Avis des entraîneurs tierce quarte quinte pmu
/ / Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 31 mars 2021

Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 31 mars 2021

Les interviews des entraîneurs pour la 2ème Etape de Grand National du Trot

Nicolas Bazire : Firello (1) a bien travaillé en vue de cet engagement pour lequel il est très bien placé en tête. La piste de Borély devrait lui convenir. Il doit affronter quelques jeunes mais on y va avec des ambitions. Il ne doit pas sortir du quinté. Il est capable de tout faire dans un parcours. C’est une belle chance.

Jean-Michel Baudouin : Caviar du Vivier (3) a montré qu’il était moins à son affaire sur la grande piste de Paris-Vincennes. Il a réalisé une très bonne valeur à Laval, début mars, pour son retour piste plate. Il est bien sur sa fraîcheur. Il ne dispose pas d’une première chance vu l’opposition mais il ne faut pas l’écarter.

Eddy Planchenault : Eliot d’Ambri (4) n’a pas été marqué par son meeting d’hiver. S’il avait eu le passage début mars, il aurait pu s’imposer. Il faut le cacher absolument, ce qui comporte des aléas. Il est vraiment très bien et voyage bien d’ordinaire. Les neuf heures de camion ne vont pas le perturber. J’y vais pour gagner.

Sébastien Guarato : Gamble River (5) n’a pas été en réussite au cours du meeting d’hiver. Fin février, il s’est précipité quand son driver lui a débouché les oreilles. Dommage, il venait comme un gagnant. Il va se plaire sur le profil plat. Il peut suivre tous les trains. Il est capable de terminer parmi les quatre premiers avec un bon départ.

Frédéric Prat : Général du Parc (6) avait été victime d’une fêlure dans un pied, l’an dernier, et avait donc été longuement arrêté. Il a couru en progrès dernièrement à Caen. Depuis, il a très bien travaillé, ce qui m’incite à effectuer ce long déplacement. L’engagement est idéal et je compte évidemment sur lui pour terminer dans les cinq.

Junior Guelpa : Dextase Montaval (7) avait effectué un break après de bonnes performances l’automne dernier. Elle est toujours plus performante aux beaux jours. Dernièrement, à Laval, elle n’était pas au mieux. Elle est repartie dans le Sud depuis pour y être soignée. Tout est rentré dans l’ordre. J’ai essayé de préparer au mieux cet engagement idéal.

David Alexandre : Davina du Capre (8) a fait son devoir ces derniers temps. Elle est en bonne forme. Toutefois, elle n’a pas un super programme et cet engagement ne lui est pas du tout favorable. Cela va être très dur pour elle, raison pour laquelle elle reste ferrée.

Stéphane Provoost : Deganawidah (9) a très bien couru en dernier lieu, sans artifices. C’était pour le préparer pour l’étape de Lyon mais, comme cette étape s’est creusée, on y participe. Il va défendre ses chances. Rendre vingt-cinq mètres n’est jamais simple. Il va essayer de prendre un bon chèque. Il sait tout faire au niveau tactique.

Romuald Mourice : Cash des Caillons (10) a bien couru, en dernier lieu, sur le tracé qui nous intéresse. Toutefois, ce ne sont plus des engagements faciles pour lui désormais. Je n’ai rien à lui reprocher. Le lot est beaucoup plus relevé cette fois-ci. Je vais lui donner un parcours le plus économique possible. S’il est cinquième, il aura rempli son contrat.

Jean-Michel Baudouin : Décoloration (11) a réalisé un excellent meeting d’hiver. Dernièrement, elle n’a pu pleinement s’exprimer sans quoi elle aurait pu s’imposer. Elle est restée en pleine forme. Ce n’est jamais facile de rendre la distance avec quelques bons éléments en tête mais elle va se plaire sur les 3.000 mètres. Je me déplace pour la victoire.

Stéphane Provoost : Crêpe de Satin (12) stresse de temps en temps, comme cela s’est passé ces temps-ci. En dernier lieu, elle a rassuré. Ici, c’est une chance secondaire. Elle va être saillie dans pas longtemps et ce sont les dernières cartouches. Il faudrait qu’il y ait pas mal de défaillances pour qu’elle soit à l’arrivée.

Nicolas Ensch : Black d’Arjeanc (13) est plus performant à Cagnes-sur-Mer mais l’engagement est bon. Cependant, je ne pense pas qu’il ait une chance de disputer la victoire, vu les chronos des chevaux s’élançant au premier poteau. Je le vois plus pour être troisième, quatrième ou cinquième. Il faudra un parcours limpide.

David Békaert : Black Jack From (14) est resté à la maison depuis sa prestation de mardi dernier à Borély. Je l’ai attelé une fois et je n’ai rien inventé. Il est en condition. Tout le monde le connaît. Il reste sur sept disqualifications… On n’a pas de pression. Au papier, c’est une bel engagement. On court pour prendre de l’argent.

Loris Garcia : Eclat de Gloire (15) aura des ambitions limitées. Il y a d’excellents éléments au premier et deuxième poteau. C’est une semi-rentrée avant de recourir à Paris-Vincennes, le 10 avril, avec des ambitions pour une course fermée. Il est resté quinze jours tranquille après sa dernière sortie. Il lui sera difficile de s’illustrer.

Yannick-Alain Briand : Boss du Meleuc (16) a repris le travail depuis deux mois. J’aurais pu le courir dans le Prix Henri Desmontils mais il n’aurait pas été assez prêt physiquement. J’ai décidé de le recourir en compétition avant le 10 avril et une épreuve au monté à Paris-Vincennes. Il rend cinquante mètres. Il faut le revoir.

Source : Geny courses

A lire également