Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 10 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 10 octobre 2022

1/5 - (1 vote)

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Pont des Arts

Matthieu Varin Figaro Gema (1) était un peu défraîchi après son bel été et a manqué un peu de réussite. Je lui ai redonné du temps depuis sa dernière sortie. À l’entraînement, il montre davantage de mordant et d’envie. Il lui faut une course à l’économie pour pleinement s’exprimer. Evoluer à Enghien va parfaitement lui convenir. Il devrait participer à l’arrivée.

Pierre-Yves Verva Elauric de Carel (2) a été victime de problèmes de santé, puis on a pris notre temps. Il vient d’effectuer deux courses de rentrée. La dernière fois, à Châlons-en-Champagne, il a remontré le bout de son nez. Toutefois, il va encore être à court de compétition et cette sortie va lui faire du bien pour la suite.

Matthieu Varin Edgar Thoris (3) aurait terminé sur le podium à Laval sans sa faute. Il ne demandait qu’à bondir. Physiquement, il est très bien, prêt à s’illustrer. L’entraîneur avait fait du mauvais travail en amont. Il ne faut pas le juger sur ses dernières performances brutes. Il était nettement mieux à Laval déjà. Ici, j’attends de lui une très belle performance. Il a ma préférence.

Bryan Coppens Espit Chupitos (4) a très bien tenu sa partie chez les amateurs, pour sa première sortie sous son nouvel entraînement. Il a bien travaillé depuis et va se présenter au mieux. Nous avons besoin d’apprendre à mieux le connaître. Ce n’est visiblement pas un grand “vireur”. Lundi, il sera muni de petits alus. Même si cette course a valeur de test, la cinquième place reste à sa portée.

Sébastien Ernault Flying Brickell (6) est vraiment parfait au boulot. Je ne l’ai sans doute jamais eu comme cela. Dernièrement, il a commis des fautes mais courait bien malgré tout. J’ai vu cette course au premier échelon depuis un petit moment. Il a fait ses preuves sur cette piste. Je le plaque des antérieurs. Il sera aussi bien que déferré, surtout à Enghien. S’il est sage, je compte vraiment sur lui.

Pierre Sorais Dream Together (7) n’a pas été trop chanceux dans le parcours en dernier lieu, puis est venu en tête de bonne heure et n’a rien lâché. C’était bien. Il n’est pas toujours régulier, mais il est peut-être mieux l’hiver et arrive donc dans sa période de forme. Il n’y a que des chevaux d’âge, pas d’européens et le lot n’est pas extraordinaire. S’il a un bon parcours, il peut, pourquoi pas, être cinquième.

Julien Raffestin Faucon de l’Alba (8) réalise une bonne année dans l’ensemble. Il est parfois souffreteux, comme lors de son avant-dernière sortie à Strasbourg, où il s’est montré fautif. Il reste sur une deuxième place encourageante et découvre, dans la foulée, un engagement sur-mesure à proximité de l’écurie. S’il est dans un bon jour, il devrait terminer dans le quinté.

Jean-Philippe Raffegeau Fanatic Flash (9) s’est bien défendu cet été et a fait preuve d’une belle régularité. Lors de sa dernière course à Cabourg, il s’est retrouvé trop loin alors qu’il devait rendre vingt-cinq mètres. Depuis, il a repris de la fraîcheur en attendant cet engagement en or. Je l’ai amené travailler à Grosbois afin de préparer au mieux cet objectif. Je compte sur lui pour prendre une part active à l’arrivée.

Arnaud Gilles Maillard Des Sabots d’Or (11) s’attaquait à forte partie dernièrement à Vincennes, où il devait rendre vingt-cinq mètres à des plus jeunes. Il a réalisé une très bonne saison sur des pistes en herbe. Cette course va surtout me permettre de voir s’il n’est pas un peu fatigué, en cette fin de saison. Il n’a plus de marge de manœuvre, j’ai besoin qu’il me rassure. Je me déplace pour Jamaica d’Oyse.

Cédric Terry Dick des Malberaux (12) a connu des problèmes de santé au cours de sa carrière, il faut composer avec. Dernièrement, il attaquait Fepson, qui aurait une première chance ici, quand il a pris le galop à Laval. Il a bien récupéré de ses efforts. Il faut rendre la distance, mais s’il se montre sage, il est fort capable de disputer les premières places.

Ludovic Le Drean Dollar du Plain (13) aurait lutté pour le podium sans sa faute à l’entrée de la ligne droite à Laval. Son partenaire l’a désenrêné, et au sprint, il a “piqué” du nez. De condition, il est très bien. Le profil plat d’Enghien va le servir. Il faut rendre la distance, mais avec un déroulement favorable, il peut disputer l’arrivée.

André Le Courtois Foxtrot Nobless (14) s’est retrouvé trop loin dès le début en dernier lieu, c’en était fini de ses chances. Cependant, il s’est bien comporté dans ces conditions. Il est resté bien et évolue dans sa catégorie. Si tout se passe bien avec cet attentiste, on peut compter sur lui.

Romain Derieux Easy Maza (15) n’était pas très bien placé au début dernièrement, dans une course rythmée, et n’a pu revenir. Il ne sera pas plus mal à Enghien. Il faut rendre la distance et affronter des 7 ans. Il lui faudra un déroulement limpide. Avec un peu de réussite, il peut viser une petite place, guère mieux.

Matthieu Abrivard Fabulous Dream (16) s’est élancé au galop dernièrement. Depuis quelques temps, il alterne les disqualifications et les allocations. J’ai effectué quelques réglages et je vais le laisser ferré des postérieurs. Il devrait être plus à l’aise dans cette configuration. Il s’est déjà bien comporté à Enghien et l’engagement est idéal. Il lui suffirait de se montrer sage et décidé pour remporter une telle épreuve.

Source : Geny courses