Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 23 juin 2021

Les interviews des entraîneurs pour la 7ème Etape du Grand National du Trot Paris-Turf

Guillaume Rivière : Sa dernière prestation à Vichy n’est pas si mauvaise. Cela n’a pas été assez sélectif durant les premiers mille mètres et on n’a pas pu profiter de notre avantage initial. Il faut du rythme, car Camiros du Goutier (1) va tout le temps à la même vitesse. Je le sens revenir bien, il aime Toulouse et l’engagement est bon. Il y a deux ou trois concurrents à craindre, mais je pense qu’il a son mot à dire.

Grégory Ledoux : Si Elvis d’Evron (2) n’avait pas été gêné en dernier lieu, il aurait pu être troisième. En deuxième épaisseur, le nez au vent, ce n’est pas évident à Vincennes. Bizarrement, il a moins bien réussi à droite ces temps-ci, mais c’est pourtant plus un droitier. C’est une belle course, sur un hippodrome où il a déjà gagné. Il y a de l’opposition aux vingt-cinq mètres mais, s’il part au trot, il va jouer un bon rôle.

Franck Marty : Toutes les dernières sorties de Fakir Mérité (3) sont bonnes. Il est en train de se retrouver pleinement. À Toulouse dernièrement, il n’a échoué que de peu pour un meilleur classement face à de bons éléments. Il est très bien physiquement et a de l’envie. Courir à l’économie lui convient bien. Il faudra espérer un déroulement limpide, auquel cas il est capable de terminer à l’arrivée.

Gérard Marty : Doruck (4) a joué de malheurs lors de ses dernières sorties, où il a été victime de mauvais parcours. Ainsi, dernièrement, cela s’est mal passé en partant, puis il s’est retrouvé loin, avant de faire un très bon dernier kilomètre. Sans cela, il aurait terminé à l’arrivée. Il faut du train et le cacher. S’il a la chance d’avoir un bon parcours, il a son mot à dire.

Pierrick Le Moel : Démocrate (5) évolue en pleine possession de ses moyens. L’engagement est très intéressant en tête, sur un profil plat qui joue en sa faveur. Je vais le déferrer des quatre pieds, c’est la première fois en province. Il faudra craindre quelques clients derrière mais, avant le coup, il détient une belle chance.

Pierre-Emmanuel Mary : Je n’ai rien pu voir à Caen lors de sa dernière sortie à l’attelage. Ensuite à Laval, sous la selle, France Brésil (6) s’est bien comportée, mais a fait des efforts. Je vais la plaquer aux antérieurs et la munir d’alus derrière. La longue ligne droite de Toulouse servira ses intérêts. Elle sait finir ses courses. Elle est bien placée en tête et peut se glisser à l’arrivée.

Nos Tuyaux par mail !

Pour recevoir nos pronostics PMU dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Franck Marty : Courir de façon rapprochée n’est pas un problème en soi, d’autant que Caliméro du Thiole (8) n’est pas facile à entraîner. Il est bien placé en tête, sur un parcours qui va bien lui convenir. Maintenant, l’opposition est relevée et il n’aura pas la partie facile, avant le coup. S’il prend une petite place, il aura rempli son contrat.

Damien Lecroq : Gangster du Wallon (9) commence à prendre beaucoup de maturité à l’attelé, devenant de plus en plus pratique. Il reste sur deux très bonnes performances, dont la dernière sur ce même parcours. Le lot est un peu plus relevé cette fois-ci, mais il devrait bien courir. Il n’est pas interdit qu’on le recoure au monté à l’automne.

Julien Travers : En dernier lieu, Deganawidah (10) a tenté de démarrer, mais cela s’est révélé être trop dur. Normalement, il est un peu mieux corde à droite. Il est un peu mieux engagé ici et sera déferré des quatre pieds. L’objectif est d’être dans le quinté gagnant.

Julien Travers : C’est la pleine forme pour Bad Julry (11) en ce moment. Il n’y a rien à lui reprocher et il faut en profiter. Le fait de courir à trois jours d’intervalle ne devrait pas être un problème, à son âge. Il peut terminer en fin de combinaison.

Eric Beudard : Be Cool d’Eb (12) a fait une très belle performance en dernier lieu, où il aurait pu obtenir un bon classement, s’il ne s’était pas montré fautif en fin de parcours. Il faut se méfier de lui en partant et en finissant, où il peut faire une bêtise. Le lot semble dans ses cordes et il est dans le même état que lors de son succès à Reims. Avec un bon parcours, il a une chance comme d’autres.

Patrick Terry : Crack Money (13) n’a pas manqué ses deux cibles du printemps dans le tournoi, alors qu’il partait en tête. Au Croisé-Laroche, il a été mené de façon trop offensive. Il a remis les pendules à l’heure à Laval. Il a bien travaillé en Normandie en vue de cette épreuve. Je crains en priorité Duel du Gers (15). Le lot s’est un peu creusé. Il a les moyens de lutter pour les premières places en faisant le dernier kilomètre.

Patrick Terry : Vendredi dernier à Paris-Vincennes, Casting de Chenu (14) aurait pu terminer plus près s’il n’avait subi une vague. Toujours est-il qu’il est en forme. Revenir sur un profil plat sera un atout. Il se frotte à une certaine opposition, mais il peut être envisagé pour une petite place.

Matthieu Abrivard : Après une bonne rentrée sur les 2.100 mètres à Paris, je savais que j’allais être un peu court dans le Trophée Vert. Sa quatrième place reste satisfaisante. Duel du Gers (15) est bien monté là-dessus depuis. C’est un engagement intéressant au plafond du second poteau. Il ne craint pas les voyage et son entourage est de la région. Je le déferre des antérieurs uniquement, il est mieux ainsi. Je vise la victoire.

Yves Hurel : J’avais la possibilité de courir le Prix René Ballière dimanche prochain, mais j’ai finalement opté pour cette course, malgré le rendement de cinquante mètres. À 10 ans, Bilooka du Boscail (16) montre toujours autant d’entrain le matin et d’envie aux courses. Elle a encore été accrocheuse à Vichy dernièrement. Elle se plaît à Toulouse, où elle a été troisième du Grand Prix du Sud-Ouest. Elle fera de son mieux.

Source : Geny courses

A lire également