Avis des entraîneurs pour le Quinté du mercredi 8 juin 2022

Les interviews des entraîneurs pour la 6ème Etape du Grand National du Trot Paris-Turf à Laval

Pierre-Edouard Mary : Effigie Royale (1) avait connu la même baisse de régime à pareille époque l’an dernier. Après un check-up, tout semble correct. Elle affiche une bonne condition physique à l’entraînement. Elle fait face à un bon engagement à domicile. Je compte sur elle pour se réhabiliter, d’autant qu’elle a souvent bien couru sur cette piste.

Franck Leblanc : Fragonard Délo (2) aurait pu finir plus près en dernier lieu s’il n’avait pas progressivement reculé par le jeu des relais. Il avait également pris la deuxième place de l’étape de Reims. Mercredi, il bénéficie d’un engagement favorable à deux pas de l’écurie. Il y a souvent du rythme dans ce tournoi, ce qui l’avantage. Il a encore sa place dans les cinq premiers.

Mme Anne-Françoise Donati Marcillac : El Greco Bello (3) a été préparé pour cet engagement. Dernièrement au Croisé, il avait encore besoin de cette course. Depuis, il a bien travaillé et va se présenter en pleine forme. Il me paraît aussi bien que lors de sa victoire. Il est idéalement placé en tête. À l’issue d’un déroulement limpide, il doit jouer un bon rôle.

Damien Bonne : Dragster de Bomo (4) a eu le droit à quelques vacances après son très bon meeting d’hiver. Certes, il effectue une rentrée, mais il y a longtemps qu’il a repris le travail. Il va donc se présenter dans une bonne condition physique. Il court bien sur la fraîcheur et s’était d’ailleurs imposé pour sa rentrée, l’automne dernier au Croisé-Laroche. L’opposition est relevée, mais la cinquième place reste à sa portée.

Franck Terry : Avec son numéro en dehors, Dream Cash (5) n’a pas eu d’autres choix que de se rapprocher assez rapidement dernièrement à Enghien. Il s’est retrouvé le nez au vent, ce qui a nettement compliqué sa tâche. Il trouve un bon engagement en tête. Il fera de son mieux en courant complètement battu. Il n’est pas droitier et cette course n’est pas mauvaise en soi. La quatrième ou la cinquième place serait déjà parfait.

Loïc Chaudet : Déesse Noire (6) a couru en progrès, dernièrement à Vincennes. Elle était munie d’œillères « miroir » et a bien accéléré lorsque son driver les a actionnées. Elle sera mise dans la même configuration à Laval. Elle bénéficie d’un engagement idéal, à la limite du recul, à domicile, mais l’opposition est de taille. De nouveau confiée à Pierre-Yves Verva, elle tentera d’accrocher une petite place.

Franck Harel : Au Croisé-Laroche, Eire d’Hélios (7) n’a été devancée que tout à la fin pour la deuxième place par Freyja du Pont (11) ; c’est rageant. Elle est restée en forme. Elle apprécie le rythme soutenu des étapes du GNT. Mercredi, à Laval, elle retrouve les mêmes conditions et devrait encore prendre une part active à l’arrivée, si tout se déroule bien.

Jérémy Gaston Van Eeckhaute : Vendredi à Vincennes, Dollar Soyer (8) découvrait un engagement favorable, mais il n’a pu se mettre en évidence. Je crois qu’il n’apprécie plus cette piste. Faute d’engagements favorables ensuite, je le présente de façon rapprochée. Il est très bien à l’entraînement et j’ai effectué quelques réglages. Il ne faut pas l’interdire pour la cinquième place, d’autant qu’il a déjà bien couru à Laval.

Eric Gilles Blot : Le mois dernier, à Vincennes, Echo de Chanlecy (9) n’a perdu les accessits que tout à la fin, mais sa performance était encore très bonne puisqu’il a amélioré son record sur le parcours. Mercredi, il retrouve des conditions de course favorables, à une demi-heure de l’écurie. Cette fois, il sera plaqué devant et déferré des postérieurs, comme lors de son dernier succès. Il a encore sa place dans le quinté.

Jean-Michel Baudouin : Cela ne s’est pas déroulé forcément comme souhaité lors de ses dernières sorties. Epsom d’Herfraie (10) s’est retrouvé le nez au vent dans la capitale. Pour autant, il n’a pas démérité. Depuis, il affiche une forme optimale. Je tiens à le voir venir de derrière. Aussi, il rend la distance, ce qui ne sera pas plus mal. Il doit jouer un premier rôle et terminer sur le podium.

Nicolas Bazire : Freyja du Pont (11) a très bien couru, dernièrement au Croisé-Laroche où elle a apprécié le rythme soutenu. Je l’ai trouvée encore mieux que d’habitude. Elle avait également très bien tenu sa partie dans l’étape de Châteaubriant, derrière Cleangame et Hanna des Molles. Mercredi, elle retrouve des conditions semblables et devrait encore terminer dans le quinté.

Alexandre Abrivard : Au Croisé-Laroche, Hanna des Molles (12) s’est montrée fautive à la sortie du tournant final alors qu’elle s’était bien rapprochée. C’est un coup de malchance, car ce n’est pas une jument fautive. Elle est toujours au top et retrouve un engagement un engagement favorable. Il n’y a pas de chevaux comme Cleangame ou Earl Simon dans cette étape. Elle va remettre les pendules à l’heure.

Franck Blandin : Flore de Janeiro (13) n’a pas démérité lors de ses dernières courses, même si elle a dû se contenter de petites allocations. Elle n’a pas un programme facile actuellement et ne tourne donc pas à plein régime à l’entraînement. L’engagement, à la limite du second recul, est bon, ce qui m’incite à la présenter dans ce GNT. Il faudra que tout se passe bien pour accrocher la cinquième place.

Jean-Michel Baudouin : Décoloration (14) rend cinquante mètres et sa tâche est, dès lors, très compliquée. Je lui laisse les fers pour l’occasion. Elle aura un engagement à la fin du mois à Vincennes où elle sera nettement plus compétitive. Ici, il est préférable de la regarder courir. Sa présence à l’arrivée me paraît difficile.

Charles Cuiller : Elvis du Vallon (15) rend cinquante mètres, ce qui ne sera pas évident pour terminer à l’arrivée. Il va conserver ses fers et évoluer sans artifice. Cette participation va lui permettre d’aller ensuite disputer l’étape de Cabourg où il sera nettement mieux placé. Pour ce mercredi, il faut surtout le regarder courir.

Romain Congard : Chalimar de Guez (16) rend cinquante mètres et évolue ferré. En plus, à l’attelage, il est nettement moins confirmé. Cette course va lui permettre de se changer les idées avant de retour au monté à Vincennes. Ici, ses chances sont vraiment minimes.

Source : Geny courses