Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 3 novembre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 3 novembre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Soulac à Vincennes

Charles Julien Bigeon : El Santo Haufor (1) a réalisé un bon dernier hiver et a pris des gains. Il n’a désormais plus beaucoup de marge de manœuvre, d’autant qu’il manque de maniabilité. Sa condition physique est bonne et l’engagement reste favorable, sans les 6 ans. Il serait risqué de l’écarter totalement, car il est capable de rivaliser avec de tels chevaux, lorsqu’il ne se montre pas fautif.

Franck Leblanc : Fragonard Délo (2) a encore bien couru, dernièrement à Caen, où il n’a été devancé que par des 6 ans. Il a figuré dans de bons lots, ces derniers mois. Jeudi, l’engagement est favorable et l’opposition me semble plus dans ses cordes. Il a besoin d’un bon déroulement de course, mais il devrait accrocher une place à ce niveau.

Clément Thomain : Etoile de Quesny (3) était un peu molle en dernier lieu, d’autant qu’elle rendait la distance. Elle n’a pas eu un bon programme cet automne, se retrouvant souvent éliminée. Elle était mal placée aux gains. Sa dernière sortie lui a fait du bien. Elle sera déferrée des quatre pieds cette fois. À l’entraînement, elle a repris du gaz. J’en attends une bonne prestation, au moins pour les places.

Jean-Michel Baudouin : Falco d’Havaroche (4) a été préparé pour cette course. Il est à Grosbois depuis peu et s’exerce de belle manière le matin. Tout se présente bien avant coup. Il est en mesure de lutter pour les toutes premières places, avec un déroulement limpide.

Adrien Pereira : Cela fait un bon mois que Flower By Magalou (5) n’a pas été revue en compétition, mais elle paraissait bien lors de son travail, lundi matin. Je la pense capable de fournir sa bonne valeur. Il ne faut faire que la ligne droite avec elle. Ce n’est jamais facile à ce niveau. Si elle terminait dans le quinté gagnant, cela serait déjà bien.

Sylvain Roger : Figaro de Larré (6) est le vrai cheval monté. À l’attelé, il reste un peu difficile, on ne peut pas le lâcher à fond. Il a un très bel engagement le 17 novembre au monté. Ici, c’est une course de préparation en vue de cette épreuve.

Cyrille Buhigné : Ezalyo Smart (7) a accompli une bonne rentrée. Ensuite, je l’ai présenté à huit jours afin de lui redonner une course avant cet engagement. La piste était collante et il a un peu peiné. Depuis, il est tonique à l’entraînement et parfait d’allures. Il est bien droit, c’est le plus important. C’est un cheval de classe. Pour les premières places, il sera encore un peu court mais il peut compléter l’arrivée.

Jean-Marie Monclin : Fawley Buissonay (8) est pratiquement performant à chacune de ses sorties. D’ailleurs, il reste sur une belle quatrième place. Il est bien. Il n’a pas une marge énorme, mais si les premiers sont à portée de fusil à l’entrée de la ligne droite, il peut une nouvelle fois nous faire plaisir.

Pierre Belloche : Lors de sa rentrée, Forum Meslois (10) a un peu manqué de ressources pour finir mais ce n’était pas une catastrophe. C’était une course sans train qui s’est jouée sur un rush final. Aux vingt-cinq mètres, c’était trop dur. On espère le revoir bien courir, en étant plaqué devant et déferré derrière. Il a l’air d’être sur la bonne voie, mais a tout de même besoin de rassurer.

Emmanuel Varin : Fée de Ranchval (11) n’a pas été en réussite au niveau des déroulements de course, lors de ses dernières prestations. Nez au vent récemment, elle n’a pu prolonger. J’ai attendu cette course fermée, sans les européens. On va courir à l’économie et venir dans la phase finale. Elle est en pleine forme. Avec une course limpide, elle ne devrait pas être loin.

Eddy Planchenault : Eliot d’Ambri (12) n’a pas démérité dernièrement à Caen, alors qu’il participait à sa deuxième course de remise en jambes. Il a gagné en condition depuis. Il peut encore manquer d’une vraie course pour être à 100 %, mais il me paraît bien. Il fait face à un engagement idéal et s’était classé troisième de cette épreuve l’an dernier, dans un bon chrono. Il est compétitif pour les places.

Pascal Monthulé : Dernièrement, j’avais demandé à mon fils Hugues de rapidement la diriger vers la corde. Eliska Berry (14) s’est ensuite retrouvée trop loin, par le jeu des relais, pour espérer revenir. Sa forme n’est pas à mettre en doute. Elle va, cette fois, être drivée de façon plus offensive. L’engagement est idéal et ce parcours ne va pas la déranger. Une place est à sa portée.

Hervé Sionneau : Cela ne se passe pas très bien depuis son retour à la compétition, début septembre. Certes, Deus Ex Machina (15) reste sur plusieurs disqualifications, mais il a parfois montré qu’il était sur la montante. À l’entraînement, il me paraît même très bien. Il est difficile à recommander aux parieurs, mais il lui suffirait de rester au trot pour jouer les bons rôles d’une telle épreuve.

Patrice Toutain : Concerto Cointerie (16) a remarquablement couru dernièrement à Caen. Il aurait pris, au moins, la quatrième place s’il avait pu s’exprimer plus tôt. Je lui avais retiré l’enrênement, il est beaucoup mieux ainsi. Il est resté au top et sera pieds nus pour cet engagement sur-mesure. Il y a tout juste un an, il avait trotté 1’12″9 sur les 2.850 mètres. Je vais être déçu s’il ne termine pas dans le quinté.

Source : Geny courses