Avis des entraîneurs pour le Quinté du lundi 21 mars 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de la Plaine du Putois à Compiègne

Pierre-Yves Bureau : Salesman (1) est très régulier et vient de faire une bonne rentrée sur 1.600 mètres. Il paraît assez compétitif, même s’il est assez chargé. Jugé sur sa dernière prestation, je pense qu’il a son mot à dire pour finir à l’arrivée.

Christophe Escuder : Amedras (2) revenir sur le gazon dernièrement l’a grandement aidé, il m’a un peu surpris. Maintenant, lundi, il va falloir surmonter la pénalité mais sur sa forme du moment, j’y crois au moins pour une place.

Caroline Rondelé-Lancelin : Ironwithers (3) n’a jamais déçu depuis ses débuts. Cela dit, c’est la première fois qu’il court avec autant de partants. Il a moins d’expérience et est confronté à ses aînés. C’est bien notre seule interrogation, car je pense qu’il vaut 40 de valeur. Il ne connaît pas la piste mais, comme il aime découvrir les choses, c’est plus un avantage. S’il est relativement maniable, il peut être à l’arrivée.

Mathieu Brasme : Highbari (5) a été ralenti cet hiver mais pas arrêté. Il est en bel état et a déjà montré qu’il était performant sur sa fraîcheur. On a préféré attendre le retour du gazon. Il apprécie Compiègne. Comme c’est un attentiste, il a besoin d’un parcours favorable. Je suis relativement confiant. Il a un peu moins de marge depuis qu’il a gagné mais peut tout à fait finir dans le quinté gagnant.

Philippe Sogorb : Quartzdargent (6) est resté en très bonne forme, affectionne les pistes très souples et la distance est parfaite pour lui. A lui de nous prouver sa compétitivité en 39 de valeur à ce niveau. J’ai envie d’y croire raison pour laquelle on effectue le déplacement.

David Windrif : Electroscope (7) a été acquis à réclamer en vue d’une carrière en obstacle. Il saute bien mais a besoin de se façonner encore à l’entraînement. Au regard de sa forme, on en profitera pour tenter l’aventure à ce niveau. Il affectionne les pistes très souple et la distance ne devrait pas le déranger. Je n’ai pas beaucoup de recul mais j’en attends un bon comportement.

David Smaga : El Manifico (8) est confirmé à ce niveau et en belle condition pour sa rentrée, j’espère le voir bien faire lundi. D’autant qu’il a tiré un numéro de corde très correct ici. Joséphine Soudan : Stepaside Bell (9) est en forme forme et le fait de retrouver le gazon devrait d’être un atout. J’en attends une bonne prestation et j’espère qu’il fera plaisir à ses propriétaires.

Nicolas Caullery : Toriano (10) avait eu un petit souci à Cagnes et on a dû faire l’impasse sur une course en fin de meeting. Ensuite, il a eu besoin d’un parcours à Deauville. En dernier lieu, cela ne s’est malheureusement pas ouvert et il a replongé un peu en dedans, courant très bien, sixième tout près. Il aura le terrain (bien souple) qu’il affectionne et est monté en condition. Je suis plutôt confiant pour les places.

Nicolas Caullery : Smoking Bianco (11) en a peut-être fait un peu beaucoup devant en dernier lieu. Après un petit passage à vide à l’entrée de la ligne droite, il s’est bien ressaisi pour finir. Dans un quinté comme celui-ci, il a son mot à dire. Jugé sur sa forme et à ce poids-là, ce n’est pas une impossibilité en fin de combinaison.

Ludovic Gadbin : Delta Spirit (12) va effectuer sa rentrée mais il a travaillé en conséquence. On le connaît parfaitement dans cette catégorie où à cette valeur, sa marge de manoeuvre est très faible mais au courage, il arrive toujours à accrocher une place. Il affectionne les pistes assouplies et avec un bon parcours, on peut le retenir en fin de combinaison.

Rodolphe Collet : Hénouville (13) a passé un bon hiver. Elle est apte à fournir une bonne rentrée ici. Elle suivra probablement la filière des gros handicaps pour femelles cette saison. Lundi elle est selon moi capable d’ambitionner une place en fin de combinaison.

Gina Rarick : Thibouville (14) est plutôt régulière et constante quand elle se produit sur le gazon. En seconde épreuve, je lui aurais vu une bonne chance. Dans le premier volet de ce handicap divisé sa tâche se complique sensiblement.

Georges Doleuze : Cool Man (15) est très mal sorti des stalles et a été très malheureux en dernier lieu. D’après son jockey, il aurait gagné. Je le préfère sur gazon. Il est bien et c’est un parcours qui va lui convenir. Comme il est courageux, la montée de Compiègne lui sera favorable. Ce cheval de bon terrain a l’avantage de ne porter qu’un petit poids, contrairement à d’habitude. On y va avec une chance.

Source : Geny courses