Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 9 septembre 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du jeudi 9 septembre 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Longchamp

Mickaël Barzalona : Motlaen (2) mérite d’être racheter. Il faut oublier sa dernière performance où, nanti d’un mauvais numéro de corde, on s’est retrouvé à l’arrière-garde dans une course sans train qui s’est jouée sur un déboulé. Il peut jouer un rôle intéressant dans ce type de course.

Jean-Pierre Gauvin : We Love Daisy (3) a été alignée dans un quinté dernièrement. Dans une course à relais, elle n’a eu de cesse de reculer durant le parcours. Cette sortie est donc à relativiser, d’autant que la distance était probablement trop longue pour ses aptitudes. Le matin, tout va bien. On réessaie donc une fois à ce niveau.

Jean-Pierre Gauvin : Ici Vindecy (4) revient dans les handicaps. Elle n’avait pas démérité lors de son essai dans un quinté disputé cet été à Vichy. En la valeur qui est la sienne, les engagements favorables ne sont pas légion. Contrairement à We Love Daisy, Ici Vindecy est une attentiste. Une tactique qui n’a pas trop fonctionné dimanche dernier sur cette piste. On verra…

Nos Tuyaux par mail !

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Peter Schiergen : Quizzer (6) n’a vraiment craqué que tout à la fin en dernier lieu à Deauville. Cette fois-ci, c’est le premier jockey de l’écurie qui lui sera associé. Il le connaît bien, c’est un plus. Des pluies seraient pour l’avantager, car il est plus efficace en terrain souple.

Mathieu Brasme : Ilot Secret (7) s’est retrouvé très loin en dernier lieu et a une nouvelle fois fort bien conclu. En terrain léger, il est possiblement moins vite en jambes. J’espère que son jockey pourra le monter plus près cette fois-ci, idéalement à mi-peloton. Il a, de toute évidence, un quinté dans les jambes.

François Rohaut : Qeyaady (10) n’a aucune marge de manœuvre au poids et les engagements pour ces chevaux-là sont restreints. Dès lors, si l’on veut courir, on est obligé de se déplacer à Paris dans une épreuve où, en théorie, sa tâche s’avère compliquée. J’espère que je me trompe, mais avant le coup, il lui faudra faire un coup d’éclat pour espérer une allocation.

Julien Carayon : Joey Up (11) reste sur deux succès dans les handicaps et effectue sa rentrée ici. Il faut le voir au niveau quinté. Sachez toutefois qu’en termes de condition, il me paraît bien. Puisqu’il est resté à l’écurie et a travaillé régulièrement, j’ai juste souhaité le préserver en vue de l’arrière-saison et des terrains souples.

Igor Endaltsev : L’Ienissei (13) affrontait un lot vraiment très relevé en dernier lieu et, en plus, il s’est montré anormalement nerveux avant la course. C’est une course à oublier. Il apprécie la piste de Longchamp et le bon terrain. Sébastien Maillot le connaît par cœur. À l’issue d’un bon parcours, il semble capable de prendre une allocation.

Mikel Delzangles : Shariyar (15) a été castré en début de saison, ce qui explique ses débuts tardifs. Il n’a couru que trois fois et doit encore prendre de l’expérience. C’est un test à ce niveau, mais à l’issue d’un parcours favorable, il peut être retenu en bout de combinaison. C’est un poulain sympa, sur la montante, qui devrait bien évoluer.

Frédéric Head : Valdes (16) a peu couru et on a vu que, pour le moment, c’était dur dans les maidens. Je trouve sa valeur un peu haute, mais je n’ai pas beaucoup le choix des engagements. Néanmoins, il devrait, j’espère, pouvoir encore progresser. Cette course me guidera sur la suite de sa carrière.

Source : Geny courses

A lire également