Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 3 mars 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Vindex à Vincennes

Bruno Bourgoin : Intègre (1) a débuté correctement dans un groupe II au monté récemment. Ce n’est pas le « vrai » monté dans l’immédiat. Précédemment, il courait très bien à l’attelage. Le déferrage lui a permis de franchir un cap. Il est sérieux, brave et pratique. Faute d’engagements, j’essaye à ce niveau. Il ne me surprendrait pas en terminant à l’arrivée.

Pierre-Emmanuel Mary : I Pay Cash (2) n’a pas un bon programme, raison pour laquelle je l’ai présenté face aux meilleurs dernièrement. Il n’a pas démérité et n’a pas fait une course difficile. Il avait prouvé précédemment sa forme et retrouve notamment Intègre qu’il a déjà devancé. Instinct d’Am nous semble supérieur. Mon cheval a sa place dans les cinq premiers.

Philippe Allaire : Isla Bonita (3) a loupé sa course en décembre sur les 2.100 mètres. Elle luttait pour la victoire quand elle s’est désunie. Ensuite, on lui a retiré l’enrênement ce qui n’a pas été bénéfique. Physiquement, elle est très bien. L’engagement est valable. Elle va tenter de se racheter.

Alexandre Abrivard : Inexess Bleu (4) est hongre et on a pris notre temps cet hiver avec lui. Dernièrement, il aurait terminé au troisième rang dans un excellent chrono sans sa faute. Il courait bien, comme précédemment, en dehors d’Idao de Tillard qui a confirmé depuis. On lui enlève du poids cette fois. Il va être à son affaire sur les 2.700 mètres et ne devrait pas taper loin.

Kévin Leblanc : Iquem (5) est doué. Dans le Prix d’Orthez, l’objectif était de lui redonner en confiance avec un parcours propre. Eric Raffin a parfaitement su faire. Il sera déferré des quatre pieds cette fois. Il faut voir si cela l’améliore. Il faut juste qu’il reste bien calme sans tirer. Il est en mesure de terminer un peu plus prêt qu’en dernier lieu d’autant que les étrangers sont absents.

Hansen Erik Bondo : If I Tell You (7) réalise un très bon meeting d’hiver et fait preuve de constance. Ici, il découvre un bon engagement fermé. Je lui associe JMB. Gabriele a choisi Instinct d’Am. Il est capable de disputer l’arrivée.

Gabriel Angel Pou Pou : Ikacou des Cinty (8) découvre une tâche délicate. Même s’il s’était montré fautif, son avant-dernière course m’avait rassuré sur sa forme. Mais en dernier lieu, il n’a pu être dangereux. Comme il travaille bien, je le présente dans ce quinté pour voir où il en est exactement. Il sera seulement plaqué. Il va courir à l’économie et viser une petite place.

Antoine Marion : Intouchable (9) s’est retrouvé nez au vent un peu trop tôt, en dernier lieu, par la force des choses. Il a fallu sortir du piège de la corde. Il n’a pas démérité. Pour sa dernière sortie de l’hiver et avant un peu de vacances, j’ai pris la décision de le déferrer totalement. J’espère que cela lui donner le petit plus. Il mériterait de trouver son jour.

Pierre Belloche : Iron Meslois (10) est magnifique, gai et souple. Nous avons été déçu de sa disqualification dans le Groupe II du 12 février car il avait bien figuré avant sa faute. Sans doute était-il un peu défraîchi lors de sa course suivante car il courait de façon rapprochée. Il est reparti à la campagne depuis pour reprendre de la fraîcheur. J’espère bien le voir terminer dans les trois premiers.

Hansen Erik Bondo : Instinct d’Am (11) court de première dans le Prix d’Orthez. Il retrouvait une course fermée. J’ai opté pour cette course, de préférence au Prix de Sélection samedi. Dans cette course, on peut ambitionner la victoire. Il est resté très bien.

Philippe Allaire : It’s Now or Never (12) a été volontairement préservée cet hiver. Elle devait affronter les mâles à chaque fois. J’envisage les groupes II du printemps pour les seules pouliches. Aussi, je lui redonne un parcours au préalable. L’engagement est intéressant au plafond, sans les étrangers. Elle est bien physiquement. Elle n’est pas hors d’affaire.

Alexandre Abrivard : Inmarosa (13) a pris une très bonne deuxième place dernièrement face aux étrangers, d’autant qu’elle s’est retrouvée nez au vent à l’intersection des pistes. Elle est encore mieux quand elle peut se faire emmener. Elle est généreuse et irréprochable. Ici, elle court à dix jours. Elle a enchaîné les courses. C’est la seule réserve avant coup.

Source : Geny courses