Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 30 juin 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 30 juin 2021

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Bois du Bouc

Emmanuel Bouyer : Dolly du Carbonel (1) n’était pas déferrée derrière la dernière fois. Or, elle est bien meilleure pieds nus. Cette sortie va lui avoir fait du bien. Elle n’a pas un très bon programme mais se plaît à Vichy et est très bien d’état. Comme on n’est pas loin, on tente. C’est une jument très dure. Avec une course sélective, elle peut accrocher la cinquième place.

René Corbin : Eden de la Moire (2) revient mieux. On n’est pas chanceux dans les résultats avec lui mais ce n’est pas de sa faute. C’est le moment de l’essayer déferré des quatre pieds avec de la résine. Il est mieux quand il y a du train et quand il vient de derrière. Il lui est possible de terminer quatrième ou cinquième.

Cédric Mégissier : Eole d’Orval (3) n’a pas toujours eu des parcours à son avantage cela dit. J’ai longtemps hésité à le maintenir dans cette course par rapport à une autre à réclamer. Il est à l’aise à main droite. L’engagement en tête est intéressant. Une cinquième place me satisferait.

Charles Dreux : Endo d’Azif (4) luttait encore pour les places lorsqu’il s’est montré fautif à mi-ligne droite. Lors de sa sortie précédente, il se serait imposé sans une incartade à la fin. Il est toujours au top et l’engagement de mercredi est favorable au premier échelon. Il devrait cette fois se montrer plus appliqué. Il a sa place dans les trois premiers.

Yann Le Bris : Didji du Messi (6) n’a jamais été un grand droitier mais on a fait quelques soins et on a essayé d’améliorer les choses au travail. Je le déferre aussi des quatre pieds, ce qui a rarement été le cas. Il est resté bien mais il faut absolument le cacher. Il peut s’immiscer dans le quinté, avec un bon parcours.

Georges Fournigault : D’Amour de Magny (7) affrontait une opposition plus relevée la dernière fois et j’ai préféré le courir plus à l’économie. Après coup, je me suis bien rendu compte qu’il avait la pointure. Il doit se frotter aux 7 ans mais l’engagement en tête est très intéressant. Il a franchi un cap depuis quelques semaines. Il a sa place à l’arrivée.

Recevez nos pronostics dans votre boîte mail

Chaque jour, Fréquence Turf envoie ses pronostics pour les courses PMU à ses abonnés. Pour recevoir nos pronostics PMU et notre cheval du jour dans votre boîte mail, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Loris Garcia : Dilf de Chamant (8) n’est pas un sprinteur. Il n’a pas de brusque changement de rythme. Récemment, à Vichy, il n’a pas démérité à la cinquième place. Il est dans sa catégorie et découvre un bon engagement en tête. Les 7 ans sont à craindre en priorité, notamment aux vingt-cinq mètres. Il est en bonne forme et reste capable de se placer.

Bernard Thomas : Boléro du Sablier (9) affronte des chevaux beaucoup plus jeunes que lui. Mais c’est un engagement dans ses cordes et, à son âge, il ne faut plus faire la fine bouche. J’aimerais une course avec du train. Ce n’est pas un grand débouleur, ni un grand vireur mais il a un moral d’acier et est en forme. Si cela se passe bien, il peut finir quatrième ou cinquième.

Léo Abrivard : Effigie Madrik (10) n’a jamais été dans le coup dernièrement à La Capelle. Mieux vaut la juger sur sa quatrième place à Vincennes le 11 juin. Elle va apprécier cette grande piste plate et corde à droite. Elle n’a que des vieux chevaux à affronter et l’opposition semble à la portée de la bonne Effigie Madrik. Je la crois capable de jouer les bons rôles de ce quinté.

Pierre Belloche : Eagle Meslois (11) s’est déferré au heat puis a dû courir avec un autre fer la dernière fois, plus lourd. Il s’est comporté ni bien, ni mal. J’ai l’impression de le retrouver en ce moment et la piste plate de Vichy lui correspond. On peut le redéferrer, ce qui est également un signe de confiance. Il peut aller devant comme attendre.

Pierre Louis Desaunette : Enzo River (12) s’est montré décevant à Cherbourg. Il n’a pas connu de problèmes mais sa marge est désormais réduite et ferré, il a du mal à pouvoir rivaliser. Précédemment à Nancy, il aurait pu prétendre à la deuxième place s’il avait pu pleinement s’exprimer. Il faudra que cela se passe bien au second échelon. Vu l’opposition, je serais déjà satisfait d’une place.

Jean-Paul Marmion : Elégant du Lupin (13) évolue en bonne forme physique. Il est par contre un peu mieux quand il peut courir de façon rapprochée. Ici, il court à quasiment un mois depuis sa dernière sortie. Ce jour-là, il n’a pas démérité à la quatrième place après avoir fourni un effort. Il faut rendre la distance mais l’engagement est favorable. De plus, il est aussi bien à venir sur les autres.

Source : Geny courses

A lire également