Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 19 octobre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 19 octobre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour la 12ème Etape du Grand National du Trot à Feurs

Julien Chevreux : Day de Bellouet (1) a retrouvé la bonne carburation après un passage à vide cet été. La période de repos lui a fait le plus grand bien. Il s’est très bien comporté à Vincennes après avoir supporté le poids de la course. Il courait de façon rapprochée ensuite à Cordemais et a manqué d’un peu de fraîcheur, sans quoi il aurait gagné. Le profil de Feurs va lui convenir. Il aura des alus derrière. Il peut se placer.

Martial Gauvin : Evita Péron (2) n’a pas eu une bonne course dernièrement. Je n’ai pas été très inspiré dans les ordres donnés. Il ne faut pas trop la démarrer, sans quoi elle a plus de mal à finir ses courses. Elle tarde à retrouver le bon rythme. Elle souffre un peu du dos. Cette course est à côté de la maison. L’important est de tracer un parcours propre, au moral.

Yannick-Alain Briand : Cagnoise d’Agon (3) est au mieux de sa forme. Aussi, on la déferre des quatre pieds, ce qui est une première “à la maison”. Elle aura un peu de résine aux postérieurs car elle a les pieds sensibles. Dernièrement, elle s’est retrouvée loin avec le manque de train. Revenir était impossible. Ici, elle va tenter de prendre une petite place.

Yannick Henry : Guévara du Pont (4) aligne les très bonnes performances et n’a été devancé que par les excellents Ce Bello Romain et Cash du Rib, dernièrement à Toulouse. Cette étape est la suite logique de son programme. Il est bien engagé au premier échelon et le tracé de Feurs va lui convenir. Je ne lui vois pas de point négatif. Il ne court pas seul mais il doit évidemment prendre une part active à l’arrivée.

Rémi Mourlon : Fuego de Houelle (5) a effectué une bonne rentrée, le mois dernier à Lyon. Gêné en partant, il avait bien suivi en retrait. Il vient de fournir une bonne fin de course, récemment à Marseille. Il se présente de façon rapprochée, mais j’entraîne à cinq minutes de l’hippodrome et l’engagement est favorable. Face à une telle opposition, nos ambitions restent limitées.

Sylvain Roger : Edy du Pommereux (7) est actuellement au top comme l’atteste sa troisième place dans l’étape de Vire, derrière Farrell Seven et Fakir de Mahey. Dans la foulée, il bénéficie d’un engagement sur-mesure à la limite du recul. Il sera peut-être un peu moins à l’aise dans les tournants serrés de Feurs. Cela dit, il a encore sa place dans les cinq premiers, malgré la présence de sérieux clients.

Jean-Paul Gauvin : Epic Julry (8) a connu des problèmes de jambes qui ont nécessité un arrêt. Cela lui a fait du bien. Ses deux courses de rentrée lui ont permis de monter en condition. Le matin, il se comporte très bien à l’entraînement. Dans l’immédiat, il est à la recherche de son meilleur niveau. Ici, j’ai l’ambition de le voir bien courir pour établir la suite de son programme.

Jean-Philippe Borodajko : Domingo d’Ela (9) a bien couru, le mois dernier à Vincennes, alors qu’il effectuait une petite rentrée. Le lot était bien composé, c’est encore le cas ce mercredi. Il est en forme et l’engagement reste correct. Il a désormais des gains et le choix des engagements est restreint. À l’issue d’un bon déroulement de course, il doit pouvoir terminer dans les cinq premiers.

Jean-Marie Roubaud : Evariste du Bourg (10) a eu un bon comportement dans une course rythmée pour son retour à Vincennes. Sa cinquième place est satisfaisante. Il revient à un bon niveau. Ici, il va garder ses fers. Il rend la distance. Cette course n’est pas un objectif. Il aura mieux à courir ensuite, à Vincennes puis à Cagnes. Il peut être au mieux quatrième ou cinquième.

Stéphane Meunier : Django du Bocage (11) est régulièrement ennuyé par des problèmes pulmonaires depuis le début de l’année. Il m’a complètement rassuré à Vire dernièrement. Il aurait pu être un peu plus près, s’il n’avait été un peu malchanceux dans le dernier tournant. Certains leaders au général sont absents. On va essayer de marquer des points. Il a déjà bien fait sur la petite piste. Feurs devrait lui convenir. Il peut se placer.

Jean-Michel Bazire : Farrell Seven (12) est resté très beau depuis sa victoire à Vire. Je prends les courses comme elles viennent avec lui. Les engagements sont favorables dans le GNT, donc on poursuit, mais je ne fais pas de plan sur la comète. Il revient à main gauche où il est un peu moins bien. La piste de Feurs est toujours très bonne. Nicolas le connaît parfaitement. Guévara du Pont sera notre principal rival.

Eric Gilles Blot : Echo de Chanlecy (13) s’est racheté dans l’étape de Vire, où il n’a pas bénéficié d’un déroulement de course très favorable. Il est resté au top et le tracé de Feurs ne va pas le déranger. Il s’élance mieux en faisant la volte à gauche comme ce mercredi. Il retrouve encore de sérieux rivaux mais sa place est dans les cinq premiers.

Jean-Michel Bazire : Fairplay d’Urzy (14) a eu un très bon comportement à Vire. Son partenaire l’a préservé. J’étais pleinement satisfait de son comportement. Il est bien physiquement depuis. Avec un déroulement limpide, il doit réaliser une bonne course. Sa place est à l’arrivée.

Source : Geny courses