Accueil > Interviews des pros > Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 11 juin 2022

Avis des entraîneurs pour le Quinté du samedi 11 juin 2022

Donner une note

Les interviews des entraîneurs pour le Prix du Quercy à Vincennes

Matthieu Abrivard : Gaspar de Brion (1) m’avait déçu lors de sa dernière course à Laval, mais il s’est avéré qu’il était victime de problèmes pulmonaires. Il a donc été soigné. Il n’est pas spécialement affûté pour cette rentrée après bientôt trois mois d’absence. J’espère que cette sortie va lui permettre d’arriver au mieux pour un bel engagement à la fin du mois. En attendant, il est préférable de faire l’impasse.

Benjamin Goetz : Emeraude de Bais (2) était derrière le futur lauréat, quand elle a fait la faute dans le dernier tournant, lorsque son driver lui a débouché les oreilles. Il ne faut plus lui remettre cet artifice. C’est dommage, car elle était en course. Quand il y a du rythme, elle sait finir vite. Le lot est un peu relevé mais, vu la bonne impression qu’elle vient de laisser, elle devrait être dans le coup.

Jean-Paul Marmion : Elégant du Lupin (3) n’avait rien de bien et Vincennes n’est pas trop sa piste, il n’a donc pas couru pendant plusieurs mois. Étant donné qu’il est tout le temps éliminé en province, je me vois contraint de lui faire effectuer sa rentrée à Paris. Il n’est pas assez prêt pour être dans les cinq premiers. Il faut l’oublier.

Pierre Louis Desaunette : Gamble River (4) a été éliminé à Laval pour le GNT. Aussi, je me rabats sur cet engagement à nouveau à Vincennes. Il s’en accommode plutôt bien. Dernièrement, avec un déroulement plus limpide, il aurait pu prétendre à la troisième place. Il aime suivre les dos. Il lui faut donc un déroulement limpide. Il affiche souplesse et envie au travail. En tête, il est capable de disputer les places.

Mathieu Mottier : Esperanzo (5) n’était pas trop dans la course pour son retour dans la capitale et revenir était difficile. Sa performance est bonne. Maintenant, il n’a pas les moyens de faire le tour des autres. Il lui faut donc subir. Il est bien engagé en tête. La grande piste de Vincennes lui convient bien. Il est barré pour les toutes premières places, mais peut compléter l’arrivée.

Christian Bigeon : Goéland d’Haufor (6) a été éliminé dans le GNT de Laval. Aussi, il a cette course à sa disposition. Il a bien travaillé depuis sa dernière sortie. Il avait été méritant après avoir trotté le nez au vent et affronté les 5 ans. Ici, en tête, il dispose d’une première chance.

Jean-Michel Bazire : Farrell Seven (7) aurait pris une place au Croisé sur le podium sans sa faute avant la mi-ligne droite. Il manquait un peu d’enrênement. Ici, il est bien engagé en tête. Il est resté très bien physiquement. Maintenant, il s’attaque à forte partie avec, notamment, Goéland d’Haufor. Il reste néanmoins compétitif pour les premières places.

Christian Bigeon : El Santo Haufor (8) a connu une petite baisse de forme après le meeting d’hiver. À l’entraînement, le matin, il paraît plutôt bien. Il est bien engagé en tête. Il est capable d’accrocher une place à ce niveau.

Sébastien Ernault : Emiliano Zapata (9) a connu des problèmes pulmonaires et n’a pu disputer le Prix du Calvados à Caen, début mai. Il a effectué une semi-rentrée à Enghien à l’attelage. Il est encore trop juste physiquement et va refaire un parcours avant de revenir au monté. Il affronte une concurrence forte et sera ferré lourd. Il lui sera difficile de faire l’arrivée.

Pierre Belloche : Eagle Meslois (10) reste sur une deuxième place encourageante à Lyon-Parilly. Il a perdu du temps dans le dernier tournant. Dans la foulée, il bénéficie d’un engagement sur mesure à la limite du recul. Cela dit, il est nettement plus performant sur les pistes plates et je ne peux pas le déferrer. Il peut, malgré tout, mettre à profit sa bonne condition physique pour accrocher une place.

Jean-Luc Dersoir : Elite de Jiel (11) traverse actuellement une très belle période de forme, comme l’attestent ses dernières performances. Samedi, les données changent, car elle doit rendre vingt-cinq mètres. Elle n’a pas un super programme à venir, alors je me suis laissé tenter, d’autant qu’elle n’a pas eu une course éprouvante la semaine dernière. Elle peut encore accrocher une place.

Sébastien Guarato : Et Voilà de Muze (12) s’est un peu reposé en vue d’être actif cet été. Ici, il fait une rentrée, mais court souvent bien sur sa fraîcheur. Il saillit en ce moment et a pas mal travaillé. C’est un bel engagement pour lui et il peut accrocher une bonne place.

Thierry Duvaldestin : Carnaval du Vivier (13) découvre des tâches plus compliquées à 10 ans. Il a repris de la fraîcheur après ses sorties du mois d’avril. Il me paraît très bien. L’engagement reste correct, mais il doit rendre vingt-cinq mètres à des plus jeunes, ce qui n’est jamais facile. Il garde, malgré tout, son mot à dire pour les places.

Christian Bigeon : Dexter Chatho (14) n’était pas vraiment extra à Bordeaux. Suite à cela, il a bénéficié d’un petit break. Au boulot, il paraît bien. Il retrouve la cendrée parisienne où il a réalisé ses meilleures valeurs. Il est bien placé au plafond des gains, mais il faut rendre la distance aux jeunes. Il va tenter d’accrocher une place.

Source : Geny courses