple mardi, je le pense capable de confirmer jeudi.

Guido-Werner Hermann-Schmitt : Kabir (5) mérite d’être repris. La dernière fois, le terrain était en très mauvais état à Clairefontaine et il a été monté de façon trop défensive ; il faut être offensif avec lui. Il a été baissé sur l’échelle des valeurs. Je pense qu’il a une bonne chance d’être dans l’argent.

Mikel Delzangles : Invincible Light (6) est bien. Le fait qu’il fasse une rentrée n’est pas dérangeant. Je lui ai donné un petit break car il était un peu moins bien en début d’année; il avait moins d’envie. Il a repris de la fraîcheur et a du travail. Il est très régulier et avec un bon parcours, il peut être à l’arrivée.

Didier Guillemin : Pont Mirabeau (7) vient de décevoir. Je n’ai pas de réelles excuses à faire valoir. Il était, peut-être, un peu loin dans le parcours et c’était sa deuxième sortie après son absence. A l’entraînement, il est « extra » raison pour laquelle je le ramène dans un quinté. Il connaît le tracé, a été baissé d’un kilo. J’en escompte une réhabilitation.

Christophe Escuder : Electron Libre (8) aurait pu s’imposer s’il avait le passage pour finir en dernier lieu. Il resté en superbe condition et affectionne le tracé. De plus, les dernières pluies sont un gros atout pour lui. Avant le coup, tout est réuni pour réaliser une belle performance. On part logiquement confiant.

Mathieu Brasme : Highbari (9) va faire partie des bonnes chances de la course. Il est bien placé à la corde. Mais avec lui, soit il a des mauvais numéros à la corde et il se retrouve trop loin, soit il a un bon numéro et il se retrouve enfermé! S’il a l’ouverture dans la ligne droite, il sera à l’arrivée. Il a de la marge à ce niveau, mais il faut un petit peu de chance.

Eric Libaud : Equus Vincit (10) est régulier et performant de 2.000 à 2.400 mètres. Un terrain plutôt souple l’arrangerait, car il peut faire de vraies bonnes performances dans ce cas-là. Pour preuve, en dernier lieu, à Vichy, il a gagné sur une piste collante. Si le terrain est suffisamment souple, c’est un cheval qui peut s’illustrer dans ce genre de catégorie.

Christophe Lotoux : Mister Grenadine (12) n’a pu s’illustrer dernièrement dans un quinté. Ce jour-là il s’est retrouvé loin des premiers durant le parcours. Et n’a pour ainsi dire pas couru ou presque ce jour-là. Sa bonne condition est toujours d’actualité. Et le fait de revenir sur le gazon n’est pas inquiétant. Sa marge au poids se réduit néanmoins depuis les 3,5 kilos encourus pour son succès du 6 août dernier…

Jean-Marie Béguigné : Brok (13) a été longtemps arrêté et il a repris le travail progressivement. Il revient progressivement en forme. Il a bien évolué sur sa course de rentrée et va courir en progrès. Il avait déjà prouvé sa compétitivité à ce niveau et il ne doit pas être négligé.

Jacques Piednoel : Kendy Time (14) est bien pour cette rentrée mais mal placé au poids par rapport à ses aînés. Pour moi, cela va être très compliqué.

Jean-Marie Béguigné : Matandar (15) va effectuer sa rentrée, mais est bien. Il retrouve une valeur qui lui laisse sa chance. J’en attends un bon comportement, tout en sachant qu’il peut aussi avoir besoin d’une course.

Igor Endaltsev : L’Ienissei (16) a certes déjà bien fait à ce niveau et sur le gazon. Mais je le préfère néanmoins sur la fibrée. Il sera, je pense, plus compétitif notamment cet hiver lors de quintés disputés sur la psf.

Source : Geny courses