Avis des entraîneurs et jockeys pour le Quinté du mardi 25 janvier 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Marseille

Didier Prod’homme : Khochenko (1) reste sur plusieurs bonnes sorties au niveau qui nous intéresse. Il retrouve mardi la fibrée cagnoise. Une surface rapide qu’il affectionne tout particulièrement. Le 14 dans les stalles n’est pas trop gênant à mes yeux. Car c’est un cheval qui attend. Il aura ainsi plus ses aises pour progresser. Avant le coup, je le vois à l’arrivée mardi.

Christophe Ferland : Thunderspeed (2) devait s’élancer en dehors dernièrement, n’a jamais pu se ranger et a dû voyager trop longtemps nez au vent en quatrième épaisseur. Il faut donc oublier cette sortie et jugé sur ses performances antérieures, il demeure compétitif. Actuellement, je le trouve en très belle condition et connaît parfaitement le tracé. Il devrait très bien courir d’emblée.

Antoine de Watrigant : Prince Anodin (5) doit me rassurer sur cette surface. Il est resté en bonne forme et je le crois toujours compétitif au moins pour les places. Il est vrai que pour le succès, sa marge est plus réduite.

Christophe Escuder : Dragonet (6) a couru à deux reprises pour moi depuis son arrivée à l’écurie et les deux fois, il s’est bien comporté malgré le fait que le tracé de Vivaux ne soit pas pour lui. Il sera bien plus à son affaire à Cagnes et jugé sur ses meilleures performances à ce niveau, on a le droit d’y croire au moins pour une bonne place d’autant qu’en ce moment je le trouve dans un très bel état de forme.

Nicolas Caullery : Toriano (7) n’a pas été revu en piste depuis son succès à réclamer acquis devant Joe Français. Le cheval est très bien et adore la PSF. Il est assez régulier et peut aussi lutter pour une place.

Nicolas Caullery : Joe Français (8) devrait être compétitif à cette valeur. On va le monter patiemment. Il a le droit d’être dans le quinté. C’est un bon cheval, qui est capable d’accélérer et sait s’adapter à tout. Il est en forme et reste sur une bonne course.

Maurizio Guarnieri : Maidomo (9) est un cheval que j’ai reçu il y a un mois dans mon effectif. Il n’est pas très démonstratif à l’entraînement mais au regard de ses performances, il est plutôt compétitif à cette valeur. Actuellement, je n’ai pas beaucoup de choix d’engagement raison pour laquelle je me rabats sur ce quinté. C’est un long déplacement et j’espère le voir bien se comporter.

Didier Prod’homme : Allez Henri (10) effectue une semi-rentrée mardi. Il est en belle condition. Mais encore un peu « rond » physiquement. C’est un fidèle du meeting. Et il s’y plait tout particulièrement. Le 2 dans les stalles c’est très bien pour ce cheval qui aime être monté près de la tête. Il peut sur sa fraîcheur viser une place mardi.

Philippe Decouz : By The Way (11) est en belle condition et je le pense toujours compétitif à ce niveau. A l’issue d’un parcours sans encombre, nul doute que sa place soit dans les cinq premiers.

Jean-Claude Rouget : Glaer (12) reste sur un succès désinvolte pour ses premiers pas dans les handicaps. Le lot était toutefois très moyen ce jour-là. Pénalisé de 3,5 kilos, il va cette fois se frotter à de vrais chevaux de quintés très aguerris à ce type d’épreuve. Sans être négatif, je demande à le voir dans ce contexte. Il est forme et apprécie le sable. Mais découvre la corde à gauche en France.

Jean-Michel Lefebvre : Gorock of Saints (13) n’a couru que deux fois pour moi, sans réellement briller. Je n’ai pas le choix des courses pour le moment. Le cheval est très bien, mais il est assez caractériel. En théorie, il vaut ces chevaux-là, mais tout dépend de son bon vouloir.

Nicolas Caullery : Frosty Bay (14) a mieux couru que ne l’indique son classement dernièrement. Il est très compétitif ici. Il a un peu le même profil que mes deux autres pensionnaires. Le cheval est très bien. Il avait fait de belles performances cet été et il arrive au top pour ce meeting cagnois.

Stéphane Labate : The Manager (16) a réalisé une bonne première sortie sous mon entraînement. En effet il n’a pas eu le meilleur des parcours ce jour-là et s’est beaucoup dépensé inutilement durant la première partie de course. Le matin, il donne satisfaction. On va le monter calmement afin de le faire venir sur les autres. Avec une course sélective je le pense tout à fait capable de bien se comporter ici.

Source : Geny courses