Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mardi 22 juin 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Grand Prix Synergie

Romain Le Dren Doleuze : La Roseliere (1) a effectué une excellente rentrée, s’imposant d’emblée. La fois d’après, sur plus long, elle en a un peu trop fait et les 2.400 mètres de Saint-Cloud se sont avérés le bout du monde. Elle a déjà réussi en province, gagnant à Durtal, Angers et Senonnes. Elle se monte de l’avant, ce qui est souvent un avantage à Nantes. Elle me semble avoir un deuxième quinté dans les jambes.

Ludovic Gadbin : Dernièrement, avec les œillères australiennes, Best Win (2) en a un peu trop fait et l’a payé dans la phase finale. Elle ne les aura pas cette fois et j’espère qu’elle pourra placer sa bonne pointe de vitesse finale.

Bruno Audouin : À Saint-Cloud, Lili Blue (3) nous a vraiment fait plaisir. On la sait compétitive en 38 de valeur mais il faut que le parcours se déroule bien. Elle aime dominer et il faut qu’elle soit bien placée derrière les leaders durant la course. Si tel est le cas, elle peut lutter pour les premières places, comme c’était le cas en dernier lieu. Elle connaît parfaitement le tracé et est restée en forme.

Christophe Lotoux : À cette valeur, sa marge de manœuvre est très réduite et il faut absolument bénéficier d’un bon déroulement de course pour voir King Cobra (4) figurer à l’arrivée. C’est ce qu’il s’est passé dernièrement à ParisLongchamp, où il a eu d’un parcours sur mesure. Il a déjà bien couru à Nantes et le terrain lui est indifférent. Cette fois, on rallonge le tir. Avec le bon scénario, on peut y croire pour les places.

Yann Barberot : C’est vraiment dommage d’avoir le n°12 dans les stalles, car Gladys Senora (6) est au top. Partir aussi en dehors est toujours un inconvénient à Nantes. Certes, c’est une pouliche qui attend dans un parcours mais, au Petit Port, si on peut patienter tout près, c’est un gros plus. J’espère néanmoins la voir participer activement à l’arrivée, mais son classement va dépendre du déroulement de course.

Satoshi Kobayashi : J’espère que T’bolt (7) pourra avoir un terrain à sa convenance. Avec lui, on le sait tout dépend de la météo. Je ne pense pas qu’il soit désorienté par le tracé de Nantes, car c’est un cheval maniable. Je m’inquiète un peu plus concernant la distance, un peu courte pour lui. Si le terrain est lourd, j’espère le voir bien se comporter.

Pierre-Jean Fertillet : Totem (8) retrouve peu à peu sa meilleure forme, après avoir pris quelques vacances. Il connaît la distance et s’est toujours bien comporté sur le tracé nantais. De plus, l’assouplissement de la piste ne sera pas un problème et il va retrouver un jockey qu’il connaît. Dès lors, même si sa marge au poids est réduite, on est en droit d’en attendre un bon comportement.

Ludovic Gadbin : Le Petit Gégène (9) aligne les succès cette année et doit cette fois monter de catégorie. Toutefois, il a pour lui l’aptitude au tracé et se plaît sur les pistes très lourdes.

Jérôme Reynier : On profite de la météo, car Milltop (10) est bien meilleur en terrain lourd. Il avait comme objectif le quinté de Compiègne sur 2.800 mètres, mais c’est risqué d’attendre plus longtemps et de tomber sur une piste plus ferme. Le raccourcissement de la distance ne devrait pas être un problème, contrairement au tracé, que l’on fait ou que l’on ne fait pas. Il est en grande forme et est compétitif.

Grégoire Juillet : Vancouver du Guern (11) s’élance de la corde 13, ce qui n’est pas forcément un avantage, car il se monte aux avant-postes. Il va se présenter avec de la fraîcheur et se plaît à Nantes. Les quintés ne sont pas des courses faciles, mais il a le droit de bien s’y comporter. S’il termine dans les sept premiers, je serais content.

Edouard Monfort : Après sa dernière sortie, Vega Magic (12) été volontairement ralenti, car il avait bien travaillé au cours de l’hiver. Il est délicat et a encore besoin d’apprendre. Il sera monté patiemment mais, s’il a un bon comportement et un parcours fluide, il est capable, jugé sur sa dernière sortie, de jouer un rôle intéressant. Tout dépendra de son comportement et de son déroulement de course, mais il a des moyens.

Jean de Mieulle : Daligar (13) est extra et a bien travaillé samedi matin. Malheureusement, avec lui, tout dépend de son bon vouloir. Un coup, il court bien et ses deux dernières sont moins bonnes. On essaye autre chose en le changeant d’hippodrome. À sa valeur, il est compétitif. Tant qu’il a la mesure des autres, ça va mais, dès qu’il faut lutter, il ne se livre pas.

Edouard Thueux : En dernier lieu, cela ne s’est pas forcément bien déroulé pour elle durant le parcours. Amarhalen (14) vaut mieux la juger sur ses sorties précédentes. Elle n’a pas beaucoup de marge de manœuvre mais, avec une piste très assouplie, ses chances grandissent. Elle est restée en bonne forme et on espère que les pluies annoncées seront présentes.

Source : Geny courses

A lire également