Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 25 novembre 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 25 novembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Sillé-le-Guillaume

Vincent Martens : Deko de Tilou (1) est absent depuis plusieurs mois, car il a été victime d’un petit souci de santé. Cela a l’air d’aller un peu mieux mais il a besoin de courir ; il est vraiment à court de condition. Il aura au moins besoin de deux à trois parcours avant de retrouver les bonnes sensations.

Jean-Michel Bazire : C.D. (3) a bien tenu sa partie dimanche sur les 2.100 mètres. Cette course lui aura fait du bien. Elle évoluera pieds nus pour cette course. C’est un bel engagement sans les 6 ans. Elle est très bien physiquement. Elle dispose d’une chance sérieuse à ce niveau et doit terminer sur le podium.

Jean-Michel Baudouin : Dans le Prix Médusa, Epsom d’Herfraie (4) s’est montré fautif à l’intersection des pistes, un lieu un peu critique pour lui. Il reste encore un peu délicat. C’est regrettable car il allait encore bien. Il n’est peut-être pas encore à 100% mais revient en bonne forme. L’engagement est intéressant. Il devrait se montrer très compétitif.

Gabriel Angel Pou Pou : Caliu des Bosc (5) n’arrive pas à retrouver son meilleur niveau après quelques problèmes de santé. J’insiste car il ne montre aucun signe de fatigue à l’entraînement, au contraire. En compétition, il se montre beaucoup moins allant. Jeudi, je veux voir si je dois continuer ou mettre fin à sa carrière. Une chose est sûre, je ne peux pas vous le recommander.

Romain Derieux : Eileen (6) n’a vraiment pas eu un parcours à son avantage pour son retour à Paris-Vincennes. Aussi, elle a demandé à souffler logiquement après avoir fourni beaucoup d’efforts dans la première partie du parcours. Je l’ai faite scoper sur place. Tout était correct. Elle est bien au travail depuis. On va courir plus à l’économie et venir pour finir. Elle est capable de se racheter.

Franck Terry : Dream Cash (7) s’est bien comporté les deux dernières fois, notamment lors de sa plus récente prestation dans un bon lot. D’ailleurs, il a été un peu malheureux ce jour-là et aurait pu être cinquième. Il est bien et aura l’avantage d’être déferré des quatre pieds. Cet engagement est moins relevé. Il y a quand même de l’opposition, mais il a son mot à dire. Il faut que ça roule et qu’il ait un bon parcours.

Recevez nos pronostics dans votre boîte mail

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Franck Harel : Eire d’Hélios (8) court de première à Nantes dans le Grand National du Trot. Elle a toujours été à l’abri et a bien terminé, comme elle sait le faire. Elle a parfaitement encaissé ses efforts et se présente en belle forme. C’est un modèle de régularité dans les quintés. Elle a encore sa place à l’arrivée et peut même s’imposer si elle a un parcours sur mesure.

Nicolas Dromigny : Rendre la distance sur la petite piste d’Auch n’était pas chose aisée. Concerto Cointerie (9) a refait du terrain mais trop tard. Evoluer en province lui a permis de se mettre en valeur récemment. Il n’a pas le choix des engagements dans l’immédiat et il faut revenir dans la capitale. La grande piste n’est pas son fort. Il lui faut une bonne course. Il a 9 ans et pas de marge. On vise une petite allocation.

Eddy Planchenault : Une fois de plus, Eliot d’Ambri (10) a très bien tenu sa partie dernièrement, dans un quinté semblable. Il n’a été devancé que par le bon Evariste du Bourg et Elu de Dompierre, qui a confirmé dimanche. Il affiche une condition physique optimale à l’entraînement. Comme d’habitude, sa place à l’arrivée dépendra du déroulement de course, mais il peut renouer avec le succès si tout se passe bien.

Nicolas Bridault : Lors de son retour à Paris-Vincennes, Eadshot Josselyn (11) a joué de malchance derrière une rivale battue. Il lui faut courir à l’économie et avoir la bonne course. Cela comporte des risques. Il est resté en bonne forme et c’est sa catégorie. À l’issue d’un déroulement limpide, il a sa place à l’arrivée.

Cyrille Buhigné : Ezalyo Smart (12) avait été longuement arrêté suite à des petits problèmes de jambes. Depuis son retour à la compétition, le mois dernier, il a, à chaque fois, couru en progrès. Il travaille aussi bien que lors de ses bonnes performances de l’an dernier. Il sera, cette fois, plaqué devant et j’ai essayé de le préparer au mieux pour ce premier objectif. Je compte sur lui pour accrocher une place.

Hervé Sionneau : Deus Ex Machina (13) n’a pas bénéficié d’un déroulement de course favorable, en dernier lieu, mais il a malgré tout réussi à conserver la quatrième place. Je croise les doigts, mais il devient plus régulier. Jeudi, il fait face à un bel engagement. Une fois de plus, tout sera une question de sagesse. Depuis le début de l’année, il termine dans les quatre premiers ou est disqualifié.

Antonio Ripoll Rigo : Dimo d’Occagnes (14) a gagné nettement dernièrement à Argentan. Certes, c’était une épreuve pour apprentis, mais le chrono était bon. À Vincennes, à ce niveau, sa tâche se complique un peu, mais sa forme ne fait aucun doute. Il n’était pas au top lorsqu’il avait couru sur ce parcours fin septembre. Jeudi, je redoute principalement quelques 7 ans, comme Equinoxe (16), mais mon cheval a sa place dans le quinté.

Henk Grift : Prosperous (15) reste sur une bonne performance à Wolvega, dans le Prix des Géants. Il a bien travaillé en vue de cette épreuve mais, à Vincennes, il est moins performant que sur piste plate. Du coup, on doit essayer quelque chose pour l’améliorer. Ainsi, il sera déferré des quatre pieds, ce qui est très rare avec lui. Il a une chance pour les places.

Jacques Bruneau : Après deux courses de remise en jambes, Equinoxe (16) a prouvé dernièrement qu’il était revenu à un bon niveau. Dans la foulée, il bénéficie d’un engagement idéal au plafond des gains. Il est parfait à l’entraînement. Je vais le déferrer pour la première fois. Depuis ses fractures aux pieds, lorsqu’il était poulain, je n’ai jamais osé lui retirer ses fers. Il va faire partie des favoris et c’est logique.

Source : Geny courses