Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 27 juillet 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 27 juillet 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Médoc à Enghien

Guillaume Gillot : Emblème Castelets (1) a connu un petit problème au printemps, rien de bien méchant. Il me paraît revenir en bonne condition, mais il va avoir besoin de cette course pour retrouver son meilleur niveau. Face à une telle opposition, il semble préférable de l’écarter. Il va bénéficier de bons engagements par la suite.

Louis Baudouin : Falcao de Chenu (2) a gagné sur l’herbe d’Agon-Coutainville, alors que je n’y comptais pas forcément. Il était ferré. Tout s’est bien mis et il a su s’imposer au sprint. Récemment, il rendait la distance et tout ne s’est pas passé comme prévu. Sa troisième place reste bonne. Il repart en tête. Le profil d’Enghien va lui plaire. Il est plus facile à démarrer désormais. Il doit lutter pour le podium.

Tomas Malmqvist : Crack Atout (3) a très bien tenu sa partie dans un récent quinté sur cette piste. Il n’avait pas les 7 et 8 ans sur sa route, contrairement à mercredi. Pierre Vercruysse s’entend très bien avec lui. Le cheval va se présenter en pleine forme. C’est forcément un peu plus relevé, avec de l’opposition à vingt-cinq mètres. Il est prêt à confirmer et peut accrocher une place.

Charley Mottier : Elixir Wind (4) a connu des problèmes de souplesse après sa rentrée au Croisé-Laroche et a dû être soigné. Il n’a pas couru depuis plusieurs semaines. Le matin, il me paraît bien à l’entraînement. J’espère qu’il sera assez prêt car l’opposition est de qualité. L’engagement est beau en tête. On est peu nombreux. Il est capable d’aller de l’avant si besoin. Il devrait terminer à l’arrivée.

Patrick Hachin : Divine de Navary (6) reste sur une sortie encourageante, sur les 2.150 mètres d’Enghien. L’allongement de la distance va servir ses intérêts car elle ne s’élance jamais vite, avant d’effectuer un très bon dernier kilomètre. Ce n’est pas l’engagement du siècle, mais elle est toujours bien l’été et se plaît particulièrement sur cette piste. Une place reste à sa portée.

Pascal Monthulé : Eliska Berry (7) a bien tenu sa partie dernièrement, sur cette piste, sans avoir été très chanceuse dans le dernier tournant. Elle a désormais retrouvé la bonne carburation après avoir été victime d’un virus en début de saison. Elle va se présenter au mieux pour cet engagement correct. Elle n’a pas de marge à ce niveau, mais je la crois capable d’accrocher une place, si tout se passe bien.

Nicolas Bazire : Farrell Seven (8) a gagné assez facilement récemment sur cette piste, malgré une faute au départ. Il n’a pas pris dur. Il se présente à deux semaines, c’est très bien. Il faut rendre la distance mais il est capable de le faire à ce niveau. Il est aussi bien à venir sur les autres désormais. Il devrait lutter pour la victoire.

Dominik Locqueneux : Dona Viva (9) était fatiguée et avait besoin de repos en fin de saison dernière. Elle a du travail derrière elle et me paraît bien à l’entraînement, mais elle effectue une grosse rentrée face à des chevaux affûtés. Même si elle devrait bien courir, elle n’aura pas la partie facile.

Jean-Marie Monclin : Fly Speed (10) s’est un peu couché dans le dernier tournant dernièrement, où il a été légèrement contrarié, et a fini par faire la faute. À l’entraînement, il me paraît aussi bien que lors de ses bonnes performances. Il affronte encore quelques sérieux rivaux mais il est dans sa catégorie. Franck Nivard le connaît bien. J’en attends une réhabilitation.

Alexandre Abrivard : Free Man (11) est revenu à la maison depuis une semaine, après une saison de monte. Il rend la distance et va rester ferré. Ce n’est pas un objectif. Il va être trop juste pour être compétitif et aura besoin d’une vraie course. Il est préférable de le revoir.

Loïc Chaudet : Déesse Noire (12) a pris une excellente troisième place dernièrement. Elle est actuellement au mieux. Cette fois, on rend la distance. Elle a besoin d’une course avec du rythme pour pleinement s’exprimer. Pierre-Yves Verva la connaît parfaitement. Avec un déroulement limpide, elle va disputer activement l’arrivée.

Guillaume Gillot : Doux Parfum (13) bénéficie d’un engagement idéal au plafond des gains et Yoann Lebourgeois le connaît désormais. Je vais être déçu s’il ne termine pas dans le quinté.

Source : Geny courses