Avis des entraîneurs pour le Quinté du mardi 11 janvier 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Joinville

Michel Dabouis : Gregorio (1) a trotté 1’15 » à 2 ans avant de connaître des gros problèmes. Il est nettement plus gérable désormais et on a œuvré toute l’année 2021 pour l’avenir. Depuis quelques semaines, on peut le travailler plus durement, ce qui lui permet de progresser. Il est à même de très bien vieillir. Il n’a pas souffert pour gagner à Pontchâteau. Il peut rivaliser à ce niveau.

Bruno Marie : Gold d’Ecroville (2) est bien meilleur quand on peut courir à l’économie et venir sur les autres. En dernier lieu, j’étais un peu trop tôt aux avant-postes et il s’est fait reprendre après avoir tenté son va-tout. Il est à l’aise sur toutes les distances. Il a tout à fait sa place dans le quinté.

Yves Dreux : Grigri Boy (3) s’est imposé pour ses débuts sous la selle, le mois dernier, puis il a confirmé dernièrement en prenant une troisième place. Il s’était bien comporté à l’attelé en début de meeting. Ses deux sorties au trot monté vont lui avoir fait du bien. L’engagement est favorable et je serais déçu s’il ne terminait pas dans les cinq premiers.

Guillaume Gillot : La dernière fois, Guerrier Castelets (4) aurait été bon troisième sans sa faute à la fin. C’est surtout une question de sagesse avec lui ces derniers temps, où il se montre caractériel. Cela dit, il ne faut pas oublier qu’il vient des réclamers et qu’il y a meilleurs que lui dans cette épreuve. Toutefois, s’il reste appliqué d’un bout à l’autre, il peut finir en bout de combinaison.

Louis Théo Wissocq : Nous entraînons Gabo Di Rocca (5) depuis peu. Il s’est montré fautif lors de ses deux premières tentatives pour nous, mais ces sorties avaient pour but de mieux le cerner. La course de mardi va nous permettre d’effectuer quelques réglages en vue de la suite de son programme. Il n’aura pas la partie facile et il est logique de faire l’impasse.

Hugo W. Langeweg Jr : En dernier lieu, Greatman de Busset (6) a bien couru, mais pas aussi bien que la fois précédente, même s’il n’a pas eu un bon parcours. On l’a juste entraîné sur la plage depuis pour lui redonner un peu de fraîcheur. Il est mieux cette fois. Ce n’est pas un cheval vite en partant, mais il est très dur dans le dernier kilomètre. Je compte sur lui pour une bonne performance.

Matthieu Abrivard : Golfeur des Loyaux (8) s’est montré discret depuis le début du meeting. Ce n’est pas un gagneur et il n’a aucune marge de manœuvre à ce niveau. Il a été essayé sous la selle et il m’a laissé une bonne impression. Faute d’engagement dans cette spécialité, il se présente mardi pour se maintenir en condition. Cela dit, il peut accrocher une petite place en rasant les murs, car sa forme est sûre.

Charles Julien Bigeon : Georgio Haufor (9) réalise un bon meeting et a encore bien tenu sa partie dernièrement sur ce parcours où il avait perdu un peu de temps derrière des chevaux fatigués en haut de la montée. Il est toujours au mieux et l’engagement est favorable. Il faut lui masquer l’effort, avec tous les aléas que cela comporte, mais il a encore sa place dans les trois premiers.

Stéphane Michel : Georges l’Aventure (10) répète ses courses et demeure toujours présent pour les places. Il lui manque un petit quelque chose pour s’imposer. Éric Raffin lui sera associé. Il ne dispose pas de marge de manœuvre à ce niveau, mais il est capable de gagner une course de ce genre d’ici à la fin du meeting. Il a sa place à l’arrivée.

Mathieu Mottier : Gourou (11) s’est montré fautif dans le tournant final, le mois dernier. Cet endroit du parcours est un peu son point faible. Depuis, il affiche une très bonne forme au travail. J’ai attendu cette course que j’ai préparée. Il n’est pas forcément évident et on ne peut pas toujours compter sur lui, mais, en étant prudent, il est capable de briller à ce niveau.

Léo Abrivard : Garry Thoris (12) a été castré cet automne, ce qui explique cette absence de plus de trois mois. Cette rentrée va nous permettre de mieux le juger, en espérant qu’il se montre désormais moins fautif. Il est préférable de l’écarter.

Sylvain Roger : En dernier lieu, Guépard de Tillard (13) s’est retrouvé loin dans une course sans train. Donc, il n’a pas pu revenir, mais il manquait de souplesse. On a fait des soins depuis, en espérant qu’il montre son vrai visage ce mardi. L’engagement est bon et sa prestation précédente était très bonne dans un lot de qualité. Jugé sur cette valeur-là, cela lui donne une chance, à condition d’avoir un parcours caché.

Bruno Marie : On a couru au monté où Génie des Lucas (14) avait des engagements intéressants, mais il est aussi capable de s’illustrer à l’attelage. Il n’est pas compliqué, il faut juste prendre son temps dans les premiers mètres. On va courir battu et essayer de prendre le wagon de trois au bon moment. Gold d’Ecroville (2) détient une meilleure chance, mais il n’est pas incapable d’être cinquième.

Luc Roelens : Sur le papier, c’est un super engagement, mais Grand Canyon (15) a l’inconvénient d’effectuer sa rentrée après plusieurs mois d’absence, car il a été malade. Il faut être réaliste. Si on est cinquième ou sixième, il aura bien couru, car c’est un lot de qualité, avec des chevaux en superforme. Je pense que sa tâche est quand même assez compliquée.

Source : Geny courses