Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 14 novembre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 14 novembre 2022

1.7/5 - (4 votes)

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Beachcomber Resorts & Hotels

Matthieu Abrivard : Gloire des Loyaux (1) n’était pas au mieux en fin d’été, les prises de sang n’étaient pas bonnes. Elle a été soignée et paraît beaucoup mieux à l’entraînement. Elle a encore besoin de courir pour retrouver son meilleur niveau et restera donc ferrée. Face à une telle opposition, elle n’aura pas la partie facile.

Gilles Curens : Gaz d’Occagnes (2) a toujours montré de sérieux moyens et j’ai pris mon temps. Il reste sur trois faciles succès et découvre, dans la foulée, des conditions de course favorables au premier échelon. J’effectue ce long déplacement car il ne tourne qu’à droite. Il va se plaire sur cette piste sélective. Malgré une opposition relevée, il a sa place est dans les trois premiers et peut gagner si tout se passe bien.

Jérôme Chavatte : On court à bon escient avec Gabriella Duem (3). On tient à ne pas brûler les étapes et la faire vieillir. Elle a gagné avec la manière dernièrement sur cette piste ce qui nous autorise à avoir des prétentions ici. Il y a deux ou trois épouvantails avant coup. Néanmoins, elle a sa place dans le quinté. Je l’apprécie beaucoup.

Xavier Thielens : Sa dernière prestation donne l’impression que Massive Attack (4) est sur la bonne voie, par rapport à ses sorties précédentes. Depuis, il est encore un peu mieux. J’espère qu’il pourra tirer son épingle du jeu, car il n’est pas si mal engagé, sans perdre de vue qu’il y a une certaine opposition.

Denis Brossard : Eperon de Fréca (5) se montre irréprochable. Dernièrement à La Rochelle, on affrontait une opposition un peu plus forte. Il n’a pas démérité du tout et termine à sa place. Il retrouve une adversité semblable avec des jeunes et de bons éléments. Il est barré pour la victoire, mais il peut prétendre à une place. Il va faire de son mieux.

Christian Kowal : En dernier lieu, Espoir de Bellouet (6) est mal parti sur 2.000 mètres. En face, il a passé le peloton en revue puis a demandé à souffler. Je pense qu’il sera mieux avec un départ volté sur 2.650 mètres. Comme on est à domicile, je l’ai gardé pour cet engagement. Je pense qu’il peut rentrer dans la combinaison gagnante du quinté. Dur à l’effort, il n’a besoin de personne pour faire le dernier kilomètre.

Charles-Antoine Mary : Concernant Galet Sted (7), je ne vois pas d’inconvénient à revenir à main droite. De plus, la piste de Bordeaux va parfaitement lui convenir. Dernièrement, il a gagné avec la manière à un niveau supérieur. On va essayer d’aller le plus loin possible dans sa série. Il ne prend pas dur avec les courses. Il a le moral. Avec la piscine, il a pris de la masse musculaire. Ici, il court à dix jours mais il a ma confiance.

Gérard Marty : De Padd (8) a pris des gains et c’est désormais assez difficile pour lui. Il découvre un bel engagement en tête, mais l’opposition est très sérieuse. Je n’avais pas forcément prévu de le présenter. De plus, Bordeaux n’est pas son profil de piste favori. Il aura du mal à s’immiscer à l’arrivée.

Franck Leblanc : Flamme Vive (9) a été arrêtée après un bon début de saison. Elle a effectué une rentrée discrète, dernièrement à Strasbourg. Elle a besoin de compétition pour revenir au mieux. Lundi, elle rend vingt-cinq mètres et elle va garder ses fers. Il est préférable de la revoir dans de meilleures conditions.

Christoffer Eriksson : Après sa victoire de Lyon, Ingo (10) avait été ralenti quelques jours pour un petit souci. Il a pu manquer un peu pour son retour dans la capitale. Pour autant, il courait très bien. Il est toujours performant quand il évolue en province, en venant sur les autres. De plus, à main droite, il est à son affaire. Il devrait courir en progrès sur sa dernière sortie. Il a ma confiance.

Noël Langlois : Cette sortie est pour garder Esperanza Idole (11) en condition en vue de deux courses au monté, en décembre à Vincennes. Elle reste ferrée, sans trop de prétentions.

Grégoire Raffestin : Sa grande qualité est sa ténacité. Drop des Duriez (12) ne m’a pas surpris à Saint-Galmier dernièrement. Il a réalisé une bonne année 2022, même s’il n’a pas toujours eu la partie facile avec les jeunes. Dernièrement, je l’ai déferré. Cela ne le transcende pas pour autant. Il aime les courses régulières sans à-coups. Il rend la distance à Galet Sted notamment, mais il peut disputer l’arrivée.

Franck Marty : Dernièrement, à Saint-Galmier, Fakir Mérité (13) n’a cessé de reculer par le jeu des relais. Il est revenu de l’arrière-garde finir plaisamment. Lundi, il bénéficie d’un bel engagement sur une piste sélective qu’il apprécie particulièrement. Il doit rendre vingt-cinq mètres et affronte de sérieux clients, mais je le crois capable de terminer dans le quinté et même sur le podium à l’issue d’un bon parcours.

Source : Geny courses