Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 14 avril 2021

Les interviews des entraîneurs pour la 3ème Etape du Grand National du Trot

Frédéric Prat : Général du Parc (1) a bien tenu sa partie dans l’étape de Marseille où il a pris la cinquième place. Depuis, il est resté au mieux et a bien travaillé. Je pensais qu’il allait être éliminé, mais je préfère cet engagement au Prix Henri Levesque, samedi à Vincennes. Une œillère Murphy suffit pour qu’il tourne bien à droite. Plusieurs chevaux se tiennent d’assez près, mais comme d’autres, il a sa chance.

Cédric Terry : Clyde Barrow (2) a pu reprendre un peu de fraîcheur après sa dernière très bonne course sur la piste de La Soie. S’il avait pu sortir plus tôt, il aurait pu s’imposer. Il est en pleine forme et à l’aise à main droite. En partant au premier échelon, il a sa place à l’arrivée. Il se heurte à deux ou trois clients, mais il dispose d’une chance régulière. Il aime venir sur les autres.

Grégoire Raffestin : Drop des Duriez (3) donne toujours le meilleur de lui-même. C’est un très bon droitier, qui se plaît bien sur cette piste et qui possède de la tenue. Il y a de bons chevaux au départ de cette épreuve, mais il a le droit d’être dans le quinté gagnant. On peut un peu tout faire avec lui : s’il y a du rythme, il peut rester derrière et, s’il n’y en a pas, il peut venir prendre le train à son compte.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Stéphane Provoost : Bad Julry (4) me donne satisfaction. Il est brave et sérieux. Samedi au monté, il a rempli son contrat en prenant un chèque. Il est à l’aise à main droite et demeure dur. Le parcours de tenue va lui convenir. Il se heurte à une certaine opposition, mais il n’est pas incapable d’accrocher une petite place. Il va faire de son mieux.

David Alexandre : Davina du Capre (5) faisait face à une tâche trop dure en dernier lieu, raison pour laquelle elle était ferrée. Là, cela va être un peu compliqué aussi, surtout corde à droite, où elle n’est pas à l’aise. Je la présente, faute d’engagements. Il faut la courir une fois de temps en temps à droite mais, là, cela me paraît un peu trop rapproché avec sa sortie du 18 mars sur cette piste. On va essayer de viser la cinquième place.

Stéphane Provoost : Deganawidah (6) n’a surtout pas démérité à Borély alors qu’il rendait la distance. Il n’est pas déclassé et n’a pas les moyens de rendre la distance à ce niveau. Il court de première. Depuis, j’ai préparé cet engagement. Il est parfait à l’entraînement. Il est très à l’aise à main droite. Aussi, en étant déferré des quatre pieds, il a ma confiance.

Nicolas Ensch : Eden Basque (7) devait rendre la distance à Marseille et j’ai préféré ne pas le présenter pour attendre cet engagement en tête. Il a déjà gagné à droite et se trouve à l’aise dans cette configuration. Je l’ai maintenu en bonne forme pour cet engagement. Il sera déferré des quatre pieds pour l’occasion. Je le présente avec des ambitions. Je suis retenu à Marseille, Pierre Vercruysse lui sera associé.

Grégory Thorel : Favorite Fligny (8) ne rencontrait pas des tâches faciles, cet hiver à Vincennes, mais elle a totalement répondu à mes attentes la semaine dernière à Angers. Elle se présente de façon rapprochée, mais elle a bien récupéré et je ne peux pas laisser passer un si bel engagement. Elle fait partie des plus jeunes, s’entend très bien avec Pierre-Yves (Verva) et l’opposition est dans ses cordes. Elle devrait confirmer.

Sylvain Marmion : Comte des Tithais (9) est bien placé en tête et demeure nettement mieux à main droite. C’est un engagement que j’ai vu depuis un petit moment. Dernièrement à Enghien, il a reculé dans un dos avant de bien finir, mais trop tard. On ne court pas seuls, mais il a des atouts à faire valoir. J’effectue le déplacement avec des ambitions. Il sera à nouveau déferré.

Jean-Marie Monclin : Diva du Granit (10) découvrait une tâche compliquée à Lisieux où elle était ferrée et devait rendre vingt-cinq mètres. Cette course lui a permis d’arriver au mieux pour ce bel engagement à la limite du recul. Elle sera cette fois pieds nus. Le lot est bien composé et plusieurs entourages ont fait de cette course un objectif, mais elle a sa place dans le quinté.

David Alexandre : Brindor (11) est mal engagé aux vingt-cinq mètres, ce qui n’est pas l’idéal pour un cheval avec qui il faut prendre la tête. Mais il faut qu’il coure, car il a une super course à Cavaillon (26 avril), lui qui n’a pas eu de bons engagements cet hiver.

Jean-Marie Roubaud : Callijo Delbi (12) était au petit trot derrière le gagnant dernièrement à Parilly quand il a pris le galop dans le tournant final. Il est meilleur à main droite. Il rend la distance, mais l’engagement est valable. Il a deux courses à main droite qui suivent. Il n’est pas hors d’affaire. Je lui laisse les fers, il sera aussi bien ainsi désormais.

Ludovic Guitton : Ce Retour d’Oscar (13) a rapidement retrouvé la bonne carburation après avoir effectué un petit break cet hiver. Il a échoué de peu, dernièrement à Laval, alors qu’il devait rendre la distance. Toutes ses dernières courses sont bonnes. Il est au top, régulier et s’adapte à tous les parcours. C’est vrai qu’il y a de l’opposition au premier échelon, mais il a encore une belle carte à jouer.

Jean-Paul Gauvin : Epic Julry (14) a eu un bon comportement sur l’herbe à Avignon, même si rendre la distance était difficile. Cet hiver à Paris-Vincennes, il n’a pas toujours été très heureux. Il a gagné à droite dans sa jeunesse et y revenir ne sera pas un problème. Je vais lui laisser des protections aux antérieurs. Il avait bien fait ainsi en début d’hiver à Marseille. Il peut se placer.

Charles Cuiller : Elvis du Vallon (15) a très bien couru dernièrement à Vincennes. Après un départ au galop, il a pu se faire ramener avant de fournir une excellente fin de course. Dans la foulée, il découvre un engagement favorable, même s’il doit rendre la distance. Sur le petit anneau de Reims, il n’avait pas bénéficié d’un bon déroulement de course. Il y a longtemps qu’il n’a pas gagné, mais il peut trouver son jour mercredi.

Yves Hurel : Bilooka du Boscail (16) est en pleine forme et les chronos de ses deux dernières prestations sont excellents. Elle va se plaire sur cette longue distance, où on peut espérer rendre cinquante mètres. Je compte sur la dextérité de son driver, Matthieu Abrivard. Si cela se passe bien, elle a son mot à dire.

Source : Geny courses

A lire également