Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 24 août 2022

Les interviews des entraîneurs pour le Prix de Beaune à Vincennes

Hughes Levesque : Favori de l’Iton (1) est sur la bonne voie. Il est meilleur droitier mais a déjà bien couru sur la grande piste de Vincennes. Il y a de l’opposition mais c’est un bon cheval. Le vrai Favori de l’Iton, d’il y a dix-huit mois, aurait été largement compétitif dans cette catégorie. Donc, s’il est dans de bonnes dispositions et qu’il démarre bien, je pense qu’il va bien courir.

Léo Abrivard : Vlad del Ronco (2) n’aurait pas dû être déferré des quatre pieds dernièrement, sur l’herbe de Vibraye. Auparavant à Enghien, il ne m’avait pas convaincu. Je ne suis pas certain de l’avoir au mieux actuellement. Il ne sera que « DA » cette fois. Le lot étant très bien composé, j’ai avant tout besoin qu’il me rassure.

Christoffer Eriksson : Ingo (3) avait été volontairement arrêté après sa victoire de Strasbourg, fin mai. Il a repris progressivement le travail et s’est exercé à deux reprises sur l’hippodrome d’Enghien, ces dernières semaines. Je l’ai également trotté ce dimanche à Grosbois. Il est prêt à fournir sa meilleure valeur.

Franck Leblanc : Fragonard Délo (4) effectuait une rentrée dernièrement, dans l’étape du GNT de Pornichet. Je ne l’avais pas suffisamment travaillé et il a logiquement eu du mal à suivre le rythme imposé. Il n’était pas prêt à trotter 1’12″5. Il a gagné en condition mais le lot est encore très bien composé. Il n’aura pas la partie facile.

Damien Bonne : Dragster de Bomo (5) avait toussé après quelques courses de remise en jambes et j’ai dû, de nouveau, l’arrêter. Il effectue donc une rentrée sans être affûté. Dans ce lot bien composé, il est préférable de l’écarter.

Gabriele Gelormini : Speedy Face (6) avait hérité du numéro 9 dernièrement et j’ai dû le laisser glisser à l’arrière-garde. Ensuite, il n’a pu s’exprimer dans la ligne droite. Cette sortie n’était pas aussi mauvaise qu’on peut le penser. Certes, il est plus à l’aise sur les pistes plates, mais sa forme ne fait aucun doute. À l’issue d’un déroulement de course favorable, il peut accrocher une petite place.

Patrick Hachin : Divine de Navary (7) a bien couru la dernière fois, mais s’est retrouvée un peu loin. Elle aurait été troisième ou quatrième, si elle avait été un rang plus près dans le parcours. Elle est bien. Il faut un bon déroulement de course, d’autant qu’il y a du beau monde dans cette épreuve. Je dois la courir ici avant un bel engagement. Je la vois au mieux cinquième.

Sébastien Ernault : Emiliano Zapata (8) n’a pas un bon programme sous la selle actuellement. Cette sortie va lui permettre de se maintenir en condition, en attendant un prochain engagement au trot monté. Face à une telle opposition, sa tâche s’annonce très compliquée. L’impasse est conseillée.

Emmanuel Varin : Fée de Ranchval (9) s’est bien comportée la dernière fois, finissant bien alors qu’elle devait rendre vingt-cinq mètres. Elle peut entamer son effort à huit cents ou neuf cents mètres du but et aller au poteau. C’est une brave jument, très volontaire, qui fait tout ce qu’on lui demande. Je la vois dans les cinq premiers, mais comme il y a de l’opposition, il faudra que cela se passe bien pour espérer gagner.

Jacques Etienne Thuet : Destin Carisaie (10) est revenu en bonne forme après des petits problèmes de santé. Toutefois, je ne crois pas qu’il soit à 100%. Dès lors, je le vois pour une petite place. S’il finissait cinquième ou sixième, cela serait déjà bien.

Mathieu Mottier : Esperanzo (11) avait bien couru à deux reprises, en début d’été, sur les parcours de vitesse de Vincennes et Enghien. Mais je m’attendais à mieux de sa part pour son retour sous la selle, le mois dernier aux Sables-d’Olonne. Il n’a désormais plus de marge de manœuvre et doit impérativement bénéficier d’un bon déroulement de course pour espérer accrocher une petite place.

Gabriele Gelormini : Kennedy (12) ne doit pas être condamné sur sa dernière tentative en Suède. Certes, j’ai dû le rapprocher en dehors durant le dernier kilomètre, mais il n’avait pas son mordant habituel. Mieux vaut le juger sur ses succès français, au printemps. Il découvre un engagement favorable et détient évidemment une première chance.

Damien Bonne : Dynasty Péji (13) avait connu de nouveaux problèmes de santé. Elle effectue une rentrée après neuf mois d’absence et va donc avoir besoin de plusieurs parcours pour revenir au mieux. Il faudra la suivre lorsqu’elle se présentera sous la selle.

Jean-Michel Bazire : Heading Reference (14) n’a pas démérité dernièrement aux Sables-d’Olonne alors qu’il était ferré. Cette course avait pour but de l’amener au top pour cet engagement favorable. Il est aussi bien que lors de sa deuxième place sur ce parcours, au mois de juin, derrière Kennedy. C’est sa course, il ne devrait pas décevoir.

Vincent Martens : Fifty Five Bond (15) a bien couru en dernier lieu, mais est un peu moins à l’aise quand il doit répéter des courses à Cagnes. Il a bien travaillé samedi matin. Vincennes lui plaît, car il y a toujours du rythme et il aime finir sur les autres. Il est régulier. Si tout se passe bien, il devrait être à l’arrivée.

David Alexandre : Duc du Lupin (16) aurait terminé plus près lors de sa première sortie sous ma responsabilité à Cagnes, s’il n’avait été malheureux. Ensuite, il s’est très bien comporté à deux reprises sur l’herbe. Il est bien placé aux gains dans cette épreuve, mais il y a de l’opposition. On peut viser une quatrième ou cinquième place, à l’issue d’un parcours caché.

Source : Geny courses