Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 28 septembre 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 28 septembre 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour la 11ème Etape du Grand National du Trot à Vire

Franck Leblanc : Fragonard Délo (1) n’a pas démérité dernièrement à Craon. Il fait toutes ses courses, même s’il doit régulièrement se contenter de petites allocations. Il n’a pas de marge de manœuvre, mais sa forme est sûre et il va apprécier ce parcours. Il a encore sa place en fin de combinaison.

Antoine Lhérété : Girolamo (2) m’a déçu lors de ses dernières tentatives. Certes, il a un peu tiré dernièrement à Craon, mais il a été incapable d’accélérer dans la ligne droite, après avoir bénéficié d’un bon déroulement de course. Depuis, je me suis évertué à lui redonner de la fraîcheur. Il me paraît bien à l’entraînement mais j’aborde cette étape dans le doute. Il a besoin de me rassurer.

Benjamin Goetz : Emeraude de Bais (4) a eu un break après sa victoire, fin juin à Vincennes. Elle n’est pas affûtée pour cette rentrée et je vais la driver. Certes, l’engagement au premier échelon est favorable, mais je vous conseille de l’écarter avant de la revoir dans de meilleures conditions.

Mathieu Mottier : Fakir de Mahey (5) a eu le temps de reprendre de la fraîcheur, tout en étant préparé pour cette épreuve. Nous avons plus l’habitude de courir sur les 2.825 mètres de Vire, cette très longue distance n’a pas vraiment lieu d’être. Cela dit, il s’adapte à tout et devrait terminer dans le trois premiers.

Patrice Toutain : Concerto Cointerie (6) avait connu des problèmes de jambes et avait dû être arrêté. Il a travaillé régulièrement sur la plage. Il est arrivé à l’écurie dans un état physique magnifique. Il a un moral de poulain. Il n’a couru qu’à une reprise, après quasiment sept mois d’absence, et va logiquement demander à souffler à ce niveau, mais je m’attends à le voir bien courir.

Jacques Etienne Thuet : Destin Carisaie (7) a calé à mi-tournant final pour son retour dans la capitale. Il n’a pas eu un déroulement de course favorable. Ici, il découvre un bon engagement en tête. Il a 9 ans et je prends les courses qu’il a à son programme. Les 3.475 mètres représentent le bout du monde pour lui. Je signe avant coup pour la cinquième place.

Jean-Michel Bazire : Gently de Muze (8) rend la distance et va rester ferré après sa tentative dans la Finale du Trophée Vert. Dans ces conditions, il lui sera difficile de se montrer à son avantage. Il est préférable de le revoir. Il aura de meilleurs engagements à venir.

Franck Harel : Eire d’Hélios (9) a encore bien tenu sa partie dans l’étape de Meslay-du-Maine. Auparavant, elle avait joué de malchance, notamment à Cabourg, où elle aurait pris une part active à l’arrivée si elle n’avait pas heurté la roue du sulky d’un rival dans le dernier tournant. Elle est toujours au mieux. Elle a besoin d’un bon parcours mais sa place est, de nouveau, dans le quinté.

Stéphane Meunier : Django du Bocage (10) est passé à côté cet été à Cabourg en raison de problèmes pulmonaires. Dernièrement, il courait en amélioration et aurait pu accrocher une petite allocation sans sa faute à mi-ligne droite. Pour la gagne à ce niveau, ce sera compliqué, mais il n’est pas hors d’affaire pour compléter l’arrivée. Il a bien travaillé dans les dos dimanche matin.

Jean-Michel Bazire : Farrell Seven (11) est hyper généreux et évolue vraiment bien. Il réalise quasiment un sans faute cette année. Il ne demandait qu’à vieillir et le fait plutôt très bien. Dernièrement à Meslay, le chrono est plaisant. Il aime venir sur les autres et préfère faire le dernier kilomètre que le premier. Il est resté en très bonne forme à l’entraînement. Il est à même de poursuivre.

Nicolas Bazire : Freyja du Pont (12) vient de fournir une bonne fin de course pour son retour sous la selle. Auparavant, elle s’était élancée au galop à Pornichet où elle était tendue. Elle va se présenter au top pour cet engagement favorable. Elle se plaît sur les tracés à main droite et a rivalisé avec de meilleurs chevaux. Farrell Seven repousse actuellement ses limites mais sa place est dans les trois premiers.

Eric Gilles Blot : Echo de Chanlecy (13) s’est élancé au galop dernièrement à Craon, ce qui ne lui était pas arrivé depuis un an et demi. Sa forme n’est pas à mettre en doute. Toutes ses courses précédentes étaient bonnes. Il faudra encore faire attention en voltant à droite mais son driver le connaît. Il n’a plus à faire ses preuves à ce niveau et devrait encore terminer dans le quinté, même s’il affronte quelques sérieux clients.

Jean-Michel Bazire : Fairplay d’Urzy (14) était bien lors de ses exercices en milieu de semaine dernière. Par contre, dimanche, il m’a un peu moins emballé. Cela peut arriver. Il ne sera pas dérangé par les 3.500 mètres du parcours. J’en attends une bonne prestation.

Joël Hallais : Hirondelle du Rib (15) a contracté une infection au niveau d’un tendon. Elle a été arrêtée un peu moins de deux mois. Elle retravaille depuis trois semaines. Elle risque de se retrouver loin en début de parcours. La longue distance va lui convenir. Je vais essayer de la rapprocher dans le dernier kilomètre. Pour une rentrée, ce sera difficile d’être à l’arrivée.

Mickaël Charuel : Fakir du Lorault (16) avait soufflé deux mois après son podium dans les Ducs de Normandie au printemps. Après une rentrée nécessaire, il a couru en amélioration à La Capelle, la semaine passée. Il n’est pas encore revenu à 100%. Ici, il rend cinquante mètres et cette course n’est pas un objectif. On est près de la maison. Revenir à main droite est un atout. Il va tenter d’accrocher une place.

Source : Geny courses