Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du mardi 5 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mardi 5 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix Jean-Michel Bazire à Vichy

Stéphane Bourlier : Eurequus Ludois (1) a été victime de coliques et a dû sauter un engagement. À Caen, il a hérité d’une heureuse quatrième place. Il est monté en condition sur cette course. Pour autant, il n’est pas à 100% de ses capacités. Il y a des clients au second échelon. Il ne dispose que d’une chance secondaire à mes yeux. Je serais satisfait d’une quatre, cinquième place.

Yoann Lavigne : Doria de Vauville (2) n’a pas eu de belles courses en tête, étant toujours obligée de rendre vingt-cinq mètres. Pour une fois, elle peut s’élancer au premier échelon, mais il y a une sérieuse opposition au second poteau. Elle sera ferrée léger, ce qui va lui convenir. Il est impératif qu’elle soit cachée. Si elle terminait cinquième ou sixième, elle aurait fait sa course.

Loïc Lerenard : En dernier lieu, Destrier d’Or (3) a joué de malchance, complétement bloqué dans la phase finale. Je pense qu’on aurait disputé la deuxième ou troisième place, sans aucun doute. Le lot est plus relevé cette fois-ci, mais il fait bien Vichy. Si la course est un peu rythmée et qu’il a un bon parcours caché, il a le droit de prendre une cinquième place.

Cédric Terry : Farceuse du Pré (4) affrontait une opposition relevée pour son retour au monté. Dans cette spécialité, elle est un peu moins performante désormais. Précédemment à Enghien, elle courait bien mais a pris le galop, comme cela lui arrive. Elle aurait joué un bon rôle. Elle a besoin de confort. Elle peut être déferrée à nouveau. Elle avait bien gagné avec les 6 ans au printemps sur cette piste. Elle peut se placer.

Eric Blot : Sa dernière course, c’était pour faire un dernier bon travail. Editeur la Ravelle (6) va certainement encore avoir besoin de courir, mais il est bien souple et sera déferré des quatre pieds. Il devrait être performant, la quatrième ou cinquième place est envisageable. Il est mieux caché, surtout à Vichy où la ligne droite est longue.

Benoît Rouer : Victime d’une petite entorse, Dream The Best (7) a été arrêté un moment pour qu’il guérisse bien, vu que c’est un bon cheval. Il a une course de rentrée dans les jambes, mais il lui faut encore deux ou trois parcours avant d’être compétitif. Autant dire que vous pouvez faire l’impasse sur ses chances.

Mlle Sydney Chauvin : En ce moment, Fiesta du Belver (8) est au top de sa forme. On continue sur la lancée. Comme c’est une attentiste, je pense qu’elle va beaucoup se plaire à Vichy, avec la longue ligne droite. C’est un engagement visé, tous les feux sont au vert. Elle sera de nouveau déferrée des quatre pieds. Si elle a un bon parcours, j’en attends logiquement une belle performance.

Mathieu Auvray : Era de Lavadour (9) a bien tenu sa partie à Lignières. La course n’a pas été assez rythmée pour elle. Elle revient à Vichy, une piste qu’elle apprécie. Elle est en forme et prête à faire de son mieux. Elle a besoin de se faire ramener pour donner sa pleine mesure. Si tel est le cas, elle devrait jouer un bon rôle.

Vincent Martens : La dernière fois, Fresneaux (10) a confirmé sa bonne rentrée, malgré un parcours le nez au vent. Il continue à bien progresser au travail. Donc, j’en attends une belle performance, même s’il ne sera pas déferré des antérieurs cette fois-ci. Tous les feux sont au vert pour participer à l’arrivée.

Yannick Henry : Fantasia de Ligny (11) est tombée sur un os à Toulouse dans le GNT, mais n’a démérité pour autant. Elle a fait les six cents derniers mètres de belle manière. Elle préfère pratiquer ainsi, plutôt que sprinter. Cette course est la suite logique dans son programme. L’opposition est moins relevée qu’à Toulouse. Tout se présente bien d’autant qu’elle est montée en condition. Elle doit disputer la victoire.

Hughes Levesque : Favori de l’Iton (13) n’a pas été revu en compétition depuis le 27 avril, en raison de problèmes pulmonaires. Les ennuis de santé se sont accumulés depuis pratiquement un an. Il a l’air d’être revenu dans de bonnes dispositions. Il aurait été mieux avec une rentrée dans les jambes, d’autant qu’on ne l’a pas trop travaillé. J’espère qu’il va nous rassurer. Il peut, éventuellement, finir quatrième ou cinquième.

Loris Garcia : Pour son retour dans la capitale, Elan Baroque (14) n’a pas démérité en trottant 1’12’1, en dépit d’un parcours nez au vent. J’ai tout de même un petit doute sur sa capacité à aborder au mieux la grande piste. Il retrouve un engagement intéressant au plafond des gains. Physiquement, il est aussi bien qu’avant Marseille, où il avait terminé avec des ressources. Il a ses gains et va viser une petite place.

Source : Geny courses