Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 10 mars 2021

Les interviews des entraîneurs pour la 1ère Etape du Grand National du Trot Paris-Turf

Frédéric Senet : À Châtillon-sur-Chalaronne, Darlington Park (1) s’est élancé au galop ce qui lui est très rarement arrivé dans sa carrière. Sa forme n’est pas à mettre en doute. À 8 ans, il va découvrir la corde à droite. Le programme était ainsi fait. Je pense qu’il devrait s’adapter à ce tracé. L’engagement au premier échelon est favorable et il n’y a pas un long déplacement. Il n’est pas hors d’affaire pour une petite place.

Mlle Virginie Moquet : L’avant-dernière fois, cela s’est très mal passé. Après cette course, Donuts Deladou (2) a bien décompressé. En dernier lieu, c’était pour qu’il se remette en condition. Il paraît bien pour cet engagement. On ne peut pas le déferrer des quatre pieds tout le temps mais, quand il l’est comme ici, cela se passe bien en général. Il peut aller devant comme attendre. J’espère le voir dans les quatre premiers.

Benjamin Goetz : Cristal du Perche (3) reste sur deux sorties encourageantes. Lors de sa dernière course, il aurait terminé plus près s’il ne s’était pas accroché avec un rival à la sortie du tournant final. Mercredi, il se retrouve idéalement engagé à la limite du recul, sur une piste où il n’est pas facile de rendre la distance. Il est au top et je compte sur lui pour terminer dans les trois premiers.

Antoine Dabouis : Dernièrement à Vincennes, Braquo (4) était tendu et s’est mis à tirer lorsqu’il y a eu un coup de frein. Il a heurté le concurrent qui nous précédait et s’est décadencé. Mieux vaut le juger sur son avant-dernière course. Nous avons essayé de le préparer au mieux pour ce bel engagement. Toutes ses dernières courses provinciales étaient excellentes. J’en attends une très bonne performance.

Stéphane Provoost : Après une excellente fin de saison dernière, Deganawidah (5) avait décompressé afin d’aborder au mieux les belles épreuves provinciales. Il vient de courir à deux reprises pour préparer cet objectif. À l’entraînement, il est aussi bien que lors de ses meilleures performances. Il est bien engagé au premier échelon et le lot paraît dans ses cordes. Je vais être déçu s’il ne termine pas dans les trois premiers.

Thibaut Le Floch : La dernière fois, Baccarat de Niro (6) était très bien en course quand il a été gêné. En outre, je pense que les chevaux des vingt-cinq mètres vont avoir du mal à revenir sur cette piste. Ce sont les mêmes en tête. Pour toutes ces raisons, on y va. On devrait appliquer une tactique offensive. Je compte sur lui. J’espère que la chance sera de notre côté cette fois-ci.

David Thomain : Docteur d’Erable (7) n’était pas au top en début de meeting et n’avait pas un bon programme ensuite. Lors de sa rentrée, le mois dernier, il était ferré et devait rendre la distance. Il sera cette fois pieds nus et placé à la limite du recul. Nous avons essayé de le préparer au mieux pour cette course mais nous ne sommes pas les seuls. Il est capable de prendre le train à son compte et de conserver une place.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Pierre Levesque : Carioca (8) vieillit très bien après avoir connu plusieurs interruptions de carrière. Il a réalisé un excellent meeting d’hiver et n’a été devancé que par de bons chevaux dernièrement. Dans la foulée, il découvre un engagement sur mesure à la limite du recul. Il avait bien couru sur ce parcours il y a tout juste un an. Il est dans un tel état de forme qu’il devrait confirmer.

Eric Beudard : Be Cool d’Eb (9) n’a pas été heureux cet hiver. Toutefois, il s’est très bien comporté lors de sa dernière sortie à l’attelé. A son âge, il ne trouvera pas beaucoup d’engagements comme celui-ci. La difficulté avec lui, c’est que, parfois, il fait deux petites foulées de galop en partant, perdant un peu de temps. Mais, en général, Anthony Barrier arrive à bien le démarrer. Il a une chance, s’il part bien.

Julien Le Mer : Douceur du Chêne (10) a très bien couru lors de ses dernières sorties à Vincennes où elle devait, à chaque fois, rendre vingt-cinq mètres à de bons 7 ans. Cette fois encore, elle s’élance au second échelon mais le lot me semble moins relevé. Comtesse du Chêne avait gagné cette étape dans les mêmes conditions. Nous profitions de la forme de l’écurie pour tenter notre chance. Elle peut se placer.

Stéphane Provoost : Crêpe de Satin (11) a un compte en banque chargé et découvre désormais des tâches compliquées. Sa forme ne fait aucun doute, et retrouver une piste provinciale va l’avantager, mais ce n’est jamais facile de rendre la distance sur ce tracé. Elle devra bénéficier de circonstances très favorables pour s’immiscer dans le quinté.

Bart De Graeve : Cyriel d’Atom (12) est en pleine forme, comme le montre sa série de victoires en Belgique, contre de bons chevaux quand même. Ce n’est pas la même qualité qu’en France mais, avec un peu de chance dans le parcours, il est capable d’être dans le quinté gagnant. Il est bien à droite, même mieux qu’à gauche. Yoann sait bien partir avec lui. Il court rapproché mais ce n’était pas trop loin de chez nous.

Charles Cuiller : À Agen, j’avais pris la décision de patienter à l’arrière-garde et Elvis du Vallon (14) s’est retrouvé trop loin au moment de l’accélération. Lors de ses sorties précédentes, il s’était mis en évidence dans de bons lots. Ce n’est jamais facile de rendre la distance sur un tracé de ce genre mais il affronte une opposition dans ses cordes. Sauf incident, il devrait prendre une part active à l’arrivée.

Philippe Daugeard : Dernièrement, Be One des Thirons (15) était encore bien en course lorsqu’il s’est montré fautif dans le tournant final où je l’ai déplacé trop brusquement pour ne pas gêner un rival. Je plaide coupable. Toutes ses sorties précédentes étaient bonnes. Il sera plus à son affaire sur la piste de Reims. Même si je sais que ce n’est jamais facile de revenir du second échelon, je reste confiant.

Yves Dreux : Belle Louise Mabon (16) a réalisé un bon meeting d’hiver. Elle a gagné sa course et pris quasiment à chaque fois une allocation. Mercredi, elle découvre un engagement favorable et elle est plus à l’aise sur les pistes à main droite. Elle s’était d’ailleurs classée troisième de cette étape il y a deux ans. Ce n’est jamais facile de rendre la distance mais je trouve que le lot s’est « creusé ». Une place est à sa portée.

Source : Geny courses

Pour augmenter vos chances de gagner au PMU, n’hésitez pas à consulter aussi l’analyse et le pronostic de Fréquence Turf pour la 1ère Etape du Grand National du Trot Paris-Turf, le Tiercé Quarté Quinte du mercredi 10 mars 2021 qui se courra sur l’hippodrome de Reims.

A lire également