Avis des entraîneurs pour le Quinté du mardi 15 mars 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Grand Prix du Conseil Départemental de la Mayenne

Romain Congard : On peut qualifier son meeting de remarquable puisqu’Huwaga (1) a gagné à trois reprises cet hiver. Elle est restée en forme depuis sa quatrième place dans le Prix de Nevers. Mardi, elle ne sera déferré que des postérieurs afin de préserver ses pieds en vue d’un groupe II disputé le mois prochain. Face à une telle opposition, elle reste, malgré tout, capable de terminer dans le quinté.

Adrien Pereira : Comme Flower By Magalou (3) a été éliminée à Amiens, on se rattrape sur cette course mais il y a de l’opposition. Elle a l’air d’être en bonne forme. Cela serait déjà bien qu’elle soit dans le quinté gagnant, à l’issue d’un parcours protégé.

Antonio Ripoll Rigo : Zelov (4) avait réalisé de bonnes performances, l’automne dernier, et a eu le droit à un peu de repos cet hiver. Il n’a pas été arrêté longtemps et a travaillé régulièrement. Il a malheureusement été gêné à l’occasion de sa rentrée mais il a laissé une bonne impression à Franck Ouvrie. Mardi, l’opposition est relevée mais il est en mesure de s’immiscer dans le quinté à l’issue d’un bon parcours.

Patrick Terry : Après son achat à réclamer en juin 2021, on a laissé Général du Parc (5) tranquille avant de le reprendre. Sa récente prestation à Caen était meilleure que la première. Il est encore à court de compétition. Ici, on le déferre des quatre pieds. L’objectif est d’effacer les zéros et de le voir sur la montante à chacune de ses sorties. Face à des adversaires au top, la partie ne sera pas aisée.

Anne-Françoise Donati Marcillac : Après un petit break cet hiver, El Greco Bello (6) a fait une excellente rentrée puis a gagné assez brillamment. Il est très bien. On a l’impression qu’il a encore progressé sur sa dernière tentative. Vu l’état de la piste, je ne pourrais pas le déferrer devant mais il sera allégé au maximum. L’engagement n’est pas idéal mais je pense le voir dans le quinté gagnant, avec un parcours à l’économie.

Matthieu Abrivard : Gaspar de Brion (7) a réalisé un super meeting. Il s’était montré un peu moins tranchant, au mois de janvier, mais tout est rentré dans l’ordre comme l’atteste sa dernière course. Il va se présenter au top pour cet engagement à la limite du recul, sur une piste plate qu’il va apprécier. Il sera aussi à l’aise avec ses fers derrière. L’opposition se trouvant au second poteau, je le crois capable de gagner.

Arnaud Hubert : Desperado (8) a enregistré quelques performances intéressantes cet hiver, au trot monté, mais il n’a pas bénéficié de bons parcours lors de ses plus récentes sorties. Il a décompressé et effectue sa rentrée, à proximité de l’écurie. Il est totalement « barré » à l’attelage. Il n’a pas un bon programme à venir sous la selle. Cette sortie va uniquement lui permettre de gagner en condition. Il faut l’écarter.

Louis Baudouin : Epsom d’Herfraie (9) était battu au moment de sa faute en début de mois dans la capitale. Il affrontait des adversaires plus huppés. On va modifier notre façon de faire. Il va patienter davantage et faire le dernier kilomètre. À l’entraînement, à la campagne, il est bien. Il faut tout de même qu’il rassure. Si Décoloration (13) détient une meilleure chance pour cette course, il peut tout même disputer l’arrivée.

Jean-Luc Bigeon : Cela ne s’était pas trop bien passé dans l’ensemble cet hiver mais For You Madrik (10) a très bien couru en dernier lieu : à l’issue d’un bon parcours, il a bien fini. Il est resté bien. Il a l’inconvénient de rendre vingt-cinq mètres mais, avec l’aide d’un déroulement de course favorable, il peut prendre un accessit.

William Bigeon : À Cagnes, c’était trop dur la première fois à vingt-cinq mètres. Ensuite, Diablo du Noyer (11) court très bien mais s’est retrouvé trop loin dans le parcours. Physiquement, il est parfait. Je n’ai pas un bon programme dans l’immédiat dans le Sud-Ouest. Laval, c’est tout proche, l’engagement est correct. Il faut rendre la distance à Gaspar de Brion (7) et Huwaga (1). Malgré tout, il peut terminer à l’arrivée.

Charles Julien Bigeon : Dexter Chatho (12) s’est imposé en début de meeting, puis il a bien tenu sa partie à plusieurs reprises ensuite. Dernièrement, il s’est rapidement retrouvé parmi les derniers et il était alors impossible de revenir, mais il a fourni une bonne fin de course. Sa forme n’est pas à mettre en doute. Mardi, il doit rendre vingt-cinq mètres à de bons chevaux mais il garde son mot à dire pour les places.

Louis Baudouin : Dans le Prix de Paris, l’opposition était toute autre. Décoloration (13) s’est retrouvée nez au vent de plus. Elle est revenue à la campagne depuis et affiche une forme optimale. L’engagement est parfait. On va la munir d’un bonnet fermé et faire quelques ajustement dans son harnachement. Le lot s’est un peu creusé. Elle a une première chance à défendre.

Pascal Monthulé : Avec trois succès et une deuxième place en quatre sorties pour Diamant de Tréabat (14) cet hiver, sous la selle, je ne peux qu’être très satisfait. Il se présente à l’attelage uniquement pour se changer les idées et se maintenir en condition. Il manque de maniabilité dans cette spécialité. Cette course va lui permettre de préparer au mieux un prochain engagement au trot monté, le 9 avril. Ici, vous pouvez l’écarter.

Source : Geny courses